?

Log in

No account? Create an account
Lectures de juin - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Lectures de juin [Jul. 1st, 2018|02:24 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, ]


"L'enfant méduse" par Sylvie Germain
Pour la catégorie "Réalisme magique" de bingo_livres
Roman, environ 300 pages. C'était un peu un risque pour moi, puisque j'avais lu une nouvelle de l'auteur que je n'avais pas trop appréciée. Et puis, vers le début, je me suis mise à me demander si c'était vraiment du réalisme magique, ou si cela restait aux métaphores et avait été placé dans une liste de recs par erreur. Et finalement, j'ai été largement récompensée de mes efforts.
Le scénario n'est pas pour tout le monde : le personnage principal est une petite fille qui se fait violer par son demi-frère adulte. La façon dont elle se venge contient des éléments surnaturels, et cela aussi peut être mal à l'aise. Et malgré cette "victoire", il est très difficile pour elle de s'en remettre. J'ai aimé, mais je ferais attention avant de le conseiller.
J'ai beaucoup aimé le style d'écriture, il y a une vraie ambiance dans les descriptions. La famille de l'héroïne est compliquée, mais mon préféré est son ami Lou-fé, qui est fan de l'espace et des étoiles (et qui est probablement autiste ? Ce n'est pas dit, vu que ça se passe dans les années 60, mais pour moi, c'est évident). J'aime les légendes locales, comment elles servent de métaphores, mais j'aime aussi le vrai élément surnaturel, basé sur les insectes et les yeux. J'aime la personnalité de l'héroïne, bien sûr, et la dureté de son évolution. Je ne regrette rien, ha ha !
9/10


"Histoires d'aberrations", compilées par Jacques Goimard et Roland Stragliati
Environ 400 pages, recueil de nouvelles fantastiques sur les aberrations de l'espace-temps.
J'ai été un peu déçue, parce qu'il y avait dans la liste deux nouvelles que je connaissais déjà et que j'aime beaucoup : "La ruelle ténébreuse", de Jean Ray, et dans une moindre mesure "La maison de la sorcière" de Lovecraft. Et ce sont restées mes deux préférées du recueil. ^^ Certaines des autres ont une idée vraiment sympa, une belle écriture, une bonne construction ou un narrateur sympathique, mais jamais tout cela à la fois. Cela reste toujours un recueil intéressant, et comme toujours dans cette collection, j'aime les analyses au début de chaque nouvelle, même si elles sont courtes.
7/10


"Mayan Legends", textes de Svetlana Larrocha, illustrations de Tony Peraza
Environ 80 pages, un livre de légendes illustrées que mon cousin a acheté pour moi lors de sa visite au Mexique. Il sait ce qui m'intéresse !
Je ne savais pas à quoi m'attendre, et ce ne sont pas les légendes traditionnelles telles qu'elles ont été recueillies à l'époque, mais les versions contemporaines, transmises de bouche à oreille. Peut-être moins "authentiques", avec un certain syncrétisme, mais plus intéressantes pour moi, parce que je ne les connais pas ! On voit bien l'influence Maya, sans tomber dans les classiques ! Et il y a plus de thèmes "populaires", romance ou sorcellerie, quelques schémas de contes de fées parfois.
Il y a une quantité surprennante d'histoires qui finissent mal (cinq sur six) et j'aime l'imagerie. J'aime moins les dessins, ils sont réussis, mais ce n'est pas mon style.
8/10


"I was a Teenage Fairy", par Francesca Lia Block
Roman, environ 180 pages. L'histoire de Barbie, une jolie petite fille, puis jeune fille, que sa mère force à être mannequin parce que c'est ce qu'elle a toujours voulu faire, alors que Barbie préfèrerait largement être celle qui prend les photographies. Heureusement, elle est amie avec Mab, une toute petite fée, qui a un sale caractère mais la soutient tout de même.
Je ne m'attendais clairement pas à relire aussi tôt après l'Enfant Méduse un livre avec de l'abus sexuel sur enfants. Mais au moins, même si le traumatisme existe, il n'est pas le seul thème (et contrairement à ce que je craignais aussi, la justice est faite là aussi, même si ce n'est pas le seul thème)
En tant que fan des fées, j'ai été un peu déçue. Mab est amusante, et sa relation avec Barbie est bien, mais elle est plus une métaphore qu'une part d'un univers surnaturel avec du vrai worldbuilding. Les thèmes principaux sont le monde du spectacle, la romance, et apprendre à trouver son propre chemin - c'est sur beaucoup de points un roman initiatique. Mais Francesca Lia Block écrit toujours super-bien. Aussi, il y a un personnage important gay, pour les gens que ça tente. :-)
7/10


"Le grand rêve des floraisons", par André Dhôtel
Recueil d'essais et quelques nouvelles, environ 130 pages. La collection "De Natura Rerum" publie des textes d'auteurs sur la nature. Ici, le recueil peut sembler un peu artificiel, constitué de la première moitié de "Rhétorique fabuleuse", de plusieurs autres textes de Dhôtel que je crois inédits, de quelques textes sur lui et son lien à la nature, et d'illustrations de baies qui "trompent" les oiseaux pour se faire disperser.
Le premier texte, qui est le plus long, a des idées absolument fascinantes sur l'existence "surnaturelle" des plantes, sur comment des êtres incapables de penser peuvent vivre, surprendre et signifier tant. Comme toujours avec Dhôtel, c'est d'une grande beauté poétique et magnifiquement écrit. Malheureusement, c'est écrit sous forme de dialogue entre deux personnages dont l'un est ennuyeux et l'autre agressif, et j'aurais aimé quelque chose de plus calme sur le sujet.
Les autres textes ont souvent des thèmes en commun, ce qui donne une unité au recueil, mais fait qu'il donne parfois l'impression de se répéter un peu. Mon histoire préférée est la plus surnaturelle du lot, "Fait divers", sur un homme qui, par accident, se transforme en fleur.
7/10


Progression : 24/52
"Risques de lecture" : L'Enfant Méduse, I was a Teenage Fairy, Le Grand Rêve des Floraisons -> 16/26
Bingo-livres : 25/25

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/622507.html. Commentez où vous voulez.
linkReply