Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de septembre


"Noli me Tangere" par José Rizal
Roman, environ 400 pages. C'est un classique de la littérature des Philippines du 19e siècle, et on me l'ai conseillé comme une bonne lecture pour les fans des Misérables. Je comprends pourquoi - il y a des descriptions de la pauvreté humaine, et de la rébellion. Le personnage principal, Crisostomo Ibarra, revient de ses études en Europe, et découvre que son père est mort en prison, condamné pour un crime qu'il n'a pas commis. Il veut prendre sa suite, et faire le bien, mais ça ne sera pas accepté.
Il y a beaucoup de descriptions de la vie dans les Philippines. Le scénario est décent, et à la fin plusieurs des révélations sont sous-entendues et demandent de réfléchir et de revoir les choses d'un autre oeil. Certains des personnages principaux sont un peu trop parfaits à mon goût (même si je comprends totalement le fandom qui trouve Elias super-classe). Mes passages préférés sont ceux de satire de la religion - l'auteur pense que la toute-puissance accordée aux moines est un des gros problèmes du pays, et il le montre de façon souvent hilarante. En particulier, j'aime le personnage secondaire du vieux fou-philosophe Tasio.
8/10


"The Haunting of Hill House" par Shirley Jackson
Roman, environ 250 pages. Le docteur Montague voudrait étudier une maison réputée comme hantée, que personne n'accepte d'habiter. Il écrit consciencieusement à quelques personnes qui ont eu des accidents paranormaux dans le passé pour leur demander d'être ses assistants; seulement deux d'entre elles viennent, et plus pour échapper à leur vie que pour un quelconque intérêt. Avec Luke, un jeune héritier de la maison envoyé ici à moitié comme punition, ils vont découvrir pourquoi personne ne veut rester.
L'horreur est subtile pendant la plus grande partie du livres, très progressive. On sait que l'ambiance est oppressante, mais peu de choses se passent, et cela peut être frustrant. Ceci dit, le personnage point de vue, Eleanor, est touchante et promise à une fin triste dès le départ, venue ici pour avoir enfin des gens avec qui se lier et quelque chose dans sa vie, alors que cela semble, pour tous les autres, n'être qu'une parenthèse. En tant qu'introvertie, je me suis sentie empathiser très fort avec elle alors que je n'en avais pas envie. ^^ Et l'écriture est vraiment très belle.
Aussi, les personnages passent beaucoup de temps à faire des plaisanteries douteuses pour détendre l'atmosphère, et je peux totalement empathiser avec cela aussi. L'écriture des relations entre personnages semble réelle, pas juste un moyen de faire marcher l'histoire d'horreur, et je parlais surtout d'Eleanor, mais tous les portraits sont très réussis en quelques traits.
8/10


"Brumes de Fjords" par Renée Vivien
Poésie, environ 120 pages. Des adaptations (lointaines) de poèmes et de légendes nordiques, en vers libres. J'ai aimé les histoires, mais ce n'est pas mon recueil préféré de Renée Vivien. Peut-être que les répétitions marchent mieux avec des formes plus fixes ? Mais cela m'a semblé un peu maladroit parfois. Les thèmes, comme souvent, sont des histoires d'amour, de désir, de mauvais choix et de regrets, avec des apparitions de fantômes, de dieux, et de sirènes (et bien sûr, comme souvent, un peu de lesbianisme, même si ce n'est pas le recueil où il y en a le plus).
7/10


Progression : 44/52
"Risques de lecture" : Noli me tangere, The Haunting of Hill House -> 23/26

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/644773.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments