Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Drabbles Bleach, la suite

On dirait qu'hier et avant-hier soir, j'ai été tellement absorbée par la soirée drabbles que je n'ai eu le temps de rien faire...

Je ne poste pas encore la liste de ce que j'ai écrit là-bas, parce qu'on ne sait jamais, une inspiration de dernière minute peut toujours frapper... non ?

Mais bon, les drabbles hétéro Bleach que j'aurais dû poster hier !!




"Goutte", Shunsui/Rangiku

C'était la dernière goutte de la bouteille de sake, et il est tout naturel que leurs lèvres qui la cherchaient se rencontrent, puis, distraites de leur but premier, se goûtent et se caressent, dans l'odeur entêtante et floue de l'alcool.

"Tu embrasses bien." assure-t-elle. Il ne lui retourne pas le compliment, qui, pour lui, ne sied pas aux femmes. Juste "Tu es très belle."

Il est tout naturel que leurs mains suivent le mouvement, que leurs corps se découvrent et se réchauffent, dans l'agréable fraîcheur d'un plaisir sans scrupules, sans tristesses et sans lendemain.





"En attendant", Wonderwyce/Yachiru, spoil tome 28 et spéculation éhontée
d'après une idée de base de reiichi


"Pourquoi on jouerait pas à se battre, en attendant ?" propose Yachiru. Elle est sûre que malgré ce dôme noir Ken-chan gagnera contre Tôsen, comme la dernière fois.

D'ailleurs le garçon, un de ces hollows bizarres appelés Arrankars, semble beaucoup plus inquiet qu'elle. Ken-chan ne la laisse pas les affronter toute seule, mais jouer avec, c'est différent !

Il a un regard d'incompréhension, ne répond pas.

"C'est bon." grogne-t-elle, vexée. "Je proposais juste parce que tu avais l'air sympa, tu sais ?"

Il ne comprend toujours pas.

Peut-être est-il un peu stupide, pense-t-elle.





"Soi-même", Urahara/Benihime

Techniquement c'est comme s'amuser tout seul, ce dont il est coutumier, comme tout le monde, même les plus coincés, même ceux qui nient.

Mais tout le monde n'a pas une telle beauté dans leur univers personnel. Certaines personnes ont la classe, d'autres non.

Encore moins nombreux sont ceux assez talentueux pour inventer la matérialisation forcée.

Benihime ne se laisse pas faire du premier coup. Elle proteste et lutte un peu, le laisse languir et joue avec lui, parce qu'elle est une partie de lui ; finalement elle plie, parce qu'il est totalement maître de lui-même.





"Repoussant", Ishida/Chirucci, spoil tome 28

Chirucchi rit hystériquement en envoyant son zanpakuto sur l'intrus. "Ca va être un plaisir de se battre contre toi ! Cela fait longtemps, et tu as l'air d'avoir du pouvoir spirituel ! Le mieux est que si tu avais des fringues un peu moins nulles, tu ne serais pas repoussant !"

"C'est à moi de dire ça !" s'exclame Ishida, avant de réaliser ce qu'il vient de dire, et de bafouiller "Euh non... ce n'est pas..."

"Et en plus tu es mignon, à faire des compliments !" rajoute-t-elle en ricanant, juste pour le voir rougir encore plus.





"Blessure", Aizen/Momo, spoil tome 20 et peut-être un tout petit peu 26

Elle porte toutes sortes de blessures en elle.

Il y a cette cicatrice sur son ventre, qui la pince et la tire, dans la poitrine et dans le coeur.

Il y a cette crainte, il lui a menti, il ne l'a jamais vraiment aimée, elle n'a vraiment jamais rien signifié pour lui, comme les autres disent.

Il y a surtout la certitude que pourtant elle ne souhaite plus rien que le revoir, victorieux ou vaincu, quelle importance, elle veut qu'il lui parle chaleureusement à nouveau, que ce soit vrai ou faux, cela ne change rien du tout.





"Secret", Mizuiro/Lisa

"Tu es mignon." lui dit sa jeune voisine dans le métro. Mizuiro sourit angéliquement. Il est souvent abordé ainsi, mais c'est une habitude dont on ne se lasse pas.

"Tu devrais jouer dans du porno." ajoute-t-elle, et c'est une suite de conversation inhabituelle. Pourtant, sans se laisser démonter, il répond, toujours souriant : "J'y ai parfois pensé."

Elle semble satisfaite, quoique légèrement surprise ; il est donc en bon chemin. "Mais c'est un secret." ajoute-t-il en rougissant (exprès) : il a une réputation à tenir, comme quoi il resterait des traces d'innocence dans sa perversion.





"Poubelle", Shinji/Orihime, spoil tome 25

Orihime-chan vient parfois voir Ichigo pendant son entraînement, elle discute brièvement avec lui, souvent le front soucieux.

Mais elle n'oublie jamais d'échanger quelques mots avec "Hirako-kun", et même, elle apporte les photocopies des devoirs et des leçons qu'il a manqués, "cela peut toujours servir".

Ce serait n'importe qui d'autre, Shinji découperait les mathématiques, littératures et autres joyeusetés en petits morceaux qu'il jetterait dans la poubelle la plus proche.

Mais là, il les garde, dans une chemise labellée "cadeaux d'Orihime-chan"

Face soigneusement cachée, pour ne pas risquer d'être exposé au contenu.





"Epuisant", Kiyone/Ukitake

"Je dois rentrer pour lui offrir mes chocolats et lui souhaiter bon rétablissement !" s'exclame Kiyone. "Mais s'il dort je vais le réveiller, et même s'il se repose simplement je vais peut-être le fatiguer ! Oui, peut-être qu'il apprécierait qu'on le laisse tranquille... mais si Sentarô y allait avant moi, l'horreur ! C'est moi qui aime le plus mon capitaine ! Argh ! Malheur ! Que faire ?"

Mais le capitaine Ukitake l'appelle doucement, et elle rentre rassurée et heureuse ; généreux, il dissimule que les bruyants monologues devant sa porte le fatiguent bien plus que la présence de Kiyone.





"Vide", Shuuhei/Kanisawa

Quand Kanisawa est morte, la première préoccupation de Shuuhei, son premier devoir, a été de sauver les autres. Plus tard, pour la cérémonie officielle, il lui a rendu hommage et lui a souhaité une bonne vie à venir.

Il a décidé de ne pas vivre dans le regret, parce qu'elle ne l'aurait pas voulu, parce qu'il lui restait tant d'autres bonnes choses à vivre.

Mais parfois, le deuil oublié se venge et vous rattrape, et alors qu'on marche tranquillement, on se retrouve à pleurer devant un arbre, un vieil uniforme, un caillou lourds de souvenirs.





"Avant", Renji/Rukia

Il n'a aucune chance avec Rukia, se dit Renji ; il le pensait déjà quand ils étaient enfants, il le pensait à l'Académie, il ne peut se permettre que d'être son ami et son protecteur.

Et pourtant, une voix insidieuse lui souffle que peut-être, dans leurs premières années d'Académie, il aurait pu se passer quelque chose, s'il avait eu le courage de lui parler au lieu de sembler imperturbable, avant le clan Kuchiki, avant le vice-capitaine Shiba, avant Kurosaki. Oui, peut-être que c'était possible, avant, et plutôt qu'un apaisement c'est une tristesse supplémentaire.
Tags: *fic, couple:aizen/momo, fandom:bleach, genre:drabble, genre:het, perso:momo hinamori, perso:orihime inoue, perso:rangiku matsumoto, perso:shuuhei hisagi, perso:sousuke aizen
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 15 comments