Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de février


"L'art d'être grand-père" par Victor Hugo
Pour la catégorie "Littérature d'Europe" de bingo-livres
Poésie, environ 150 pages. Victor Hugo a des petits-enfants, et cela lui fait écrire un recueil entier sur le thème "mes petits-enfants sont adorables", c'est très mignon.
(sauf quand il se vante de ne pas faire respecter les interdictions que donnent les parents. Grands-parents, ne faites pas ça chez vous) (en fait ça se voit bien dans ce tome que Victor Hugo a des opinions bizarres, sérieux, sa façon d'être surpris que les enfants s'extasient sur des animaux qu'ils trouve "hideux" ? Ce sont tes petits-enfants qui ont raison, Victor !)
Non, sérieux, la façon dont il décrit leurs aventures de gamins, leurs préférences et leurs réactions est vraiment très bien vue. Et bien sûr c'est bien écrit. La note est un peu basse juste parce que ça me donne envie de m'embrouiller avec lui.
7/10


"De l'autre côté des ombres 2 : Frédéric Cendrevent" par Noëmie Auke
Pour la catégorie "Romance" de bingo-livres
Roman, environ 350 pages. J'avais lu le tome 1 quand il était sorti, et j'attendais celui-là !
Ce deuxième tome est du point de vue de Frédéric, l'intérêt amoureux du premier tome. Je l'aime un peu moins que j'aimais Allowin, en même temps, c'est plus facile de s'y identifier. Frédéric essaie d'éviter les problèmes, il en a eu assez pour toute sa vie. Allowin les adoptait. Et cela fait que le scénario d'investigation de ce tome est plus réactif et moins proactif que celui du premier, donc un peu moins agréable à lire, de mon point de vue.
De plus, on voit plus les sorciers entre eux, moins avec les humains, du moins dans la première partie du livre, et même s'il était temps d'avoir d'autres partie de worldbuilding, cette ambiance où on a un exorciste local comme on a un boulanger ou un facteur me manquait un peu.
En parlant de worldbuilding, il est toujours absolument excellent, à la fois compréhensible et montré de façon naturelle. J'aime aussi comment on en sait plus sur Yvain et les fées, mais sans avoir de grande explication ou de flashback.
Ha, j'étais contente de les voir se remettre ensemble, ce qui est exactement le but :-D
8/10


"Et chaque lent crépuscule" par Wilfred Owen
Pour la catégorie "Joker" de bingo-livres
Poésie et lettres, environ 100 pages. Je vais être honnête, j'ai été intriguée en partie parce que Wilfred Owen est un personnage dans l'épisode 7 de The Magnus Archives.
D'après la préface, l'auteur n'a jamais rien publié de son vivant. C'est donc à chaque éditeur de choisir ce qu'il met dans une édition, ce qui était définitif et ce qui ne l'était pas. Ici, l'éditeur a choisi d'intercaler certains poèmes et certaines lettres de guerre, ce qui pour moi est une bonne idée. Il a rejeté certains poèmes comme trop difficiles à traduite, ce qui me frustre, parce que non seulement j'ai aimé ceux que j'ai lus, mais je trouve qu'ils se renforcent les uns les autres, qu'en lire beaucoup crée une meilleure atmosphère que d'en lire un. Effectivement, c'est fascinant à lire, sur les horreurs de la guerre, mêlées à un idéal de courage et de compassion malgré tout. L'éditeur a aussi mis sa propre nouvelle sur Owen à la fin du recueil, ce que je trouve prétentieux. Bah. Je suis quand même contente d'avoir lu ce recueil !
8/10


"Le héros des femmes" par Adolfo Bioy Casares
Pour la catégorie "Littérature latino-américaine" de bingo-livres
Recueil de nouvelles, environ 240 pages. J'ai été déçue. Je devrais me rappeler que ce n'est pas parce que l'auteur est un ami de Borges et le mari de Silvina Ocampo que je vais aimer ce qu'il fait.
Les résumés des nouvelles sont tentants, pourtants. Les idées sont bonnes, avec toujours ce mélange de rêve et de réalité. Mais les personnages m'insupportent, et l'auteur passe trop de temps sur une étude de sentiments qui m'ennuie.
5/10


"Le pont aux trois arches" par Ismaïl Kadaré
Pour la catégorie "Un livre publié l'année de votre naissance" de bingo-livres
Roman, environ 110 pages. C'est une réécriture réaliste d'une légende albanaise selon laquelle un édifice, pour être édifié, a besoin d'un sacrifice humain dans les fondations. Mais ce réalisme (réalisme soviétique, nous rappelle la préface, l'Albanie était communiste à l'époque) n'enlève rien à la valeur du conte, comme symbole, comme manifestation de l'énergie d'un peuple. Et les magninations des "Terrestres" qui veulent construire le pont, contre les "Aquatiques", qui possèdent l'entreprise de bacs et radeaux qui assurent le transport sur la rivière, passe elle-même de pragmatique à mythique.
C'est une histoire intéressante, et j'aime la façon dont ça passe sans cesse du réalisme (j'ai appris des choses sur la construction des ponts au Moyen-Âge) aux mythes (j'aime les différentes versions de la légendes de l'emmurement, et comme ici c'est utilisée en connaissance de cause pour marquer les esprits). Il y a plein de belles images. Je suis moins intéressée par l'arc sur la conquête de l'Albanie par les Turcs. Et puis bon, les personnages sont à peine esquissés, et si pour une nouvelle c'est habituel, pour quelque chose qui a la taille d'un court roman, c'est dommage (celui qu'on connaît le mieux est le narrateur, et c'est un chroniqueur, il n'a pas de vrai rôle dans l'histoire à part interprête.
7/10


"Gideon the Ninth" par Tamsyn Muir
Pour la catégorie "Un livre avec un nombre dans le titre" de bingo-livres
Roman, un peu plus de 300 pages, mais comme souvent quand je lis en anglais ça me semble plus long. On me l'avait recommandé comme le roman avec des nécromanciennes lesbiennes dans l'espace, ce qui était très tentant.
Le personnage principal, Gideon, n'est pas une nécromancienne. Elle est orpheline et doit travailler toute sa vie sur une planète où la nécromancie est une religion, et n'a jamais réussi à s'enfuir. Elle sait aussi très bien se battre. Quand la princesse locale lui propose sa liberté contre une dernière mission où elle sera son garde du corps, elle accepte avec réticence parce qu'elle n'a pas d'autre issue.
J'ai mis du temps à rentrer dedans, je dois avouer. Au début, j'aimais beaucoup tout le worldbuilding sur la nécromancie, mais pas vraiment les personnages. L'auteur veut qu'on les découvre vraiment petit à petit, et c'est un pari qui paie, à la fin les révélations sont passionnantes, mais pour moi, cela veut dire qu'aucun d'entre eux ne fait une forte première impression.
En bref, je n'étais pas vraiment dedans avant le premier meurtre. ^^
Mais heureusement, révélés sous la pression, les personnages finissent tous par être sympathiques (pour ceux qui sont censés l'être) ou au moins intéressants (pour les autres). Même le style d'écriture, un mélange de soutenu-archaïque et d'humour adolescent, devient beaucoup plus agréable une fois qu'on connaît Gideon et qu'on voit que ça lui va bien. Et je pense qu'il y a un parti-pris linguistique volontaire : c'est notre futur, et des mots qui sont modernes pour nous sont tout aussi archaïques pour elle que des tournures très classiques.
Je lirai la suite !
8/10


"Le piège de glace" et "La mission de Péril" par Tui T. Sutherland
Romans, environ 350 pages chacun. Je continue de lire la saga épique que mon neveu lit, dont tous les personnages sont des dragons, dans un monde où les dragons sont l'espèce dominante ! Le tome 7 avait un scénario intéressant, mais n'est pas mon préféré, sans doute parce que pour l'instant Winter est le personnage point de vue qui me plait le moins. C'était cool de découvrir la société des dragons de glace, par contre ! Et d'avoir des renseignements supplémentaires sur la magie ! Plus cela va et plus elle est insidieuse, plus l'apparence et même les pensées d'un personnage peuvent ne pas être les siennes, et j'aime beaucoup. Ha, c'était frustrant, mais bien fait, comme on aurait tout découvert si Lune et Winter s'étaient parlé.
Et heureusement, cela ne dure pas longtemps, parce qu'au tome 8, on apprend tout ! Aussi, Péril est un personnage qui était là depuis le tome 1 et que j'aimais, et ça fait plaisir d'avoir son point de vue, de la voir former de vraies amitiés avec d'autres dragons, et même de revisiter ses origines, alors qu'on croyait les connaître.
Et la fin du tome 8 est un gros cliffhanger, ha ha. La prochaine fois que je visite ma soeur, je lirai les 9 et 10, qui sont la fin de cet arc !
7/10 + 7/10


"The Haunting of Tram Car 015" par P. Djèli Clark
Pour la catégorie "Uchronie" de bingo-livres
Une longue nouvelle, environ 60 pages. Cela se passe dans un univers alternatif où, à la fin du 19e siècle, un mage soudanais à ouvert une porte, ce qui fait que maintenant il y a des djinns partout dans notre monde. Grâce à cela, la décolonisation de l'Afrique a été bien plus rapide et l'Egypte est une des puissances mondiales à l'avancée du progrès.
L'histoire se passe au début du 20e siècle. Un enquêteur surnaturel et son jeune assistant enquêtent sur un tram hanté. J'ai beaucoup aimé l'utilisation des différentes cultures de l'Afrique (et en dehors, c'est rare qu'on voie des mentions de l'Arménie en fantasy), la construction de l'univers, qui est original et vivant, parfois drôle, positif sans être présenté comme une utopie. Par contre, c'est plutôt une nouvelle, donc les personnages ne sont pas vraiment frappants, pas vraiment développés, n'évoluent pas non plus, alors qu'ils auraient du potentiel. En lisant, je me suis dit que ça ressemblait à un épisode 1 de série télé. Puis j'ai lu les notes de fin, et j'ai réalisé que c'est une nouvelle dans l'univers d'un roman qui a été publié avant, ce qui explique pas mal de choses, dont cette impression. Ca m'a donné envie de le lire, d'ailleurs.
7/10


Progression : 15/52
"Risques de lecture" : L'art d'être grand-père, Le héros des femmes, Le pont aux trois arches, Gideon the Ninth -> 9/26
bingo-livres : 13/25 Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/692339.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge, comm:bingo_livres, fandom:l'autre côté des ombres, fandom:the locked tomb trilogy, fandom:wings of fire
Subscribe

  • AO3 stats meme

    I usually do it on the beginning of April, and just today, my most popular fic reached 666 Kudos! So it's a celebration of this. :-D Top five…

  • Mème de fin d'année - fanfics

    The Magnus Archives Falling Lessons (Mike Crew/Dominic Swain, M) [English] Old, Dead Dreams (Georgie&Jon, Georgie/Alex, PG-13) [English]…

  • AO3 stats meme

    I'm becoming more and more someone who writes in English, or at least, who has success only for English fics. So the meme is in English this year!…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments