Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Once Upon a Time - saison 1

Arrivant toujours dans les fandoms après tout le monde (air connu), je viens de finir la saison 1 de Once Upon a Time.


Synopsis : la méchante reine de Blanche-Neige, Regina, pour se venger de Blanche-Neige (note : elle a des raisons de la détester carrément plus intéressantes que "elle est plus belle que moi") a maudit tous les habitants du série des contes de fées, et ils sont arrivés dans notre monde, dans une ville des Etats-Unis, sans magie et sans leurs souvenirs.
En particulier, Blanche-Neige et son prince ne se connaissent même pas.
Mais quand le monde des contes existait encore, Blanche-Neige a eu un bébé, Emma, qui est prophétisée comme pouvant les sauver tous de la malédiction, quand elle aura 28 ans. Elle a été envoyée seule dans le monde, en avance, par un autre moyen magique ; mais à la suite de... circonstances, elle n'a eu personne pour lui expliquer ce qu'elle était, a mené une vie ballotée de foyer en foyer, a fait des bêtises... et si elle arrive finalement dans cette ville quand elle a 28 ans, c'est parce que "par hasard", le film qu'elle a donné pour être adopté quand elle avait 18 ans a été adopté par le méchante reine. Il est le seul, n'étant pas maudit, à avoir à peu près tout compris et tout recollé aux livres de contes qu'il lit. Mais pour Emma, qui a eu une éducation pragmatique (et pour tout les habitants d'ailleurs), ce n'est qu'un délire de petit enfant...

A partir de là, tous les épisodes sont constitués environ moitié moitié d'Emma qui découvre les habitants de la ville, noue des liens et découvre leurs relations, et de flashbacks dans le monde des fées, avec les relations et les histoires de l'époque (dont Regina est la seule à se rappeler... ou pas ?)



J'aime vraiment beaucoup énormément, dans la catégorie où c'est un genre narratif que j'adore en soi et en plus c'est bien fait, la façon dont tous les contes s'emboîtent pour faire une grosse histoire dans les flashbacks. C'est raconté dans un désordre chronologique total, la façon dont c'est lié au scénar dans notre monde (qui lui, est chronologique) est seulement thématique, et malgré cela, on n'est jamais perdu (ce qui n'est pas gagné avec les narrations non-chronologiques) et on est encore surpris (idem)
J'aime un peu moins le scénario dans notre monde, en particulier parce que, voilà, comme il est lourdement coupé de flashbacks il donne l'impression d'avancer très peu vite, mais au moins la fin de saison est satisfaisante.

Un autre truc cool : entre Emma, Blanche-Neige et Regina, cet univers et bourré de femmes avec de la volonté et de la badassitude. :-)

Par contre, ce que je n'aime pas ? Le manichéisme (pas à 100%, mais toujours trop à mon goût), les grands coups de morale niaise (et sur des sujets qui parfois m'horripilent en soi, comme : on ne connaît le Véritable Amour qu'une fois dans sa vie, les parents biologiques sont toujours meilleurs que les parents adoptifs, il vaut mieux être capable de Croire que d'avoir besoin de preuves... des fois c'est subtil, heureusement, mais des fois pas !)
Oh, et parfois, les personnages agissent de façon... pas très intelligente, on va dire. Même ceux qui sont censés être intelligents ont parfois ce problème-là. Quant à ceux qui ne sont pas censés l'être... quand on voit le prince de Blanche-Neige faire quelque chose de pas totalement irréfléchi, on s'étonne. :-) (au moins c'est cohérent)

Le truc frustrant : normalement je devrais aimer beaucoup Rumplestiltskin, qui correspond à des schémas que j'aime, on va dire... et en fait, régulièrement (dans une bonne partie des cas où ce n'est pas Jane Espenson qui l'écrit, on va dire) je m'énerve à nouveau contre la façon dont il est écrit, voire contre lui. ^^



Mais comme je disais, ce qui me fait le plus tripper dans cette série est la façon dont les contes se recollent, et en particulier la façon dont un personnage peut avoir joué des rôles dans plusieurs contes différents (Rumplestiltkin est la Bête de La Belle et la Bête, le génie d'Aladdin est le miroir magique de la méchante reine, etc).

Et donc j'ai plusieurs théories foireuses là-dessus ! Ceux qui ont vu la saison 2, vous avez le droit de rire !

D'abord, la seule à laquelle je crois à peu près : la Reine de Coeur est Cora, la mère de Regina. D'abord, il y a l'étymologie de son nom. Ensuite, j'ai eu l'impression, peut-être fausse, que le sort d'arrachage de coeur était une tradition familiale et pas un truc basique que toutes les sorcières savent. Et surtout, elle détenait le père de Regina pour une raison qui n'était manifestement pas "tendre un piège à Regina", sinon, c'était très mal fait.
Donc soit Regina, à un moment ou un autre, s'est vengée et l'a exilée, ce qui expliquerait que sa forme n'ait pas l'air très présentable, soit c'est elle qui a décidé que la seule mesure de sa grandeur était de conquérir une dimension entière, mais elle a botché et ne peut plus revenir.

Autre théorie beaucoup plus fumeuse : Cora, qui est présentée comme fille de meunier et obsédée par l'ascension sociale, est aussi une version genderswappée du Marquis de Carabas. On ne lui voit pas de chat ; soit il se cache dans l'ombre, on ne veut pas nous le montrer pour avoir la surprise, soit il est parti quand elle s'est révélée ingrate (ou mort, si elle a été ingrat efficacement)

Autre headcanon, conséquence logique des deux précédents ; le Chat Botté est aussi le Chat du Cheshire, qu'elle a emmené avec elle. Tout est logique ! ;-)

Headcanon sans rapport : vu qu'ils ont décidé qu'ils allaient crossovériser avec tous les Disney, la biche que le chasseur a tuée pour amener son coeur à Regina en faisant croire que c'était celui de Snow est, bien évidemment, la mère de Bambi. ^^

Headcanon crédible : Le don/malédiction de Midas vient de Rumplstiltskin. Les pouvoirs se ressemblent trop - fabriquer de l'or - pour qu'il n'y ait aucun lien. Et puis dans le canon de Midas c'est Dionysos la source, il me semble, et même si ça continue à se crossovériser, je ne suis pas sûre qu'on voie des dieux grecs.
Headcanon pas crédible qui va avec : Cela s'est passé selon le conte suivant : Les trois cheveux d'or du diable. Midas n'a pas fait un deal pour ce pouvoir, il a fait de l'alchimie pour le synthétiser lui-même, avec des cheveux qu'il a envoyés Frederick chercher, s'il voulait avoir la moindre change d'épouser Abigail.
Rumplestilstkin était au courant, contrairement au diable dans l'histoire, mais il a laissé faire, parce que 1) Il savait que Midas paierait plus cher pour que le don de transformation arrête de s'appliquer à ce qu'il mange, que pour avoir le don en premier lieu, et 2) il avait plus ou moins prévu comment ça se retournerait contre Frederick, et ça le faisait rigoler.


Franchement, même si ce n'est pas ma série préférée (ça se voit, je pense ^^), vu mon amour général pour les contes de fées, c'est une série qui me fait tripper ces temps-ci. Alors ça me ferait plaisir si vous vouliez en discuter, donner vos opinions, vos propres canons personnels, démonter les miens... les petits spoilers sur la saison 2 sont acceptés, pas les gros de préférence ^^

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/418661.html. Commentez où vous voulez.
Tags: fandom:once upon a time
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 18 comments