Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de mai

Vraiment pas grand chose, ce mois-ci.


"Contes populaires d'Islande", traduits et présentés par Régis Boyer
Environ 110 pages, un livre de contes comme le nom l'indique, ou plutôt une sorte de numéro de "Iceland Review", mais au total, on ne voit pas beaucoup de différence. :-)
Il y a des histoires d'elfes et de trolls, des histoires de fantômes, de sorciers et de saint hommes, de hors-la-loi, de rusés et d'idiots. Plus quelques contes de fées plus "classiques", avec des princesses, mais ils sont en minorité.
Globalement c'était intéressant, les contes étaient courts, typiques et instructifs. J'aime surtout ceux avec des humains qui deviennent des trolls, et celle avec l'homme qui se fait passer pour un mort pour apprendre l'emplacement d'un trésor. Et ça fait toujours plaisir d'apprendre que la Sorbonne est une université de magie noire à la renommée mondiale. :-)




"Mind Fuck", premier tome de "The Administration", par Manna Francis
Roman, conseillé et prêté par [profile] berylia, lisible aussi sur Internet, environ 260 pages dans l'édition prêtée, mais les lignes étaient looongues, ce qui rendait la lecture pas très agréable à mon goût.
Je n'ai pas spécialement accroché. Oui, la relation entre les deux personnages principaux était sexy, mais ce n'est pas le genre d'univers qui m'intéresse (ça je le savais avant de lire), j'avais grillé qui était le coupable bien trop vite, et le personnage principal ne m'est pas très sympathique (le fait qu'il est enquêteur pro et que j'ai trouvé le coupable avant lui n'aide pas ^^ Ce n'est pas seulement parce que c'est un sadique sociopathe)




"La nuit de Walpurgis", Gustav Meyrink
Roman, environ 180 pages. La nuit de Walpurgis est la nuit, tous les ans, où les morts se libèrent de leurs chaînes, mais parfois, il est des nuits de Walpurgis cosmiques où l'humanité entière se libère...
C'est bizarre, comme livre. Le début a peu de surnaturel, des personnages très pragmatiques, et on part peu à peu dans des événements qui n'ont pas l'air liés, un mystérieux homme sans apparence et sans personnalité fixe surnommé Zrcadlo (Miroir), une jeune noble cruelle qui est peut-être possédée par une ancêtre vampire, et il y a aussi les pauvres de Prague qui préparent une révolution contre les nobles... Ce qui a fait la force du livre pour moi - et qui sera son plus gros défaut pour certains autres - c'est le nombre de tirades métaphysiques des personnages. Elles sont passionnantes, vraiment originales, et pourtant semblent vraies - dans le sens que ça ressemble à du vrai mysticisme, pas à une création intellectuelle distante de l'auteur.
Les personnages ne me sont pas très sympathiques, sauf Thaddée Flugbeil, "le Pingouin", qui est mon genre de louzeur. La fin est confuse, part dans tous les sens, fascinante, mais laisse une impression de frustration et d'absences d'explication. J'ai beaucoup aimé, pourtant !



Progression : 28/52
"Risques de lecture" : Mind Fuck, La nuit de Walpurgis -> 11/26

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/406555.html. Commentez où vous voulez.
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:conte
Subscribe

  • Procol Harum

    Procol Harum est un groupe des années 60 que mon père écoutait beaucoup quand j'étais jeune. Je l'ai mis tout à l'heure pour me motiver pour corriger…

  • Snowflake Challenge - Jour 14

    D'abord j'ai pensé à recommander des vids, mais la plus grande partie de mes vids préférées ont disparu d'Internet. Sauf celle-là. Une fic…

  • Mème à musique - jour 7

    Passons aux aveux honteux : j'aime bien Starmania. J'aime bien les chansons/albums qui racontent des histoires et ont des personnages, en général.…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments