Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Mon dernier mème de drabbles + fic rec

J'ai enfin fini d'écrire tout ce qu'on m'avait demandé !

Et donc je le poste en bloc, avec ce que j'ai déjà reçu. Ce sera mis à jour au fur et à mesure que je recevrai le reste, nyehehe...



Pour rapunzelita, Sandman, Dream, "L'encens"

Les cérémonies sont tellement magiques que le novice ne réalise rien quand ses pieds quittent le sol, ni quand il s'envole sur la fumée d'encens.

Mais en voyant le palais aux ailes de papillon, le sol carrelé de lunes, la fumée qui prend des reflets d'arc-en-ciel, il se rappelle qu'il n'a peut-être pas assez dormi cette nuit.

Il s'en persuade en apercevant l'homme au milieu de la fumée, stature de roi, visage de mort, yeux de ciel étoilé. Il ne peut s'empêcher de demander, pourtant.

"Est-ce un rêve ?"

"Oui."

"Vous n'êtes pas réel." Cet homme est beau, cet endroit est beau, il serait presque déçu.

L'homme le fixe. "C'est toi qui commence à ne plus l'être. La fumée d'encens te rêve, tu pourrais te perdre. Je vais te renvoyer."

Il crie non, il veut rester encore ici. Mais il se réveille, irrésistiblement.

Il essaie de prendre l'air de rien, de paraître rouvrir les yeux après une méditation. Mais tout le monde est tourné vers lui.

"C'est incroyable." lui dit son ami. "Pendant que tu étais parti, l'encens ne sentait plus rien du tout."


Pour tomoyoichijouji, Princess Tutu, Le Grand Corbeau
(spoilers épisode 23)

Le Grand Corbeau en sait plus que tous les autres, parce qu'il était là avant eux tous, à part cet idiot de prince qui a préféré oublier en détruisant leurs libertés neuves à tous les deux.

Il sait que le Conteur ne laissera jamais personne être satisfait, c'est pourquoi il ne lui demandera jamais aucune alliance, contrairement à la faible humaine qu'il a eu tort de sacrer Princesse Corneille.

Il sait aussi que pour le Conteur, il est censé gagner. Mais cela ne signifie rien. Le sang de corbeau qui coule pur en lui ne lui laissera jamais que de courtes satisfactions, la souffrance de ces humains, leurs coeurs, même le coeur du prince meilleur que tous les autres ; il ne possède aucune espèce d'illusion, aucune quête qui pourrait le rendre complet.

Et même quand il aura dévoré le monde entier, quand il sera le ciel noir sur une terre déserte, quand il n'y aura plus d'autres étoiles que les coeurs, rouges sanglants et souffrant encore, de toute l'humanité à l'intérieur de son corps, il souffrira toujours de cette faim, augmentée par la connaissance que plus rien ne la modèrera jamais désormais.


Pour howan, Shôjo kakumei Utena, Tôga/Saionji

- Je me demande, je me demande, sais-tu ce que je me demande ?

- Quand j'étais enfant, mon meilleur ami avait plus de jouets que moi, et un vélo !

- Quelle horreur !

- Et pire, il m'en donnait, et il me faisait monter sur le porte-bagages ! Alors je n'ai plus voulu être son ami.

- Mais l'amitié est plus importante que des jouets...

- Mais quand même, un vélo !

- C'est vrai.

- Ensuite, mon meilleur ami a eu plus de petites copines que moi !

- Quelle horreur !

- Regarde, regarde, moi aussi j'en ai !

- He he, dix fois moins que moi.

- Regarde, regarde !

- Il les agite vraiment fort, ses petites amies.

- Regarde, regarde !

- Ce n'est pas l'utilisation normale d'une petite amie, les faire tournoyer pour attirer l'attention.

- Regarde, regarde !

- Oui, on risque de les abimer.

- Regarde, regarde !

- Si elles tournent trop vite, elles peuvent même partir très loin dans l'espace !

- Regarde, regarde !

- Mais si c'est tes petites amies, peut-être que toi tu pourrais les regarder un peu ?

- Pour quoi faire ?

- Oooooh, un morceau !

- Je me demande, je me demande, sais-tu ce que je me demande ?


Pour babel121, Hôshin, Nazha
(spoilers fin du manga)

Les jours ordinaires, ils règlent les conflits entre humains et démons.

Il y a aussi les jours de congé, où ils ne tapent pas les démons. Nazha n'aime pas beaucoup les jours de congé.

Alors, Leizenzhi va voir son frère, Nazha ses parents. Tianxiang, qui est le seul humain, est le seul à n'avoir plus personne, alors il suit Nazha.

Yinshi les reçoit avec joie, embrasse Nazha comme un gentil garçon et pas comme un homme-baobei destructeur ; puis elle sert du thé à Tianxiang en répétant "Merci de vous occuper de mon fils !"

Lijing grogne.

"Je suis si contente qu'il ait trouvé quelqu'un !" dit Yinshi avec un sourire épanoui.

Lijng lève les yeux au ciel et dit des choses incompréhensibles sur des relations impossibles entre humains et immortels, entre hommes, et en général incluant des monstres.

Alors Yinshi le tape, Tianxiang clame qu'il se trompe et prend Nazha dans ses bras. Nazha est content, parce qu'il aime bien Tianxiang, et parce que Lijing s'énerve.

Yinshi affirme fermement qu'elle soutiendra toujours les choix de son fils chéri.

Nazha ne comprend pas tout.

Mais il aime peut-être les jours de congé, après tout.


Pour maitsuya, X, Fuuma/Kamui, quelque chose de tordu

"Tu dois savoir que j'accorde toujours ce que chacun souhaite le plus..." dit Fuuma, enfonçant son épée dans la jambe de Kamui.

La douleur est insoutenable, le sang coule à flots, mais le pire est le rictus sadique de Fuuma. "Tu as tué ma soeur, tu m'as détruit. Il est naturel que je te détruise aussi... C'est bien ce que tu penses ?"

"Tu te trompes, Fuuma." veut crier Kamui. Il en est incapable.

"Mais ce n'est pas encore ce que tu désires le plus..."

Kamui sent les lèvres ricanantes de Fuuma se poser sur les siennes. La lame de l'épée le blesse à nouveau, si superficiellement que c'est presque une caresse. De son genou, Fuuma lui écarte les jambes. Une main immobilise les siennes, l'autre s'aventure sous ses vêtements.

Quand Fuuma rompt le baiser, Kamui réalise qu'il sourit, comme le Fuuma d'autrefois.

"Tu comprends que quand je t'aurai donné cela, il sera temps de mourir." Sa voix est douce et raisonnable, sa main caressante.

Kamui devrait résister.

Pourtant, il gémit, se cambre, capture les lèvres de Fuuma, et essaye de ne pas admettre que cela en vaut le prix.


Pour penguin_sensei, Bleach, Renji et Momo, après le chapitre 238 (spoilers, donc) (et 250 mots au lieu de 200, car je suis une glandeuse)

"Comment ça va ?" clama Renji, faisant irruption dans la chambre d'Hinamori.

C'était une marque de politesse d'aller voir son amie, et... depuis quand faisait-il les choses par politesse ? Il voulait la voir éveillée, voilà tout.

"Je vais mieux.", et elle commença à parler de tout et de rien, du soleil dans sa chambre, de la dernière réunion des femmes shinigami. "Et toi ?"

"Eh bien, je me suis beaucoup entraîné..."

Les doigts d'Hinamori se crispèrent, et tout peu doué que soit Renji pour comprendre ce que les gens ne disaient pas, il ne pouvait que remarquer son sourire contraint, son regard paniqué.

Elle ne voulait pas entendre pour quoi il s'était entraîné... il aurait dû la secouer, lui crier dessus, pourtant il ressentait une sorte de pitié, qui ne leur faisait honneur ni à l'un ni à l'autre.

Comment aurait-il pu lui dire comme il était furieux contre le capitaine Kuchiki, le capitaine Zaraki, sa hiérarchie en général, quand tout le monde disait ouvertement qu'il avait eu de la chance, entre ses camarades d'académie... et il sentit qu'il ne devait pas non plus parler d'Inoue maintenant.

"Tu as fait des progrès ?" demanda-t-elle d'une voix faussement
enjouée.

"Plutôt." répondit-il laconiquement. "Au fait, tu te rappelles, à l'Académie, quand en cours de kidô..."

Son sourire, en l'entendant redire cette vieille anecdote, était peut-être toujours faux ; mais pas assez pour que Renji s'en rende compte.





De la part de skadia, Peter Pan, Capitaine Crochet

Je me présente, James Crochet. Capitaine du Jolly Rodgers.
Je suis un gentleman.
chose que les gens ont une facheuse tendance à oublier .Je perds rarement mon sang-froid. Sauf face à Peter Pan .
Et je fais des phrases courtes.

Si l'Histoire m'avait eu pour héros, qu'aurait-elle dit ? Elle aurait parlé d'un homme qui n'était pas à sa place.
J'étais fils de bonne famille. J'ai reçu une éducation sans failles auprès des meilleurs précepteurs. J'ai appris les règles. Je les applique toujours.
Je suis devenu pirate.
J'ignore comment.
Là aussi j'ai appliqué les règles. On m'a craint. On m'a haï.
Et maintenant, c'est moi qui donne les ordres, et eux qui les exécutent.
J'ai toujours fait ce que l'Histoire attendait de moi. Je suis devenu le méchant. J'ai fermé les yeux sur la crasse, la bêtise, la désobéissance.
Mais pas sur Pan.
Pan ferait un excellent pirate du point de vue crasse, bêtise, désobéissance.
Mais justement, les pirates, il les tue, il les mutile, il les humilie.
Tout ce qu'on m'a appris à faire dans mes collèges huppés.
Je me reconnais en lui, mais lui, il ne suit pas les règles. Il n'en fait qu'à sa tête .
Ce n'est qu'un jeu.
Un jeu dont il dicte et modifie les règles à sa guise.
Et moi qui n'aime que l'ordre, comment puis-je être Le Méchant ? face à un Héros qui gagnera forcément ?

Si l'Histoire m'avait eu pour héros, elle aurait été simple, ordonnée.
Triste aussi.
Je me demande s'il y aurait eu des crocodiles...


De la part de tomoyoichijouji, Finding Nemo, the tank fishes after the end

“Nemo, it’s time to get up! Hurry, get up or you’ll be late!”
“Late? But there isn’t any school today, Dad!”
Marlin smiled. “It’s not school. We have a very special visitor, and we don’t want to keep him waiting!”
“A special visitor? Oh!” Enthusiasm made Nemo wide-awake. He hurriedly got out of bed and rushed around, cleaning himself up in the anemone.
Nemo glanced outside and gasped with joy. “Gill!!”
He swam over gleefully to the black, white, and yellow striped fish. Gill seemed reflective and somehow dampened, but seeing Nemo he beamed and seemed to lighten up a bit. “Hey, Sharkbait.”
“Gill! Gill! You’re here, you’re here!” He swam into Gill’s fins. “I haven’t seen you in so long! You’ve gotta tell me how you guys got out of the fish tank! How’s everyone else? Have they—oh yeah, never mind.” Nemo hurriedly kept his mouth shut.
“Hey, it’s great to see you again, Sharkbait, but one thing at a time here,” Gill chuckled.
A regal blue tang fish swam along from a nearby coral, yawning. “ ‘Morning, Marlo, how’s it going?”
“Dory, Gill’s here!!”
“Gill’s here? Oh, hey, Gill!” Dory waved earnestly, even if she couldn’t quite remember if and where she had seen him.
Nemo sighed, and swam over to Dory to give her a few reminders. “Yeah, see? It’s Gill…from the fish tank?”
“Oh, a fish tank? Where?” she glanced around.
“No, the one from when you were rescuing me!” he exclaimed. “Sydney, remember?”
“Oh yeah, Sydney!”
“So, we finally get to properly introduce ourselves,” Marlin said to Gill. “I’ve heard a lot about you from Nemo. I can’t thank you enough for watching out for him while he was at the dentist’s office.”
“That kid did most of the lookin’ after himself,” Gill replied. “All I really did was show him the ropes.”
“How did you get out of the tank, anyhow?” Marlin asked. “I heard from Nemo that it was highly advanced technology regulating the tank’s environment, so it would’ve been very hard to get past it.”
“Interestingly enough, no. It had some crucial weaknesses that made it malfunction with just a bit of tampering. Goes to show that the most sophisticated isn’t necessarily the most foolproof.”
“Oh, Dory, Gill’s going to tell us the story of how they escaped from the tank!” Nemo swam over to Gill. “C’mon, let’s go listen!”
“An escape story? Oooh, I love those!” Dory swam over with Nemo.
With some of his old vigor and craftiness coming back into his expression, he detailed to the fish the account of how they had figured out how to break the supposedly lifetime warranty regulating system, which involved many, many bubbles, much to Bubbles’s delight, Peach doing some high wire maneuvers into the corner where the silver box was attached, and some plastic seaweed maneuvering into the thin space between the tank wall and the innards of the AquaScum hub.
“Whoa, that’s so, so cool!!” Nemo exclaimed. “That would’ve been so cool to see!”
“Hey, Nemo!”
A trio of juveniles, a butterfly fish, seahorse and pink squid came bobbing along to pick up Nemo for an excursion on their day off.
“Oh, Dad, my friends are here!” Nemo swam over to them.
As Nemo reached them, Sheldon asked him, “Hey, who’s that other fish with your dad?”
“He’s Gill, one of the fish that helped me escape!” Nemo explained. “I just heard how he escaped from the tank; it was awesome how he and the other tank fish did it!”
“How? What did they do?” Tad asked eagerly.
Nemo waved back to his father and Gill. “I’ll be back in a little while! See you later today, Gill!”
Nemo swam on with his friends, retelling in vibrant detail Gill’s story.
“He seems to be doing just fine,” Gill noted.
“Yeah,” Marlin nodded. “He’s really turning into a little trooper. He’s starting to tell me things I hadn’t found out from when I was looking for him!”
He turned to Gill. “So, what have the others been doing since then?”
As he told of what he knew of his tankmates’ fates, he was thinking of his own. Since then, after they had gone their own ways, he found himself a bit lost. He had been so bent on getting out of the tank that he really had been at a loss of what he would do once he got out of it. He tried to just go out and swim freely, like he had before had been captured, but somehow it wasn’t what he thought it would be, and as he talked, the feeling seemed to deepen.
“…And I think Gurgle’s probably still clinging to Jacques out there. I think without him and his cleanly habits Gurgle probably would have opted to go back in the tank,” Gill chuckled.
Marlin looked behind him. “It looks like they’re all doing fine.”
Gill blinked. “What?”
A muffled voice sounded out from behind him.
“Can’t hear ya, Peach,” Bloat sighed, as Gurgle, Jacques, Bubbles and Deb swam into view.
“Oh, good, we finally caught him,” Peach’s voice said after a dim ‘splootch’ as she dislodged her face from Bloat’s top. “Honestly, Gill, do you realize how much you’ve been avoiding us?”
Gill glanced at Marlin. “Wait…did you plan this?”
Marlin shrugged. “It was their idea. They were saying if I or Nemo had told you, you would have left before they could say hi.”
“I know you were telling us all about being free to find whatever the ocean has to offer us, but really,” Deb shook her head, “it doesn’t work if you keep feeling like you’re missing a few fish.”
“Know what I’ve found out?” Bubbles proclaimed. “The place to find the most Bubbles is wherever you find fish. And the bubbles I like best are when those fish making bubbles are the fish I’ve found the most bubbles with.”
“I shall simply be honest,” Jacque said. “I have missed everyone dearly.”
“And you know something?” Gurgle asked. “All the other fish out there are absolutely filthy! I’d have to go to the Bahamas to find any fish that even heard of the word ‘hygiene’! Compared to them, you and everyone else are immaculate sweeperfish!”
Peach drifted onto a nearby coral and hung from it, right next to him. “And Gill – you’ve been adrift ever since then. If you really wanted to be off by yourself, you wouldn’t be trying so hard.”
He looked at all of them. And gradually, the dulled feeling he had faded, replaced with a sense of belonging he had been expecting from the ocean all along.
Being in a box does things to you, he had said back then. He supposed that was still, and always would be, true for all of them.
But for the first time, he realized that it could be a good thing.


De la part de lurk_stiltzkin, Bleach, Tousen

6th year student Hisagi Shuuhei woke up to a quiet shuffling outside his ward.

The late afternoon sun created a shadow looming over his bed, and Hisagi opened his eyes a miniscule. On the doorframe, was the 9th division captain, his face devoid of any emotion. There’s only one thing the Captains wanted when they made their presence known. Hisagi was convinced that the older man only came bearing bad news.

“Stay.” Tousen insisted, with a raise of his hand as Hisagi forced himself up from the bed.

He stared at the captain with one healthy eye, and felt a prickle of pain in the other. The news of the disastrous field training had traveled fast. “I’m really grateful you came all the way, Captain, only to confirm the--” His breathing got caught in his throat. “-news after I have become such a huge letdown.”

For a second, Tousen looked rueful. “Come with me, Hisagi.”

Much to his own surprise, Hisagi did, following his tracks, out of Seireitei, past the great gate, over the field of lush greenery in Rukongai, to an anonymous tomb on top of a nameless hill.

“All those that had departed, and had their future shattered before it even started,” Tousen started, his voice a soft murmur, the unseeing eyes focusing on the tomb.

If Hisagi closed his eyes, he could still hear Kanisawa’s and Aoga’s scream, calling his name.

“Their hopes and dreams rest upon your shoulders now.” the older man continued, “Will you strive for them too; or back down and return to Rukongai, carrying on with your afterlife, until the endless cycle takes you back to the living once more?”

It’s not over for you yet, a voice inside of Hisagi said. A whisper escaped him, forcing him to choke back the tears.

“I didn’t catch that, Hisagi.”

“Please let me fight alongside you, Captain Tousen!” On an instance, he fell to his knees. “I beg of you!”

When he raised his face finally, Tousen was facing him with a small smile. “Welcome back to Gotei-13.”





J'en profite pour dire que j'adore vraiment cet auteur (lurk_stiltzkin pour ceux qui ne lisent que cette partie). Non, pas juste pour ce qu'elle m'a écrit ♥, je l'aimais déjà avant. Fans de Bleach qui savez lire l'anglais, allez lire ce qu'elle fait !

En particulier, pour les gens qui aiment le Gin/Rangiku, la collection de drabbles Thirteen ways to say goodbye est une de plus belles choses que j'ai lu sur le couple et sur Bleach en général. Il y a de la tristesse, de l'humour, de la nostalgie, des passages effrayants, de tout ! Sauf du sexe. Ca manque. Putain, qu'est-ce que je peux être obsédée, moi. Et en plus de Gin et Ran qui sont merveilleux, chaque personnage, qu'il apparaisse un chapitre entier ou juste une ligne, est merveilleusement bien caractérisé. Vraiment, allez-y !

Tags: *fic, fandom:bleach, fandom:clamp, fandom:hôshin engi, fandom:le monde de nemo, fandom:peter pan, fandom:princess tutu, fandom:sandman, fandom:tokyo babylon/x, fandom:utena, genre:drabble, genre:gen, genre:yaoi/slash, kink:manipulation/mindfuck, kink:sado-masochisme, perso:kaname tousen, perso:momo hinamori, rec:fic
Subscribe

  • Originale - Presque Gentil - Shirin, la bonne fée, Terreur/Sardix

    Titre : Comment convaincre des amis (que l'amour les rend stupides) en huit petites quêtes Auteur : flo_nelja Fandom : Original ( Presque…

  • Terreur et Sardix !

    sofi_cerise a écrit une fic sur mes personnages ! :-) Ca se passe un peu avant leur mariage, et c'est ici ! (J'ai totalement décidé que Vlad…

  • Presque Gentil - Projet

    J'ai peut-être une idée de fic sur Terreur et Sardix pour l'instant le scénario est un peu flou dans ma tête. J'ai peur que ce soit trop sérieux et…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 28 comments

  • Originale - Presque Gentil - Shirin, la bonne fée, Terreur/Sardix

    Titre : Comment convaincre des amis (que l'amour les rend stupides) en huit petites quêtes Auteur : flo_nelja Fandom : Original ( Presque…

  • Terreur et Sardix !

    sofi_cerise a écrit une fic sur mes personnages ! :-) Ca se passe un peu avant leur mariage, et c'est ici ! (J'ai totalement décidé que Vlad…

  • Presque Gentil - Projet

    J'ai peut-être une idée de fic sur Terreur et Sardix pour l'instant le scénario est un peu flou dans ma tête. J'ai peur que ce soit trop sérieux et…