Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de mai


"Contes magiques du monde entier", par Margaret Mayo, illustrations de Jane Ray
Contes, environ 120 pages. J'en connaissais déjà les trois quarts, mais je crois que je n'avais jamais lu ce livre précis - hum, c'est dire s'il n'est pas marquant. Il n'est pourtant pas mauvais, ni dans le choix, ni dans la narration, ni dans le dessin, et je l'offrirais sans hésitation à quelqu'un qui ne s'y connaît pas en contes, mais c'est le fait de n'avoir pas de ligne directrice, je pense. Bon, je dois avouer que je l'ai pris principalement parce qu'il y avait un conte australien, et qu'ils ne sont pas faciles à trouver. Aussi, cinquante centimes sur une brocante. ^^
Mes préférés : celui sur Cathy Casse-noisettes, pour la relation positive entre deux demi-soeurs, et celui sur les sorcières d'Halloween, qui tourne au fantastique, mais avec un point de vue inversé, où les forces du bien sont présentées comme terrifiantes.



"Naamah's Blessing", par Jacqueline Carey
Environ 680 pages, le neuvième et dernier roman d'une série de fantasy que j'aime beaucoup, yeah !
C'était toujours très bon. D'un côté, cela met longtemps à démarrer, j'avais cru qu'ils partiraient pour l'Amérique tout de suite, mais d'un autre côté, cela ne répète pas l'auteur du tome 7 où le destin de Moirin servait de Deus Ex Machina. Ici, cela a beau être prévu par les dieux, elle a aussi de bonnes raisons personnelles d'y aller et il faut bien les exposer !
Je ne shippe toujours pas Moirin/Bao, mais ça ne me gache pas le tome, c'est leur problème. Qui n'est pas un problème, en fait, qui se passe globalement très bien, et tant mieux pour eux.
Maintenant, qu'on me laisse couiner sur tout ce que j'ai aimé dans ce tome. Déjà, l'Amérique du Sud comme cadre ! Des versions fantasy des Aztèques, des Incas, des Indiens d'Amazonie, que des cultures que j'aime beaucoup ! Forcément, j'étais contente. Et le méchant sauve l'empire aztèque - comme action collatérale, ce n'est pas décrit comme négatif ! Ca laisse entendre que l'histoire va continuer à diverger.. Et ils ont un Shahrizai dans le groupe principal ! Qui a les meilleures répliques (même si je le trouve sous-exploité sur la fin) ! Et les points laissés en plan des tomes 7 et 8 sont enfin fermés - j'aime beaucoup ce qu'ils font avec le langage des fourmis, et avec... le fantôme, va-t-on dire, pour ne pas spoiler.
J'étais surprise de voir si peu de tension sexuelle entre Moirin et Raphaël, mais en même temps c'est logique. Les effets secondaires du, hum, super-pouvoir de masochisme de Phèdre sont une tendance très forte au Stockholm Syndrome - elle ne laisse jamais cela passer devant ses objectifs, mais elle a tendance à crusher sur ses méchants. Moirin n'a pas ça.
Aussi, j'ai toujours trouvé que cet auteur écrivait très bien les moments où tout se passe bien et le bonheur en général, ce qui fait une happy end très réussie. Donc, globalement, je suis contente de la fin. :-)



"A Madness of Angels", par Kate Griffin
Roman, environ 460 pages, premier tome d'une série de fantasy urbaine, par l'auteur des Horatio Lyle, mais sous un autre pseudonyme. Le personnage principal, Matthew Swift, est mort il y a deux ans et se retrouve ressuscité, sans savoir pourquoi, et partageant sa conscience avec une collectivité d'"anges" bleus et électriques.
La narration à la première personne, qui passe sans cesse, subtilement, du "I" au "we", rend très bien cet effet. La dualité du personnage, en général, est au centre de l'histoire, et je la trouve bien traitée.
Je suis partagée. D'un côté, l'univers est excellent. C'est de la fantasy urbaine vraiment moderne, pas d'anciennes créatures et d'anciennes magies qui se sont adaptées à notre monde, mais de la magie basée sur les règles et les pouvoirs de notre monde, palpable, vivante. Matthew peut utiliser les règles d'utilisation du métro pour faire une barrière mystique impénétrable à tout monstre qui n'a pas de ticket, les graffitis sur les murs s'animent... j'ai adoré cet univers et ces règles de magie. D'un bout à l'autre.
Le scénario est sympathique, même si les flashbacks et les explications se font parfois attendre un peu trop longtemps. Il se tient tout seul, il marche bien aussi en tant que début de quelque chose.
J'ai regretté l'humour des Horatio Lyle. C'est beaucoup plus sérieux. Oh, quand il y a de l'humour, il est toujours drôle, j'adore le passages où les anges emmènent Matthew voir Iron Man, et tout le passage avec l'infirmière spécialisée en blessures magiques est Grand. Mais c'est aussi beaucoup, beaucoup plus rare.
Et - ce qui est plus triste - je n'ai accroché à aucun personnage. Ce qui, pour une série est vraiment dommage.
Je vais quand même lire la suite, un jour où je passerai devant, pour voir si ça s'améliore ! Et pour l'univers, donc !



"La révolution des savants", par Denis Guedj
Non-fiction, 160 pages environ avec beaucoup d'illustrations, c'est la collection Découvertes Gallimard, elle fait des livres très agréables à regarder.
C'est, comme le titre l'indique, sur la science pendant la Révolution Française - 1789-1799 - et c'était très agréable à lire, correctement écrit, bien présenté, mélangeant deux de mes choses préférées. En plus des classiques - le système métrique (Guedj est tellement fan de Delambre et Méchain, les savants qui mesuraient le méridien terrestre pendant la révolution, qu'il a écrit deux autres livres sur eux), l'utilisation militaire des montgolfières, etc - il y a plein d'inventions dont j'avais totalement oubliées qu'elles étaient de cette époque-là/françaises/rayez les mentions inutiles. Mais il n'y a pas que les découvertes, il y a aussi les projets d'instruction publique, etc... enfin, niveau contenu, j'ai eu l'impression que c'était complet. Et le premier chapitre - sur les scientifiques qui faisaient de l'expérimentation à très grande vitesse pour essayer d'équiper l'armée républicaine alors que ça n'aurait pas dû être techniquement possible - m'a fait couiner au plus haut degré.
Ce que je regrette, c'est qu'il y a beaucoup de science et finalement peu de politique. C'est sur la Révolution en général, on passe de la Monarchie Constitutionnelle à la Convention au Directoire au Consulat sans s'attarder longtemps que les différences de politique, et ça donne envie de se poser la question, et avant ? Dans quelle mesure c'était effectivement une époque d'effervescence scientifique, et dans quelle mesure ça avait déjà commencé ? Je veux dire, c'était les Lumières, et Louis XVI, contrairement à son prédécesseur, aimait la science. Une liste n'est pas une preuve d'accélération. Je veux des chiffres !
Aussi - cela va avec - j'aurais aimé savoir, pour tous les scientifiques en question, pourquoi ils ont aidé. Lesquels étaient là par opinion politique, lesquels par patriotisme peu importe le gouvernement, lesquels par amour de la science et peu importe le gouvernement, lesquels n'étaient pas motivés du tout...
Aussi, il n'y a pas assez de bibliographie à mon goût.
Mais quand même, la plupart de mes complaintes consistent en des choses qui manquent, ce qui revient à raler que c'était trop court. En réalité, j'ai couiné tout le long. ^^



"A cinq heures nous serons tous morts !", lettre de Charles Jeanne, édition critique par Thomas Bouchet
A la base, [profile] 10littlebullets (la modératrice awesome du kink meme sur Les Misérables) avait demandé si un français pouvait lui acheter ça : une édition critique d'une description par un insurgé d'une lettre sur une des vraies barricades de 1832. Je me suis proposée, et bien sûr, je l'ai lu en chemin. ^^
Le livre fait environ 200 pages, dont 50 de lettre (c'est une longue lettre). Il y a en plus une partie biographie de Charles Jeanne, une partie qui analyse la description, le point de vue, les biais, et une partie qui étudie toutes les réécritures littéraires de cette barricade. Plus quelques documents à la fin.
Globalement, quoi dire à part que... pour quelqu'un qui est fan soit des Misérables, soit de la longue série de révolutions ratées du 19e siècle en France, c'était super-cool ? Et j'aime les deux ?



"The Black Jacobins", par C.L.R. James
Environ 400 pages, non-fiction sur la révolution haïtienne. Je voulais lire de la doc parce que je vais faire mon NaNo dessus (comme je dis pour plaisanter : j'écris un crossover entre le RPF sur la Révolution Française et la mythologie vaudou), et mon père a pris celui-là à la bibliothèque de Toulouse. Ca tombe bien, il se trouve que c'est un classique sur le sujet, écrit en 1938 par un auteur marxiste et qui ne s'en cache pas. Les commentaires sur la lutte des classes apparaissent parfois (pas toujours, heureusement !) comme tellement gratuits pour un non-marxiste que c'en est presque drôle. Oh, et la réédition (que j'ai) a un bonus qui explique que Fidel Castro est l'héritier spirituel de Toussaint L'Ouverture.
Je n'ai pas fini le livre sur le moment, j'ai tenté de le retrouver à Gagny et paf, pas à la bibliothèque, épuisé à la librairie... Pour le coup, je l'ai commandé en anglais, ce qui est techniquement la VO, mais bien sûr, n'a pas la VO des citations, c'est un peu frustrant.
Globalement, ça m'a semblé très bien fait, très complet, c'est peu contesté sur les faits même si ça l'est parfois sur les idées, et il faut que je le relise avec un carnet à la main pour prendre des notes sur la chronologie détaillée et la caractérisation de tout le monde ! Toussaint L'Ouverture est super-badass, personnellement je suis stupidement fan de Sonthonax qui est pourtant beaucoup moins classe, et le récit de la première abolition officielle de l'esclavage - début 1794 - me fait ricaner bêtement. Il n'y a pas tant que ça de mentions du vaudou, il faudrait que je lise une version plus centrée sur ça, mais à chaque fois c'est classe.
Et je n'aime pas Napoléon. Ce n'est pas nouveau. ^^



Progression : 29/52
"Risques de lecture" : A Madness of Angels, The Black Jacobins -> 12/26

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/439734.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:conte, fandom:kushiel saga, fandom:rpf révolution française
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments