Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Contes de fées, encore

Ce soir, ça ne va pas très fort, et j'ai en gros envie de faire n'importe quoi sauf ce que j'ai à faire (avancer mon NaNo en retard et bosser) donc voilà un nouveau conte de fées avec relations rigolotes, même si le dernier était il n'y a pas très longtemps !

Aujourd'hui, Jouvencelle-Jouvenceau. Comme le disent les traducteurs et analystes subtils qui ont traduit le conte du roumain, "une déesse matinale se métamorphosant en dieu du jour", et que j'ai tendance à appeler, moi, "l'histoire avec une princesse FtM" ^^



C'est important de résumer, parce qu'il est long !

Alors, au début on a un empereur tout-puissant qui combat les autres empereurs, et, quand il en bat un, demande qu'un de ses fils vienne faire dix ans de service en tribut.
Il y a un autre empereur, qui a jusqu'ici résisté vaillamment, mais commence à se faire très vieux, et ferait bien la paix... le problème est qu'il n'a que des filles, donc un traité de paix est impossible.

Ses filles le harcèlent pour savoir la raison de sa déprime, il avoue, et chacune d'entre elles est totalement prête à se déguiser en mec pour aller servir dix ans chez le super-empereur ! L'aînée part en premier, elle est toute fière, mais son père soupçonne qu'elle n'y arrivera pas. Comme il est magicien, il se transforme en terrible loup qui fait peur... et l'aînée fuit à toutes jambes en le voyant, et retourne chez son père.
Pareil pour la seconde !

La troisième demande à partir aussi, son père accepte, il croit encore moins à son succès que les grandes, mais il veut qu'elle le voie par elle-même. Elle va à l'écurie pour se choisir un cheval, ne choisit pas un fringant destrier comme ses soeurs, ne trouve rien qui lui convient... jusqu'au vieux cheval de l'empereur elle-même qui se met à lui parler, et lui dit qu'il retrouvait la forme si on le lavait à l'eau de pluie, si on lui faisait manger de l'orge bouillie et des braises...
La plus jeune fille le fait, et le cheval retrouve sa jeunesse !
La princesse pense à prendre un vieux guerrier sage comme conseiller, mais le cheval dit qu'il peut faire ça aussi (après tout, il parle !) et les voilà partis !

Le père se transforme en loup qui fait peut, mais la fille lui saute dessus avec son épée, et il doit fuir !
Au pont suivant, il fait la même chose en lion, et la princesse a un peu peur, mais elle y va quand même !
Au pont suivant, il devient un dragon à douze têtes, et là elle a très peur, mais elle y va quand même ! Et elle réussit à le blesser, à ce moment il redevient son père et lui donne sa bénédiction.

Sue le chemin de chez le super-empereur, elle rencontre deux génies qui se battent à mort. L'un lui promet son cor magique si elle l'aide, l'autre son cheval. Le vieux cheval de l'héroïne lui recommande le cheval, qui est son petit frère. Elle éclate le premier génie en deux morceaux, et le second, reconnaissant, lui donne le cheval et couine et l'invite chez lui.

Là sa vieille mère est persuadée, malgré le déguisement, que c'est une femme qui serait une excellente épouse pour son fils. Elle essaie de le prouver, en utilisant des fleurs magiques qui se flétrissent touchées par des hommes (la princesse se débrouille pour qu'elle frôlent le génie), en essayant d'organiser un rendez-vous romantique (la princesse répond que c'est bien beau, mais ils ne devraient pas s'occuper de chevaux plutôt que de fleurs à la con), en lui faisant choisir une arme (elle prend la meilleure et pas la plus belle).

La mère renonce donc au mariage et laisse la jeune fille repartir chez le super-empereur, cette fois sur le petit frère cheval (le grand frère dit qu'il a bien servi mais que malgré le traitement miracle il est vraiment vieux, et rentre chez le père). Elle tombe sur une boucle de cheveux d'or sur la route.

Le cheval répondit :
- Si tu la prends, tu t'en repentiras ; si tu ne la prends pas, tu t'en repentiras de même ; donc prends-la.


(J'avoue, on a déjà vu des adjuvants magiques plus utiles)
Elle arrive chez le super-empereur (empereur tout-puissant dans le texte, mais c'est moins drôle), se présente comme tribut. Elle rencontre les autres enfants de rois divers qui sont des tributs aussi.

Venus au-devant d'elle pour la recevoir, ils ne surent pourquoi, dès le premier abord, ils se sentaient siens, ne pouvant se séparer du jouvenceau, car sa parole et son visage n'étaient qu'enchantements.

Le super-empereur l'apprécie vachement aussi. Elle, désabusée, se rend compte que la plupart de ses compagnons sont lâches et paresseux. Un jour qu'elle cuisine, ils s'invitent et découvrent qu'elle cuisine super-bien. Un jour que le cuisinier est malade, ils la font faire la bouffe pour tout le monde, et justement le super-empereur tombe fan, et l'honore encore plus.
Mais là des jaloux viennent lui dire que le jouvenceau qui cuisine si bien porte autour du cou une boucle des cheveux de la princesse Iliane aux cheveux d'or (ce qui est vrai) et qu'il s'est vanté de pouvoir la trouver (ce qui est faux). L'empereur y croit, et veut envoyer immédiatement la princesse chercher Iliane, sous peine de coupage de tête.

Heureusement son cheval sait où elle est ! A savoir, enlevée par un autre génie ! La princesse part, déguisée en marchand, fait semblant de s'être échouée sur l'île... et le génie n'y est pas, parce que la princesse a dit qu'elle ne l'épouserait que s'il rassemblait son haras de juments, ce qui est technique. On peut donc lui montrer des marchandises tellement jolies qu'elle va bien aller dans la cale pour voir le reste ?
La princesse enlève Iliane, qui rale un peu pour la forme, mais aime bien son ravisseur au fond, plus que le génie.

Mais là, alors qu'ils vont toucher terre, ils se font rattraper par la mère du génie ! La princesse et Iliane fuient sur super-cheval, et quand la sorcière va les rattraper, elle lance en arrière des objets pris dans les oreilles du cheval (le coup classique ^^) qui se transforment en montagnes, en lacs... mais la sorcière les franchit toujours.

Par contre, quand ils lancent l'anneau de fiançailles d'Iliane, il se transforme en tour, elle y reste prisonnière, et meurt en tentant d'en sortir. Du coup l'anneau redevient un anneau, la princesse la met au doigt d'Iliane, scène romantique...

Autant vous dire que quand Iliane apprend qu'elle est promise au super-empereur, elle tire la tronche. Alors... elle lui demande de rassembler son haras de juments, bien sûr ! On ne change pas une méthode qui marche !

Mais le super-empereur envoie la princesse, qui rale pas mal pour le coup, se plaint qu'il y a d'autres fils de rois ici... mais elle est la seule efficace, alors... Son cheval lui donne encore des conseils, en particulier de lui faire faire une armure avec neuf peaux de buffle.

Ils y vont, et tombent sur... le génie qui courtisait Iliane ! Il est toujours en train d'essayer de les choper, même pas mis au courant qu'elle est enfuie et sa mère morte ! Quand il l'apprend, il est de mauvaise humeur, de façon compréhensible. La princesse le tue, après un duel épique, et maintenant c'est à son cheval d'agir !
Il appelle les juments d'un hennissement séducteur, elles viennent en foule... mais il y a aussi un unique étalon, et il n'est pas content ! Là aussi, le combat est épique, mais le cheval de l'héroïne gagne ; à cause des peaux de buffle, principalement. Elle peut donc rassembler le troupeau et le ramener.

Le super-empereur est de plus en plus amoureux d'Iliane, elle n'en a de plus en plus rien à foutre. Quelques épreuves supplémentaires que je ne raconte pas, et la dernière est d'aller voler un vase de baptême gardé par des nonnes qui ne dorment jamais. Et c'est terriblement dur, pour... une raison inexpliquée ? Soit la religion de l'héroïne lui défend d'attaquer des nonnes, soit ce sont des nonnes ninja...
Enfin bref. Heureusement, régulièrement, un ermite vient leur donner des cours de religion, et ce jour-là il n'y en a plus qu'une qui monte la garde, et souvent, elle s'ennuie tellement qu'elle s'endort. En travers de la porte, mais la princesse lui saute par-dessus acrobatiquement et réussit à s'enfuir.

Mais alors qu'elle fuit la nonne se réveille ! Helas, la princesse est déjà hors d'atteinte ! Alors l'ermite lui lance le sort le plus agressif qu'il connaît, qui est... un sort de changement de sexe. Il ne faut pas trop en demander aux religieux, niveau boules de feu. ^^
Là pour le coup je préfère la version anglaise où la princesse en est vraiment très contente, plutôt que de se dire, bah, pourquoi pas ?

Bien sûr, le super-empereur est très content, et proclame notre prince (anciennement princesse) son héritier, s'il n'a pas d'enfants.
Iliane demande, avant son mariage (elle ne peut plus refuser, maintenant) de se baigner avec le super-empereur dans le lait de ses juments, réchauffé par le souffle de son étalon. Il est très d'accord, mais alors le cheval, qui comprend bien sa maîtresse, souffle d'une narine une chaleur délicate et de l'autre un souffle de feu qui grille le super-empereur !
Ha ha !
Là, Iliane déclare au prince, en gros : tu es son héritier, c'est toi qui a rempli les épreuves, donc tu m'épouses et tu es super-empereur.
Le prince accepte, pas de façon plaisante à mon sens attendu qu'il manifeste le désir d'être maître chez lui, étant un homme. Ce sexisme est malvenu ! Ceci dit, si ma fiancée venait de brûler quelqu'un vif, je m'inquièterais aussi, donc je lui pardonne un peu.

Et voilà, ils se marient, et tout le monde est content !



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/421119.html. Commentez où vous voulez.
Tags: contes avec romances atypiques, fandom:conte
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 14 comments