Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Drabbles pour le mème de l'été

so_yuyu avait fait un kink meme cet été, et comme je n'ai rien écrit de tout l'été je suis arrivée après la bataille... mais j'ai quand même écrit quelques drabbles (au sens propre du terme - 100 mots). C'était jusqu'à début septembre... c'est encore le début du mois, n'est-ce pas ?
Deux fandoms que je ne connais pas, et un peu d'embarras quant à la qualité - mais il faut absolument que je fasse redémarrer mon neurone qui écrit, avec la manière forte s'il le faut.


* Babylon 5, PG, spoilers épisode 2x19

Ce qui peut mal finir, finira mal.

Susan l'a toujours su.

Mais Talia était une télépathe, Susan n'était même pas supposée la supporter, tout d'elle fut donc une surprise...

Cet amour pour lequel Susan n'a pu construire aucun rempart de cynisme et de doutes avant d'être touchée au coeur.

Ce deuil que rien ne vient atténuer, ni derniers adieux, ni excuses, ni funérailles.

Tout finit mal - plus personne ne le lui fera oublier - Talia est la dernière.

Susan devrait la maudire ou la remercier.

Elle saura peut-être lequel quand elle aura fini de la pleurer.



* Les Liaisons dangereuses, R

Comme l'esprit de Cécile s'échauffe facilement ! Je lui énumérais sévèrement les galanteries à éviter, et la voilà réduite à... au vrai, elle aurait cédé au premier venu. Absent, vous ne pouviez tenir le rôle du héros pourfendant les désirs de cette enfant, et je dus seule lui enseigner quels effleurements, qui aggravent en premier cet état, en portent le remède par leur excès même.

J'insistai sur l'immoralité de tels épanchements, m'assurant ainsi que ce "terrible" dernier recours - et ses répétitions - seront dissimulés à la mère. Pour moi, les rougeurs à ses joues me confesseront tout.



Pacific Rim, G

"Quand je dis..." commence lentement Gottlieb, "quand j'affirme," poursuit-il, plus assuré, "que le Docteur Newton Geiszler est stupide, voire complètement insensé, c'est un code... non pas affectueux, mais soigneusement mesuré, par lequel nous illustrons notre degré de désagrément sur des points précis. Conséquemment, quiconque utilise le terme "débile" pour discréditer sa recherche sur les kaiju, devrait peut-être obtenir au moins deux ou trois doctorats avant de s'aviser de critiquer non-constructivement des sujets sur lesquels son expertise est nulle !"

"Un code ?" demandera Newt après, timidement. "Qui signifie quoi ?"

Hermann ne s'abaissera pas, grogne-t-il, à expliquer.



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/448681.html. Commentez où vous voulez.
Tags: *fic, fandom:babylon 5, fandom:les liaisons dangereuses, fandom:pacific rim, genre:angst, genre:drabble, genre:gen-ish, genre:humour, genre:smut, genre:yuri/femslash
Subscribe

  • Lectures de septembre

    "Crush", par Richard Siken Poésie, environ 50 pages. J'ai appris son existence par le fandom - Richard Siken est un auteur de poésie gay dont les…

  • Lectures d'août

    "Au temps de l'antan : contes du pays Martinique" par Patrick Chamoiseau Recueil de contes, environ 100 pages, inspirés par des contes locaux de la…

  • Lectures de juillet

    "Le vampire de Los Angeles - Candombe Tango 2" par Theodore Koshka Roman, environ 280 pages. J'ai apprécié de retrouver notre ange, notre démon…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments

  • Lectures de septembre

    "Crush", par Richard Siken Poésie, environ 50 pages. J'ai appris son existence par le fandom - Richard Siken est un auteur de poésie gay dont les…

  • Lectures d'août

    "Au temps de l'antan : contes du pays Martinique" par Patrick Chamoiseau Recueil de contes, environ 100 pages, inspirés par des contes locaux de la…

  • Lectures de juillet

    "Le vampire de Los Angeles - Candombe Tango 2" par Theodore Koshka Roman, environ 280 pages. J'ai apprécié de retrouver notre ange, notre démon…