Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Un rêve que j'ai fait cette nuit

Cela se passait dans le village de Vendée où je passe mes vacances, sauf qu'il y avait des girafes, des alpagas, et quelques autres animaux plus dangeureux, qui trainaient dans le coin sans raison apparente.



Cela commençait avec un mec un riche propriétaire avec une moustache, qui avait été assassiné. Une enquête commençait, mais alors un couple qui vivait dans le coin constatait que leur gamin, un jeune ado mince et blond qui ressemblait un peu à Franklin Richards dans Fantastic Force, avait disparu alors qu'il jouait dans le jardin.

Bien sûr ils étaient inquiets et le cherchaient partout, mais il finissait par revenir, et il était devenu pote avec une bande d'ados de son âge et plus vieux qui étaient habillés et parlaient comme des enfants sauvages de style tribu.
Il y avait un moment embarrassant où les parents essayaient de les accueillir en parlant avec une grammaire rudimentaire et en leur expliquant le fonctionnement de moindre objet technologique dans l'ordre chronologique d'invention, mais un des gamins finissait par montrer qu'en fait niveau informatique et tout ils étaient bien en avance sur eux et choisissaient de vivre comme ça.

Mais pendant ce temps le gamin avait de l'UST avec le chef de la bande, qui était un mec grand et barraqué et viril et sexy (quand on aime le genre) et qui n'était pas tellement plus vieux que lui mais faisaient beaucoup plus. Et à un moment ils s'isolaient pour se tripoter et tout, sauf qu'au moment de la pénétration le gamin disait qu'il n'était pas prêt, et l'autre répondait, en gros "je m'en fiche, moi je suis prêt" et le gamin menaçait de crier - ils étaient encore dans son jardin mais à portée d'oreille. Et il ne se passait rien de plus, mais ils gardaient beaucoup de rancoeur l'un pour l'autre, le gamin parce qu'on avait quand même essayé de le violer, et l'autre... juste parce que c'était un connard, en fait.

Puis la bande de gamins sauvages - desquels jusqu'à maintenant on avait soupçonné que ça pouvait être eux les assassins - repartaient dans leur repère dans la forêt, et on apprenait que le riche propriétaire allait faire quelque chose qui serait vraiment un coup de pute à tous les habitants (je ne sais plus ce que c'est) et les habitants en question avaient décidé, tous complices, de tirer au sort un exécutant qui les assassinerait au nom de tous. C'était tombé sur une jeune femme.

Pour le coup le chef de la bande était innocenté, et le gamin, qui avait un peu moins peur de lui, décidait d'aller se venger. Il commençait par aller ans leur base secrète, se plaçait très haut au-dessus d'eux, et lui versait du jus de cerises pourries sur la tête (oui, c'est minable comme vengeance, peut-être que ce n'était que le début)
Le mec s'en rendait compte et essayait de monter pour lui péter la gueule, mais le gamin utilisait ses pouvoirs magiques pour lui lancer un sort dessus ! Mais le chef de la bande, qui était décidément plein de ressources, connaissait un contresort !

Cut sur les flics et la famille, qui découvraient que la femme tirée au hasard qui était l'assassin avait été retrouvée morte, et que le plan du village incluait non seulement le meurtre par elle, mais, pour des risons religieuses, sa mort ensuite par "expiation". N'importe qui pouvait l'avoir fait, mais les indices pointaient vers le chef de la bande. Les parent appelaient leur enfant pour le prévenir de ne plus jamais les fréquenter, mais ils ne le trouvaient pas, et, bien sûr, ils paniquaient.

Tout le monde se précipitait au repère de la bande (OK, il n'était pas public, mais peut-être en suivant les traces ?). Ils trouvaient le reste de la bande, mais ni le chef, ni le gamin. Ils arrêtaient les présents et essayaient de leur soutirer des informations sur les autres endroits où le chef avait l'habitude d'aller.

En fait, il était allé avec le gamin dans un hôtel sordide - mais pas en mode hôtel, plus une maison de campagne sans étage avec une longue enfilade de chambres - dans laquelle sous-louaient (ou squattaient, quand personne ne venait vérifier) des drogués, des prostituées, etc. Là il y avait une longue digression sur la géographie des lieux, et même si j'en ai oublié la moitié je me rappelle qu'elle était longue par rapport à dans quelles chambres il y avait des lieux d'aisance et tout.

Et donc là il y avait une scène de non-con où le chef de gang était en mode mindfuck et "si tu es revenu c'est parce que tu ne pouvais pas te passer de moi" et "je vais te violer et je vais faire en sorte que tu aimes ça", tout ça, les bons clichés de porn, et effectivement le gamin était à la fois horrifié et physiquement très excité, et... en fait, heureusement les flics et sa famille arrivaient en plein milieu, arrêtaient le chef de bande, et ça finissait comme ça.



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/511015.html. Commentez où vous voulez.
Tags: rant:rêves
Subscribe

  • Mème de BD, jour 30

    Day 30 - What book are you reading right now? En BD... j'ai commencé un des bouquins qui étaient sur ma liste, Decimation: the Day After, qui…

  • Mème de BD, jour 29

    Day 29 - Saddest character death OR best/most satisfying character death (or both!) Avec un jour de retard, ha ha, je suis un boulet...…

  • Mème de BD, jour 28

    Day 28 - First favorite book or series obsession C'était Yoko Tsuno, je me rappelle. J'étais toute petite, et mon père allait régulièrement chez…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments