?

Log in

No account? Create an account
Lectures de décembre - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Lectures de décembre [Dec. 28th, 2017|10:08 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , ]

Comme en cette fin d'année je ne lis que des fics Yuletide, je peux poster mon récapitulatif quelques jours à l'avance :-)



"Même les poissons du fleuve pleuraient" par Yves Pinguilly
Roman, environ 250 pages. Je me suis fait avoir, je l'ai eu pour un Masse Critique Jeunesse sur Babelio, et le contenu n'est pas du tout pour la jeunesse.
J'avais aimé les recueils de contes africains de cet auteur. Ce roman est de la satire politique sur une dictature africaine imaginaire, sur la rebellion qui veut le renverser, et le bain de sang qui s'ensuit, et l'hypocrisie des européens devant la situation.
Je ne connais pas très bien la situation politique locale, l'auteur la connaît certainement beaucoup mieux que moi, ainsi que la culture et le langage utilisé, ça m'a semblé bien renseigné mais je ne sais pas ce que dirait un expert. Niveau langage, c'est créatif, brillant, et drôle de façon très noire.
Ensuite, le livre m'a mise mal à l'aise de nombreuses fois, et je ne sais pas à quel point l'auteur le fait exprès. La façon dont il décrit avec complaisance le corps de tous ses persos féminins (même celles qui sont héroïques et positives, ça ne veut pas dire qu'elles n'ont pas de personnalité) était un peu énervante. Mais en règle générale, je crois que ce qui m'a fait le plus bizarre est le décalage entre la situation horrible et une satire qui est plutôt abstraite, dans le sens que même si de nombreuses atrocités sont commises, aucun des personnages principaux, nommés n'en souffre directement (et même si de nombreuses personnes se font violer hors-scène, un des personnages centraux se fait passer pour une victime de viol, ce que j'ai trouvé de très mauvais goût)
6/10


"Jackalope Wives and Other Stories" par T. Kingfisher
Recueil de nouvelles (plus quelques poèmes), environ 230 pages. Je suis le blog de l'auteur, et j'avais donc lu quelques nouvelles, mais pas toutes ! Il m'a donc fallu acquérir le livre (malgré quelques problèmes avec amazon) et je suis fan !
Les histoires sont de type fantasy contemporaine. J'aime beaucoup son univers, qui emprunte aux contes et aux mythes, les suppose souvent connus, en particulier la série qui se déroule dans le sud des Etats-Unis. Mais cela reste très humain et accessible.
Ses personnages principaux sont le plus souvent des femmes, lucides et de bon sens, polies et bien intentionnées mais pas forcément gentilles, avec une narration qui varie entre le drôle et le touchant. Certaines sont des sorcières, certaines aiment le jardinage, et peu d'entre elles sont jeunes. Quand j'y pense, très peu d'histoires contiennent des relations romantiques ou sexuelles aussi, et cela reste rare dans les nouvelles centrées sur des personnages féminins.
9/10


"Le livre de Noël" par Selma Lagerlöf
Recueil de nouvelles, environ 150 pages. Le style d'écriture de Selma Lagerlöf est toujours aussi charmant à lire. Malheureusement, la plupart des histoires sont lourdement moralisatrices (et pas toujours dans un sens avec lequel je suis d'accord), et peu sont vraiment frappantes.
J'ai aimé l'histoire autobiographique sur les livres qu'elle recevait à Noël, même si je trouve que ses parents abusent de lui offrir tant de cadeaux qu'elle ne veut pas, au point qu'en avoir un seul qui lui plaît est une fête. Autres cultures... L'histoire du rouge-gorge est mignonne, mais je préfère le conte d'origine, en fait. L'histoire du piège à rats est la plus marquante, mais là encore, un peu trop morale, et j'aurais beaucoup aimé l'histoire du prêtre qui affronte les esprits de la forêt pour sauver son cheval si elle ne se terminait pas par un appel à exterminer les bêtes sauvages dangereuses.
6/10


"Histoires de Goules et autres contes - Contes du Liban" par Véronique Lagny-Delatour
Recueil de contes, environ 100 pages. Il y en a que j'ai beaucoup aimés, d'autres que j'ai trouvés à la morale douteuse, ou qui sont exactement la même histoire qu'on conte d'Europe, donc la note est moyenne, mais cela ne veut pas dire que cela ne m'inspire rien.
Le livre est court, mais comme la narration va droit au fait, cela contient quand même une bonne quantité de contes. L'auteur n'hésite pas à garder l'humour un peu scatologique des contes. D'ailleurs, un de mes contes préférés est l'histoire classique de la gentille fille et la méchante, mais avce un jeu de mot sur le "juge de pet", et un humour dévastateur.
Mon autre conte préféré est sur une fille maltraitée par ses parents, qui s'enfuit, arrive chez un Goule (une sorte d'ogre), et se fait adopter par lui, et il n'y a pas d'arnaque, il se comporte en bon père et n'essaie pas de la manger, malgré ce que tout le monde lui dit.
Mais il y en a une autre dont la morale est que toutes les femmes sont des incompétentes qui blâment leur mari, une autre dont la morale est qu'il n'y a pas de justice du tout, une autre qui est juste déprimante sans aucune consolation, et puis des trucs vraiment bizarres comme une version scatologique des trois petits cochons.
7/10


"The Singing Bones" par Shaun Tan
Environ 200 pages, un livre d'art, avec des photos de sculptures qui illustrent - parfois symboliquement - les contes de Grimm. On peut en trouver des exemples ici ou ici. Chaque sculpture est accompagnée d'un extrait approprié du conte. Le conte entier est résumé à la fin.
Certaines de ces images sont assez fascinantes, mais je dois dire que la sculpture n'est pas mon art préféré. Ce n'est donc pas ce que j'ai préféré de cet auteur, malgré le thème des contes. Mais cela rreste de l'excellente qualité !
8/10


Progression : 60/52
"Risques de lecture" : Même les poissons du fleuve pleuraient -> 28/26

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/607164.html. Commentez où vous voulez.
linkReply