Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de novembre


"Hamaguri", "Tsubame", "Wasurenagusa", "Hotaru" par Aki Shimazaki
Les quatre derniers tomes d'une série de cinq, environ 120 pages chacun. J'avais lu le premier tome il y a quelques années, et je m'étais dit que je lirais les autres un jour. Cela se passe au Japon, et chaque tome est du point de vue d'un personnages différent d'une famille, mais les évènements racontés sont différents, car tous les membres de cette famille ont des secrets. On peut aussi, en théorie, les lire dans n'importe quel ordre.
Le second tome m'a un peu déçue ; cela me semblant les mêmes évènements que le tome 1, mais racontés différemment, du point de vue de Yukio au lieu de Yukiko. Les tomes 3 et 4, qui explorent le passé des parents de Yukio, étaient excellents. J'étais surprise de voir que cela remontait chronologiquement plutôt que de parler des enfants de Yukio qui avaient été nommés, mais ce n'était pas une mauvaise chose. Seul le tome 5 est du point de vue d'un enfant de Yukio, et c'est un peu de la "triche", son secret à elle est de peu de poids, et elle apprend surtout des choses de sa grand-mère. J'aurais préféré avoir vraiment 5 personnages différents, mais en même temps, j'aime comment cela change l'angle sur le tome 1.
Globalement, une série intéressante et très agréable à lire.
7/10 + 8/10 + 8/10 + 7/10


"Alma 2 : L'enchanteuse" par Timothée de Fombelle
Second tome d'une série de trois, environ 420 pages. Après avoir été séparée de sa famille par des marchands d'esclaves, Alma est prête à tout pour les retrouver. Joseph, lui, n'a pas renoncé à son trésor, et Amélie, ruinée, s'installe à Saint-Domingue. Ce tome a les personnages du premier tome qui se croisent et se séparent à nouveau sans cesse. On passe par la France, l'Angleterre, l'Amérique, l'Australie, sans jamais avoir l'impression de se perdre, le scénario est très bien mené, et continue à présenter la cruauté de l'esclavage. On croise de temps en temps des personnages historiques - La Pérouse, Toussaint Louverture, la petite princesse de France - mais cela ne détourne jamais du scénario d'ensemble.
C'est un peu frustrant, parfois, que les personnages se retrouvent presque mais pas tout à fait. Et je ne suis toujours pas convaincue par l'aspect surnaturel. Mais c'est une bonne série !
8/10


"Candombe tango 3 : Les rivages du Styx" par Théodore Kochka
Dernier tome d'une trilogie, environ 250 pages. On m'avait dit (on se reconnaîtra) que le tome 3 me plairait plus que le second, et c'est tout à fait vrai ! Le worldbuilding est complètement épique ici, et répond à beaucoup de questions qu'on se posait ou qu'on aurait dû se poser. J'étais très contente de voir des shamanes, en particulier un.e shamane non-binaire, et cela rendait l'arc de Sebastian plus intéressant. J'aime aussi ce qui est arrivé à la famille de Dad. En général, je retrouve que j'avais aimé dans le 1, le sentiment d'être plongé dans une Amérique du sud queer.
La fin en ménage à trois était annoncée depuis le début (dès le nom de la série en fait :-D ) et était crédible, je n'ai rien contre, mais je ne les shippais pas non plus avec acharnement, ce qui, pour une série où la romance est si centrale, est un peu dommage. Surtout à la fin. Ca a quand même été très rapide niveau négociation, quand ils ont passé beaucoup de temps à tourner en rond avant. Je dis ça, mais si je n'avais pas eu ma fin heureuse, j'aurait été très frustrée.
Mais c'était une série sympa, que je suis contente d'avoir lue.
7/10


"Les amitiés particulières" par Roger Peyrefitte
Roman, environ 440 pages. Des collégiens dans un lycée catholique au début du vingtième siècle, qui vivent des amours homosexuelles (oh, toutes platoniques) interdites.
Lors de ses premiers mois en internat, George tombe amoureux de Lucien, qui est déjà amoureux d'André. Mort de jalousie, il saisit une occasion de dénoncer André, mais cela ne change rien aux sentiments de Lucien. Plus tard, pourtant, il tombe amoureux à nouveau, d'une beau garçon plus jeune nommé Alexandre. Mais les règlements du lycée, les prêtres honnêtes et stricts, et les prêtres pervers, tout se mettra entre eux.
Spoilers : ça ne finit pas bien. Vu le début, je pense que George le mérite un peu, mais Alexandre, lui, ne le méritait pas.
L'auteur écrit très bien son personnage, excellent élève, arrogant, aux sentiments excessifs, pas spécialement bon ni mauvais, mais qui se trouve des excuses quand il en a besoin. Il est très crédible, que ce soit pour ses actes ou ses petites réflexions sur ses professeurs et ses collègues, et même les scènes où il fait ses devoirs ou réfléchit à comment s'habiller ont le charme de la jeunesse. Son côté parfois déplaisant ne le rend que plus réel, à côté de la pureté (apparente, on ne voit jamais son point de vue) d'Alexandre.
Un des thèmes majeurs est l'hypocrisie de l'éducation catholique, à quel point elle demande l'honnêteté et des confessions perpétuelles dans un cadre où c'est impossible à donner (les confesseurs sont aussi des professeurs), à quel point elle condamne certaines formes d'amour et exalte d'autres et se refuse prudement à expliquer la différence entre les deux. L'auteur rentre vraiment dans les détails à ce sujet. Sur ce point comme sur le précédent, c'est très crédible, parce que c'est partiellement autobiographique.
L'âge d'Alexandre peut gêner (douze ans, quand George en a quinze), surtout quand on voit que c'est l'auteur adulte qui écrit à ce sujet et qu'il a probablement continué d'aimer les garçons plus jeunes que lui. Mais comme l'admiration pour la beauté n'est pas sexualisée du tout, ça passe bien.
J'ai vraiment été happée, je dois, j'ai partagé le sentiment de victoire quand ils arrivent à se faire passer une lettre pendant la messe ou autre sacrilège. Je ne sais pas si je dois le recommander ou si c'est juste moi et mon kink religieux. ^^
8/10


Progression : 82/52
"Risques de lecture" : Les amitiés particulières -> 35/26

. Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/729188.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge
Subscribe

  • Lectures de décembre

    "Zombi - Enquête sur les morts-vivants" par Philippe Charlier Non-fiction, environ 200 pages. L'auteur a une double spécialisation en médecine…

  • Lectures d'octobre

    "The Black Vampyre", par Uriah Derick d'Arcy Longue nouvelle, elle ne fait techniquement qu'une quarantaine de pages, mais l'édition que j'ai lu…

  • Lectures de septembre

    "Crush", par Richard Siken Poésie, environ 50 pages. J'ai appris son existence par le fandom - Richard Siken est un auteur de poésie gay dont les…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 3 comments