Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Mème d'Halloween, Récapitulatif, Partie 3 - Marvel

* Comics

Titre : Gods and monsters
Fandom et personnages : New Mutants, Amara(/Mephisto), pour chonaku55
Rating et avertissements : PG, spoilers sur New Mutants 32 (nouvelle série)

Le diable va venir prendre Amara ce soir
Puis la raccompagner, espérons, pas trop tard.


Amara a un soupir nerveux. Avoir un rendez-vous avec un démon n'est pas une excuse pour se repasser des vers de mirliton dans sa tête.

Alors elle pense plutôt à ce qu'elle connaît du mal, à Selene qui était la plus cruelle déesse qu'elle ait connue, qui était son ancêtre et l'a peut-être courtisée de sa façon tortueuse. Elle pense à Manuel, qui était étrangement touchant dans sa cruauté méfiante, ou alors le lui faisait croire, mais qui répandait toujours le mal sur son passage. Elle pense à Illyana, une sorcière qui régnait sur une dimension démoniaque, et à qui elle aurait confié sa vie sans hésitation il y a quelques mois encore, avant de se faire abandonner à la torture.

Elle a fréquenté, apprécié toutes ces personnes à un moment ou un autre, alors il n'y a aucune raison pour qu'elle se laisse intimider par son rendez-vous de ce soir sous prétexte qu'il est le Mal Absolu !

Elle pense aux dieux de son enfance, qui peuvent être cruels, jaloux ou emportés mais ne sont pas Mauvais - et pourtant, Mephisto l'a invitée plus poliment que Zeus ne l'aurait jamais fait. Elle pense à Hades, qui règne sur les enfers, et à Perséphone, et se promet de ne pas manger ce soir ne serait-ce qu'un pépin de grenade venant des enfers.

Elle pense qu'on lui a appris à considérer les dieux, les monstres, et sans doute les démons, comme ayant les mêmes sentiments que les humains, en plus vaste sans doute. Elle pense qu'on ne lui a appris à fuir le Mal, à chercher la vertu, qu'à l'intérieur d'elle-même, et qu'en dehors ce serait faiblesse de ne pas le braver.

Et elle se demande, avec une pointe d'effroi, si son éducation la tromper encore, si les autres pourraient avoir raison - et dans ce cas, qui sait, peut-être même Mephisto l'a-t-il choisie entre toutes pour cela.



Titre : Fuir
Fandom et personnages : Young Avengers, Billy/Teddy, pour marryblack
Rating et avertissements : PG, AU victorien

William se réveilla avec un gémissement. Il voulut avaler sa salive, mais quelque chose dans sa bouche l'en empêcha, et quand il voulut l'enlever, il réalisa que ses mains étaient attachées, finement, doigt par doigt, et que l'objet dans sa bouche était un baillon.

Il ouvrit un oeil, et regretta de s'être réveillé.

Les agents pas-si-secrets-que-ça de la Reine Victoria, avec autorité pour n'importe quoi, sur n'importe qui... son ventre se serra. Il chercha des yeux Teddy, paniqué, et finit par le trouver, attaché lui aussi... Il était conscient, et restait stoïque, mais William identifia les liens qui le retenaient, menottes aux mains et aux pieds, comme du fer froid, et une tristesse mêlée de rage l'envahit. Cela devait le blesser comme si on avait attaché un humain avec des liens de flammes.

"William Kaplan," commença la femme. "Vous avez gardé un esprit invoqué du monde de Faërie plus longtemps que le temps légal imparti. En fait, plus de dix fois davantage, et il est regrettable que nous nous en rendions compte si tard. C'est contraire à tous les accords passés avec Faërie, cela menace la sécurité de l'Angleterre, et nous fait surtout craindre que vous ayez entrepris, avec son aide, d'autres projets de nature clandestine et susceptible d'ébranler la puissance sa Sa Majesté. Aussi, vous allez immédiatement le renvoyer dans son monde. Après avoir subi votre peine, vous serez libre d'en invoquer un autre si vous le désirez."

William sentit une sueur froide lui couler le long de l'échine. Mais nous nous aimons, voulut-il crier. Je ne veux pas le renvoyer, il ne le veut pas non plus, et... je ne le retrouverais jamais, entre les dimensions. La femme - Cooper, s'il se rappelait bien, elle avait un poste officiel - le vit essayer de parler.

"Le baillon et les poucettes vous empêcheront de lancer la moindre invocation," dit-elle froidement. "Vous êtes enregistré comme Kabbaliste et hermétique d'un bon niveau - un exploit, à votre âge - et nous avons pris les précautions nécessaires. Et bien sûr, rien de ce que vous auriez pu me dire ne m'aurait fait changer d'avis." Bien sûr, pensa William, c'était vrai. Son coeur était de pierre, il n'avait rien à regretter de ce côté. "Le seul acte que nous accepterons de votre part sera de vous lever, pour nous mener au talisman qui le retient dans ce monde. Nous le briserons alors."

"Et si tu refuses," grogna l'homme, "alors quitte à ne pas pouvoir renvoyer ce métèque en Faërie, autant le tuer ici." Tout son être exprimait le mépris "C'est un quoi, d'ailleurs ?"

Moitié Pooka, moitié Dryade, pensa William, mais à quoi bon poser cette question quand on serait incapable de reconnaître un Boggan s'il vous mordait le nez. Et celui-là... celui-là était de toute façon plus que spécial, et William se réservait le droit d'être tout à fait subjectif à ce sujet. Teddy regardait William, d'une façon qui voulait dire quoi que tu fasses, je ne regretterai rien. Cette confiance lui déchira le coeur. Bien sûr, il n'y avait pas à hésiter, il n'y avait plus qu'une seule chose à faire...

Le pistolet de l'homme - Gyrich, connu aussi, et pas en bien - tira soudain tout seul, et la balle toucha les menottes de Teddy, qui explosèrent en morceau. L'un d'entre eux frappa la femme à la tempe, un autre frappa la vitre, laquelle érafla la joue de William, tranchant son baillon, lui permettant de hurler une incantation de sommeil, trop vite, trop hative, cela ferait un sommeil court et hanté de cauchemar, mais il n'en avait cure.

Que vont penser mes parents, mon frère, les laissera-t-on seulement libres, pensait-il alors qu'il fuyait avec Teddy, dans les ruelles les plus sombres de Londres, sous un sort d'invisibilité. Ses bras, ses jambes, tout son corps tremblait de façon incontrôlée, maintenant que la fureur était retombée. Ses dents claquaient. Le prince de Faërie serra sa main, et William sentit l'amour et la reconnaissance le réchauffer, le calmer un peu. Pourtant, il aurait dû paniquer encore dix fois plus et il ne méritait pas cette main, il n'avait fait qu'augmenter le danger pour Teddy et lui. L'avoir laissé rester était déjà grave, mais maintenant, il avait agressé des agents de la reine - ils allaient envoyer Nicholas Fury à ses trousses ! - il avait utilisé de la magie du chaos sans autorisation - ils allaient envoyer Stephen Strange, le Capitaine, Roma peut-être, qui sait, non, il délirait... - et autour de lui, la malchance touchait tous ceux près de qui il passait, en échange contre sa chance exceptionnelle de tout à l'heure, la magie du chaos fonctionnait ainsi...

Et maintenant, il ne pouvait demander de l'aide qu'à une personne dont il n'avait pas envie de s'approcher à moins de cent mètres, distance multipliée par beaucoup les jours d'invocation de démons. Ca y est, il était devant la porte d'Aleister Crowley.




* Films tirés de comics

Titre : Pire que la mort
Fandom et personnages : Avengers movieverse, Coulson, Loki, pour petite_laitue
Rating et avertissements : PG, sombre, spoilers sur le film

"Je ne t'aime pas." s'exclame Loki, souriant. "Pour des raisons qui sont... principalement personnelles, et sachant l'organisation que tu représentes, c'est dire beaucoup. Mais ce n'est pas la peine de détailler. Surtout que j'ai fait en sorte que tu ne puisses pas parler, pour le moment."

Et effectivement, Coulson réalise qu'il est paralysé. A-t-il été capturé ? Il s'attendait à quelque chose de plus définitif.

"C'est même à se demander," continue Loki, théâtral, "pourquoi c'est moi qui t'ai ressuscité et pas eux. Ah oui, c'est vrai, ils ne savent pas comment faire !"

Il se penche sur Coulson, sourit encore. "Mais je vais te renvoyer à eux, ne t'inquiète pas. Et ils seront heureux, et toi aussi, car tu auras tout oublié de ce que je dis maintenant. Alors pour compenser toute cette joie, il est bien normal que j'offre un peu de désespoir maintenant et que je précise que, même sans le savoir, tu effectueras quelques missions pour mon propre compte..."

On ne peut pas dire que Coulson soit surpris. Il n'attendait rien de mieux. Ce n'est pas de la peur qui le blesse si cruellement, c'est l'horreur, pure, de ce qu'il va probablement faire, et c'est si inévitable qu'il en souffre presque comme si c'était le passé.

Loki s'interrompt, pensif. "Dans un monde avec aussi peu de magie, il est possible qu'on interroge même les miracles, après tout. Mais personne ne t'a vu mourir, la puissance du déni est proche, plusieurs membres de l'équipe devraient être morts aussi, et puis..." il sourit encore plus "Tu sais quoi ? Même si l'un d'entre eux se rappelait que son cerveau existe et comprenait tout, ce ne serait que pour découvrir que la seule façon de te libérer de mon contrôle est de te ramener à ton état antérieur, et par là, j'entends, mort. Alors, tu vois, il n'y a que de bonnes nouvelles pour moi. J'assisterais bien à la scène."

Et alors que Coulson sent sa mémoire s'effacer, sans pouvoir rien faire ni prévoir quoi que ce soit, sans pouvoir même hurler, encore moins attendre la fin, il entend la voix de Loki qui plaisante "Je suppose que c'est le moment pour dire : bonnes vacances, tu m'enverras des photographies !"



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/420076.html. Commentez où vous voulez.
Tags: *fic, défi:mème halloween, fandom:avengers (marvel), fandom:marvel universe, fandom:new mutants, fandom:young avengers, genre:gen, genre:het, genre:yaoi/slash, perso:loki
Subscribe

  • Lectures de mai

    "Le roman de Silence" par Heldris de Cornouailles Roman médiéval, environ 100 pages. C'est inspiré par l'histoire de Grisandole dans le cycle de…

  • Lectures d'avril

    "Les chroniques de Spiderwick 1 - Le livre magique" et "Les chroniques de Spiderwick 2 - La lunette de pierre" par Holly Black, illustré par Tony…

  • Lectures de mars

    "Mort d'encre" par Cornelia Funke Pour la catégorie "Littérature allemande" de bingo-livres Dernier tome d'une trilogie, environ 750 pages. Cela…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 7 comments