Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de mai


"Les gais lurons" par Robert Louis Stevenson
Nouvelle, environ 90 pages. Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
6/10


"Histoires du gaillard d'avant" par Jean Ollivier
Recueil de contes, environ 90 pages. Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
7/10


"Contes du soleil et de la brume" par Anatole le Braz
Un livre de contes pour enfants d'environ 110 pages. Bonne nouvelle : le texte de le Braz est conservé, et il y a des illustrations qui me plaisent. Mauvaise nouvelle : c'est une partie d'un recueil beaucoup plus long du même nom, et j'ai un peu l'impression de m'être fait avoir.
Je ne le cache pas : je voulais le lire au début pour le défi sur la mer, j'ai ressorti tous mes livres de ma pile à lire qui ont un rapport avec la mer (et ça se voit). Mais celui-là commence par quatre légendes de marins disparus, et finit par un conte facétieux d'environ 50 pages sans rapport avec la mer, et après avoir délibéré avec moi-même, j'ai décidé que c'était de la triche. Aussi, je trouve que ça gache un peu l'ambiance. Même si c'est un bon conte facétieux, j'aurais aimé rester dans les histoires de naufrages et de fantômes... enfin, j'espère qu'un jour je lirai le recueil entier.
7/10


"Contes de sirènes" racontés par Stéphanie Guillaume, recueillis par Yves le Diberder
Recueil de contes, environ 200 pages (dont un bon quart de préface et de présentation). Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
6/10


"Contes et légendes de la mer et des marins" par Charles Quinel et Adhemar de Montgon
Recueil de contes, environ 250 pages. Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
7/10


"Lyrics 1962-2001" par Bob Dylan
Pour la catégorie "Un livre en rapport avec la musique" de bingo_livres
Environ 600 pages de paroles de chansons. J'en ai écouté quelques-unes de temps en temps, mais j'ai principalement lu cela comme de la poésie. J'aime vraiment beaucoup ses chansons politiques de ses débuts.
Je n'aime pas trop ses chansons de romance: à part quelques exceptions, elle sont tellement négatives sur son partenaire. Que le point de vue soit du côté du personnage qui s'en va ou de celui qui regarde l'autre partir, de celui qui supplie pour un peu l'attention ou celui qui n'en rend pas, c'est toujours en mode "c'est moi qui ai raison, l'autre est cruelle". Je ne vois pas ça comme du sexisme, ce n'est pas spécialement genré. Juste de l'égocentrisme, qu'il soit réel ou imaginé pour la chanson.
J'ai découvert un nouveau genre, ou peut-être que je ne l'avais pas reconnu quand j'étais petite parce que je pensais juste que je ne comprenais pas : les chansons absurdes, parfois 100% humoristiques, parfois juste pour souligner l'absurde de la société.
Je continue à préférer ses premiers albums, ceux que je connaissais déjà. Pas que tous les récents soient mauvais (même si sa période chrétien intégriste récemment converti a duré trois albums et était lourde, de mon point de vue), mais parce que les ancien sont plus idéalistes et frais.
Quand j'y pense, beaucoup de ses chansons, quel que soit le sujet, ont un ton un peu péremptoire "c'est moi qui ai raison", une fierté, un refus de compromettre aux accents prophétiques. La différence est juste à quel point je peux être d'accord avec ce qu'il dit, et donc très subjective.
7/10


"Sympathies for the devil" par Thomas Day
Pour la catégorie "Un livre avec une fin du monde" de bingo_livres
Recueil de nouvelles, environ 390 pages. Je dois avouer, ce n'est pas un de mes thèmes préférés, cela me déprime toujours, mais je l'avais dans bingo_livres, j'avais acheté ce livre au cas où parce qu'une des nouvelles était sur Loki, et j'ai décidé de le lire en entier. Je n'ai pas aimé. Cela ne marche pas toujours de sortir de sa zone de confort.
Comme souvent dans ce genre (mais avec le titre c'était encore plus clair), les personnages principaux sont d'horribles personnes, mais c'est censé ne pas frapper parce que tout est horrible autour. Il a même réussi à me faire détester Loki, qui est censé être horrible, mais pas de cette manière. De plus, l'auteur assume clairement son id dans ses scènes de sexe nombreuses, et respect pour lui, mais c'est totalement le contraire de ce que j'ai envie de lire.
Ce n'est pas mauvais, il y a de bonnes idées, et je n'ai pas de problème avec l'écriture, c'est juste le genre de livre qui ne m'intéresse pas du tout.
4/10


"Slayers 1 - The Ruby Eye" par Hajime Kanzaka, illustrations de Rui Araizumi
Pour la catégorie "Littérature japonaise" de bingo_livres
Roman illustré court, environ 120 pages. J'avais adoré le dessin animé à l'époque, et je voulais savoir à quoi ressemblaient les romans, surtout ensuite, quand l'histoire n'a plus rien à voir. Pour l'instant, l'histoire est encore très proche. J'aime beaucoup la narration de Lina, pleine de mauvaise foi. Le worldbuilding est beaucoup plus détaillé, en particulier le fonctionnement éxact des sorts et leur limite. Par contre l'anime a très bien réussi une forme de comique sur les expressions des personnages, et a rajouté des gags comme l'obsession partagée de Lina et Gourry pour la nourriture, ce qui fait que c'était un peu moins drôle que dans mon souvenir. D'un autre côté, le début de la saison 1, ce ne sont pas mes épisodes préférés.
Je ne sais pas encore si je lirai la suite, mais j'aimerais bien arriver aux passages qui n'ont pas été adaptés !
7/10


"L'autre côté des ombres" par Noëmie Auke
Roman de fantasy contemporaire, environ 330 pages. Le personnage principal, Owin, reprend le cabinet d'exorcisme de sa tante décédée, dans un petit village. Il n'est pas motivé, par rapport à ses habitudes d'exorciste errant, mais il s'adapte rapidement au rôle, et rencontre Frederic, dont la famille est maudite...
J'adore le worldbuilding. Les petits détails d'un univers qui ressemble au nôtre (et plus spécifiquement qui est très français, ne pas se fier à la couverture où le personnage à une tête de beau gosse américain générique), mais où la magie est reconnue et considérée comme une des choses ordinaires de la vie. On appelle un exorciste quand il y a un meurtre, pour savoir s'il ne peut pas avoir le témoignage de la victime. Les gens normaux reconnaissent les signes d'un croquemitaine dans les parages. Même le mystère le plus important du tome est lié au worldbuilding surnaturel.
la relation d'Owin avec sa famille est complexe, pas idéalisée, mais personne n'est présenté comme tout noir non plus. Il y a beaucoup de références à des choses qui leur sont arrivées et qu'on ne saura jamais, et qui sont peut-être plus épiques que ce qui arrive à Owin... en fait, pour un roman de fantasy, c'est vraiment de la tranche de vie, mais pas au sens négatif du tout. Il y a plusieurs problèmes dans le village (croquemitaine, meurtres, malédiction de Frederic), et même s'ils arrivent en même temps chronologiquement, ils ne sont pas liés, ce n'est pas le genre révélation d'une grosse machination. Bien sûr, il y a des questions de vie ou de mort, mais cela reste, pour beaucoup, la vie quotidienne d'un exorciste, et la première fois qu'il tombe amoureux.
La romance entre Frederic et Owin est crédible, humaine et naturelle, deux personnes qui se rencontrent, ont suffisamment de sympathie pour passer du temps ensemble, s'entraident, deviennent amis puis amoureux. En soi c'est bien de pouvoir décrire une relation saine, même si je préfère les trucs plus tordus et tragiques, mais c'est moi. Mais chacun des deux personnages est sympathique en soi (même si pour Frederic cela a mis du temps pour moi parce qu'on met longtemps à le comprendre), ça aide.
8/10


"Le passage du pôle arctique au pôle antarctique par le centre du monde", anonyme
Roman court du 18e siècle. Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
4/10



Progression : 33/52
"Risques de lecture" : Lyrics 1962-2001, Sympathies for the devil, The Ruby Eye, L'autre côté des ombres -> 16/26
bingo-livres : 25/25


Bonus


"La navigation de Saint Brendan" par Benoît
Légende médiévale, environ 30 pages. Comme cela fait aussi partie du défi sur la mer, j'ai fait la critique ici.
6/10 Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/661875.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge, comm:bingo_livres
Subscribe

  • Do you speak manga? - Bilan final

    Ha ha, je l'ai fait ! De justesse, et avec un seul bonus, mais c'est quand même cool ! C'était un chouette défi ! Je ne le referai pas l'an…

  • Do you speak manga? - Bilan novembre

    Houla, ça fait longtemps que je n'ai pas posté ces bilans ! Je veux dire, je viens juste de remplir une catégorie et d'arriver à 49, et je pense…

  • Do you speak manga ? - Bilan juin

    48 catégories remplies ! Bien sûr, il me reste celles qui prennent le plus de temps à remplir (et, si je les achète, d'argent et de place sur…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments