Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Mème à personnages originaux

Pris ici et traduit.

Mème à personnages
1) Choisissez quelques-uns de vos personnages, cinq au maximum
2) Faites-les répondre aux questions suivantes
3) Puis taggez trois personnes Qui veut le fait, OK ? Chonaku, tu étais intéressée par un mème à OC, il me semble ? Laitue, ça te dit de bosser le NaNo ?
4) N'hésitez pas à rajouter des questions !

Yanka, Nicolas, Alexandrine et Etienne, du NaNo-que-je-vais-essayer-d'écrire-en-novembre. Histoire de préciser un peu les personnages !



* Quel âge avez-vous ?
Alexandrine : Vingt ans. Tu as de la chance que je sois à l'âge où c'est encore poli de demander.
Yanka : J'ai un peu perdu le compte, mais à peu près le même âge qu'elle.
Nicolas : Vingt-et-un ans.
Etienne : Vingt-quatre ans. Je suis le plus âgé.
Alexandrine : Le plus naïf aussi, donc pour ce que cela compte...

* Combien mesurez-vous ?
Nicolas : Etienne est le plus grand.
Alexandrine : Nicolas l'est presque autant, et certainement deux fois plus large. Moi je suis petite et délicate.
Yanka : Ni grande ni petite. Quel est l'intérêt de cette question ?
Etienne : En ces moments même, Delambre et Méchain mesurent le méridien terrestre pour construire un système d'échelonnage des distances. Pour l'instant, les unités varient trop selon les provinces pour obtenir des réponses précises.

* Avec qui vivez-vous ?
Nicolas : A la ferme, avec mes parents, mon grand-père, ma tante vieille fille, et mes cinq petits frères et soeurs. Ici je suis en garnison, bien sûr.
Etienne : Je vivais seul dans un garni pendant que je faisais mes études de médecine à Paris. Ici, je suis parfois logé avec les soldats, parfois avec les officiers.
Yanka : Au camp, nous sommes une trentaine de marrons, mais je suis seule dans ma cabane, depuis que mon mentor Taïno est mort.
Alexandrine : A la plantation, avec mon père et les esclaves.
Yanka : Un jour je te tuerai.
Alexandrine : Je te fais confiance pour choisir tes ennemis mieux que cela.

* Avez-vous des enfants ?
Nicolas : Je ne crois pas. Aucune demoiselle ne l'a jamais mentionné, en tout cas. Mais je compte bien épouser une jolie fille et avoir une maison pleine d'enfants quand je rentrerai au pays ! Avec un peu de chance, ce seront même tous les miens !
Yanka : Non. Il sera temps d'y penser quand je pourrai avoir des enfants qui ne seront ni esclaves ni hors-la-loi, mais le changement ne se fera pas tout seul.
Alexandrine : Pas encore, j'attends de rencontrer un blanc suffisamment riche et influent pour être mon mari et le père de mes enfants, et j'aurai ainsi des filles encore plus belles et plus riches que moi.
Etienne : ...pour ma part, de telles ambitions sont encore loin de moi.

* Quelle est votre nourriture préférée ?
Alexandrine : L'ananas en tranches. C'est un délice. J'y rajoute du rhum, même si ce n'est pas très féminin.
Nicolas : On ne peut pas se tromper avec un poulet rôti.
Yanka : Tant que c'est en quantité suffisante, je ne fais pas la difficile.
Etienne : J'aime le chocolat, mais je me restreins, pour des raisons politiques.

* Parfum de glace préféré ?
Yanka, Nicolas : De quoi ?
Alexandrine : J'en ai entendu parler ! Il parait que cela se fait aux Etats-Unis. Mais nous n'avons pas de glaciers à Saint-Domingue, et cela reviendrait trop cher.
Etienne : Techniquement, depuis la nuit du 4 août, le commerce de la glace a été légalisée pour le Tiers Etat, c'est moins injuste, mais j'ai eu d'autres priorités que d'essayer.
Nicolas : En bref, personne n'en sait rien, et c'est une question stupide.

* Avez-vous déjà tué quelqu'un ?
Yanka : Régulièrement. Avec du poison, principalement, même si un couteau peut faire le travail éventuellement. J'ai aussi tué des enfants, mais je n'en suis pas fière.
Nicolas : Pas avant de rentrer dans l'armée. Maintenant oui.
Alexandrine : Certainement pas.
Etienne : Je n'ai pas encore prêté le serment d'Hippocrate, mais malgré cela je tenterai de repousser ce moment aussi longtemps que possible.

* Haïssez-vous quelqu'un ?
Yanka : Tous les blancs, et une bonne partie de leurs chiens.
Nicolas : Yanka. Que j'appelle Elise dans ma tête - elle ne m'a pas dit son vrai nom.
Alexandrine : Je n'ai jamais rencontré personne qui puisse m'écraser, donc je n'ai pas de raison. Je réserve ma haine pour la société, et éventuellement pour le destin.
Etienne : Il est difficile de trouver assez d'énergie pour haïr quelqu'un. Par exemple, j'ai été déçu par le Roi et je le méprise, mais pourrais-je appeler cela de la haine ?

* Des secrets ?
Nicolas : Rien que mon confesseur ne puisse entendre, mais he, je ne vais pas vous raconter les détails !
Etienne : Il se pourrait que je n'apprécie pas la beauté féminine autant qu'il est recommandé qu'on le fasse.
Yanka : Si tu aimes les hommes, tu peux juste le dire, tu sais. Pour moi, j'ai ramené l'esprit de Boukman de l'eau pour obtenir ses conseils. Il n'avait pas de famille, personne ne me l'aurait demandé.
Alexandrine : Evidemment. Aucune demoiselle n'est complète sans secrets. Mais je ne vous les dirai pas tous. Tiens, si je vous avouais que j'ai en grande partie inspiré la contribution de mon père aux Cahiers de Doléances de Saint-Domingue ?

* Aimez-vous quelqu'un ?
Nicolas : J'avais une bonne amie chez moi, mais aimer est un peu fort, je ne lui en voudrai pas si elle ne m'attend pas.
Alexandrine : *tempête* Nicolas. Et ce n'est pas une bonne nouvelle.
Yanka : Je suis mariée à Erzulie Dantor, la loa qui me protège, et j'ai les sentiments de respect et d'affection appropriés à ce genre de situations. Mais si vous parlez d'humains, non.
Etienne : Je pense sincèrement que non, même si la différence avec l'amitié est parfois une question délicate.

* Quel est votre métier ?
Etienne : Je n'ai pas fini mes études de médecine, mais j'ai suivi des stages de chirurgie qui m'ont permis d'obtenir un poste de médecin militaire. Si j'ai du temps libre, j'ai en outre une mission pour étudier plus avant les plantes de Saint-Domingue qui m'a été confiée par Monsieur Jussieu de l'Académie des Sciences. Et quand je serai rentré, quand je serai établi comme médecin, j'aimerais entrer en politique. Il m'est arrivé de parler au Club des Jacobins, mais je n'ai jamais eu de rôle officiel.
Yanka : Je suis une prêtresse par vocation, et une sorcière ou une guerrière quand c'est nécessaire.
Nicolas : J'avais toujours pensé que je serais fermier comme mon père, mais peut-être suis-je fait pour être soldat de la République, après tout.
Alexandrine : Travailler est une disgrâce sociale et personne ne doit savoir que je refais les comptes de l'intendant de mon père derrière lui.

* Garçon ou fille ?
Nicolas, Etienne : Garçon
Yanka, Alexandrine : Fille
Etienne : Est-ce une question-piège ?

* Que faites-vous pour vous relaxer ?
Etienne : Je lis. *air embarrassé* Des romans.
Alexandrine : Je fais un peu de peinture. Et il parait que je chante bien. Qui veux-je tromper ici, tout ceci est du travail, le plus fatiguant pour une fille, être toujours parfaite en société. Même la séduction est un travail, ou du moins de l'entraînement. Non, pour vraiment me reposer, je ne fais rien.
Nicolas : Chez moi, j'aimais courir les forêts, et braconner un peu. Aussi, danser avec les filles. Ici, il n'y a guère que les jeux de cartes... et j'ai commencé à lire les journaux. C'est passionnant. Sauf quand cela ne l'est pas, vous savez.
Yanka : Je n'ai pas beaucoup de temps pour cela, mais réduire des feuilles sèches en poudre est assez reposant.

* Information familiale ?
Nicolas : J'ai déjà mentionné ma famille proche, mais j'ai aussi des cousins en abondance, tous dans le même village. Et je considère le curé de la paroisse comme un second père.
Etienne : Je viens d'une famille de moyenne bourgeoisie. Comme je l'ai mentionné, je suis enfant unique.
Alexandrine : Ma mère était une esclave, suffisamment douée pour se faire épouser par son propriétaire. Non seulement elle a obtenu ainsi la liberté pour elle et pour moi, mais je suis aussi la seule héritière de mon père. Je l'admire beaucoup, je suis très triste qu'elle soit morte. Mon père, lui, est bien aimable, mais il n'a rien d'admirable.
Yanka : J'ai été capturée et vendue avec ma famille. Mon père s'est fait marron. Mon frère a été tué pour cela. Ma mère est morte d'épuisement ; alors ils n'avaient plus de prise sur moi et je me suis enfuie. J'ai rejoint le camp de mon père, mais il était mort lui aussi.

* Avez-vous un background dans des histoires précédentes ?
Yanka, Etienne, Nicolas : Non.
Alexandrine : Toute ressemblance avec une autre demoiselle aristocratique appelée Alexandrine serait une pure coïncidence.
Etienne : Parfois j'ai des ressemblances avec un personnage des Misérables, ceci dit.
Nicolas : Et savez vous que mon design ressemble beaucoup à celui de Terreur de Presque Gentil ?
Tous : Pure coïncidence.

* Vous êtes-vous déjà vus nus ?
Yanka : J'ai habillé Alexandrine autrefois. *hausse les épaules* Nous étions des gamines.
Nicolas : Entre soldats, cela arrive.
Etienne : Sans compter la fois où tu étais blessé et je t'ai soigné.
Yanka : Tiens, c'est vrai que je l'ai vu, moi aussi, dans des circonstances proches.
Nicolas : Me soigner ! Tu me torturais, oui !
Yanka : Les deux.
Alexandrine : J'ai vu Yanka presque nue quand elle travaillait sur la plantation. Elle n'est pas mal faite. Mais je ne séduis pas mes esclaves, c'est une question de principe.
Yanka : Comme si tu pouvais !
Alexandrine : Quant aux garçons... c'est un secret. (Ou peut-être que l'auteur ne le sait pas encore)

* Décrivez vos vacances parfaites !
Alexandrine : J'aimerais que mon père m'emmène visiter la France.
Yanka : Je serais bien en peine de prendre des vacances, mais si un jour les esclaves sont libres, je me reposerai longtemps.
Etienne : Je pourrais prendre le temps de lire plus.
Nicolas : Je suis certain que vous comprenez le concept beaucoup mieux que moi, pauvre paysan. Je me contenterai des permissions. Pour lesquelles je dirais juste : ne pas être pris dans un combat de bar, cela me rappelle trop le travail.

* Avez-vous l'intention de faire des apparitions plus tard dans d'autres univers ou d'autres histoires ?
Alexandrine, Etienne : Non.
Yanka, Nicolas : S'il y a un tome 2 sur l'indépendance d'Haïti.
Alexandrine, Etienne, Yanka : Et bien sûr, l'auteur n'est jamais au dessus d'écrire des fics slash sur ses propres oeuvres.
Nicolas : Des quoi ?

* Quelle est la chose la plus horrible que votre créateur vous a faite / compte vous faire ?
Nicolas : J'ai des crises de culpabilité depuis que je suis le seul survivant de mon escouade, j'ai ensuite été capturé et humilié, et l'auteur ne me laissera même pas me venger.
Yanka : Je ne serais même pas un personnage de cette histoire sans le voyage sur un vaisseau négrier, et cela aurait pu être le pire, sauf que la mort de mon frère m'a plus marquée. Essaie un peu de dépasser mon background au cours de ton histoire !
Alexandrine : J'avais prévu de faire un mariage de raison depuis que je sais ce que c'est, et voilà que l'auteur me fait tomber amoureuse, si ce n'est pas un scandale ! J'ai aussi failli être abusée sexuellement plus jeune, mais comme ce n'est finalement pas arrivé, c'est moins grave et ça ne m'a certainement pas laissé une telle impression de perte de contrôle !
Etienne : Les hommes politiques que j'admire le plus passent leur temps à s'arrêter et se tuer les uns les autres, pour des raisons que je n'arrive pas à comprendre, étant trop loin de la métropole. L'auteur prétend que ce n'est pas de sa faute, que cela la déprime autant que moi, mais j'en doute sérieusement.

* Un dernier mot ?
Etienne : Plutôt que de faire ce genre de mèmes, tu ferais mieux d'établir ta chronologie générale par régions géographiques, et de te renseigner sur les détails qui te manquent. Tu ne sais même pas qui a nommé Galbaud !
Alexandrine : Et de t'interroger sur les relations entre personnages, et comment nous allons nous rencontrer.
Yanka : Et comment nous allons vraiment jouer un rôle dans l'histoire, plutôt que d'en être juste les témoins et les victimes.
Nicolas : Au travail, citoyenne !



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/447252.html. Commentez où vous voulez.
Tags: meme:écriture, originale
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 13 comments