Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Fic recs - Les Misérables - Enjolras/Grantaire

Déjà, je suis biaisée sur le Enjolras/Grantaire, j'aime l'angst, j'aime le fait que canoniquement ça ne devienne réciproque que dans les dernières secondes, je ne chasse pas spécialement les AU. Donc attendez-vous à des fics déprimantes. Et aussi, du porn. Déprimant. Parce que.


Infections from Morpheus (7033 words) by bosssuet
It's best to not overanalyze dreams.
J'adore l'imagerie onirique quand elle est bien faite - par exemple ici - quand elle a du sens, et une progression, mais qu'il reste quand même une partie de mystère qu'on ne peut pas expliquer avec de l'analyse psychologique, une poésie sauvage.

In the End (3926 words) by piffpoffsplash
Grantaire never meant to be a martyr, and Enjolras has always been blind.
Encore du point de vue bien angsty de Grantaire, et c'est censé être sur la comédie musicale, mais l'auteur est douée quand même pour reprendre tout ce qui est bon et qui fait mal dans le livre, sans l'avoir lu, et sans en reprendre la chronologie.

Long black night, morning frost (3863 words) by some_stars
I'm still here, but all is lost.
Le meilleur point de vue de Grantaire que j'ai vu, en particulier sur son échec à la barrière du Maine... décrit la dépression de façon très précise, mais sans être didactique pour autant. Est devenu totalement canon dans ma tête. Aussi, a un peu de porn. Seulement dans les rêves de Grantaire. Lalala.

As I Would Not Be a Slave (2531 words) by Ten Little Bullets
...so I would not be a master. Enjolras the reluctant sadist, meet Grantaire the all-too-willing masochist.
Celle-là est du porn, et du porn hard d'ailleurs, et tape dans tous mes kinks avec un marteau et un burin. Hum. J'en suis restée incohérente quand je l'ai lue, et les dizaines de fois après. C'est personnel.
Mais je la trouve aussi superbement écrite, psychologiquement sans pitié, et la façon des personnages de voir la sexualité, sans insister dessus, est fermement ancrée dans le 19e siècle. En fait, c'est la première fic qui m'a vendu Enjolras comme réprimant sa sexualité plutôt que n'en ayant pas du tout. ^^

A Spirited Discussion on the Nature of Love (1702 words) by sath
Combeferre and Enjolras debate the relation of reason to love; Grantaire disagrees. Enjolras's counterargument is unconventional.
Ars Moriendi (4098 words) by sath
Enjolras models for Grantaire.
Funeral Games (7499 words) by sath
Enjolras was not afraid to die; he was reluctant to kill. His values were antique – he was a modern Achilles, uncompromising in his pride but magnificent in wrath. The nineteenth century, with its usual fecklessness, had produced an ideal soldier who wanted nothing of war.
Exhausted by preparing for the events of June 5, Enjolras spends the night before the barricade with Grantaire.

Une série de PWP, qui mélangent l'univers de la comédie musicale et celle du livre. Je suis impressionnée par l'écriture, et en particulier par l'écriture des dialogues, qui sont lourds de sens, et emplis de références culturelles, à la mythologie, à l'histoire de l'art, à l'histoire des révolutions... J'aime comment le sexe dans cette fic est presque une discussion philosophique sur la nature de l'amour, et comment les discussions philosophiques sont presque du sexe tellement il y a de l'UST. J'aime comment c'est à l fois intelligent, sexy et tragique.

To Make Men Forget Themselves (1148 words) by magnificentbastards
'Enjolras says, “Go home.”
“Ah!” cries Grantaire, getting to his feet faster than he ought, so that the room sways dangerously around him, “but I have eaten the fruit of the lotus tonight — or drunk its juice, at least — and forgot all thought of my hearth and homestead.”'

Encore une fois du kink et de l'angst, je ne sais pas si on peut dire du porn, disons oui pour être sûr, et j'adore les dialogues de Grantaire et comme la relation est tordue et...

I will follow you into the dark (3050 words) by AnguaLupin
Enjolras is denied heaven. Grantaire is not.
But Grantaire will always follow Enjolras, and purgatory is not such a dark place, when it has Enjolras's smile to light it.

Comme je disais plus haut, j'aime garder le fait que ça ne devient réciproque qu'à la dernière seconde, et si on veut continuer après, ça rentre dans le surnaturel. Il y a beaucoup de fics qui se basent sur la réincarnation, mais je trouve que le merveilleux chrétien va mieux avec l'univers de Victor Hugo, et les personnages restent plus eux-mêmes, et les notions de châtiment et justice divine qu'on peut confronter avec l'idée d'Enjolras de la justice c'est intéressant... enfin voilà, j'aime ce qui a été fait là.
(Cependant ce n'est pas fini, ce qui est d'autant plus injuste qu'il devait y avoir une happy end et du porn ^^)

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/460480.html. Commentez où vous voulez.
Tags: fandom:les misérables, rec:fic
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments