Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Mème à kinks, récapitulatif, partie 5 - livres

La fin des fics pour le mème à kinks d'ishime. Avec malheureusement certaines fics que je trouve un peu ratées.


* Livres

Titre : Derrière les oreilles
Fandom et couple : La Belle et la Bête (conte), Belle/Bête, pour sofi_cerise
Rating et avertissements : PG, très vague zoophilie comme dans le canon, ~200 mots

La première fois que Belle ose toucher le visage de la Bête, elle découvre une fourrure épaisse, chaude, et douce au toucher malgré son apparence hirsute. Ses mains, comme animées d'une volonté propre, glissent jusqu'à la nuque, grattent derrière les oreilles comme par réflexe d'avoir caliné beaucoup de chats.

Un grognement lui répond. Elle est soudain consciente de la proximité de leurs corps, là où elle comptait ne donner qu'une marque de confiance, elle a l'impression de sentir l'odeur d'une bouffée de musc, et craint d'avoir commis un terrible impair.

Sauf que la Bête a les yeux fermés, dans une expression sauvage, mais qui semble bien être celle du plaisir, et Belle comprend maintenant que ce n'est qu'un ronronnement, amplifié mille fois. Son coeur fait un bond inexplicable dans sa poitrine.

"Un aspect animal et grossier de ma nature que vous ne connaissiez pas encore, on dirait !" crache la Bête quand il retrouve l'usage de la parole. Il a l'air plus furieux contre lui-même que contre elle.

"Non, non !" Elle se sent terriblement désolée, cherche l'audace de réparer les blessures qu'elle a causées. "Ou plutôt, c'en est un que je ne regretterai pas de connaître."

Et même en disant cela, elle se cache encore pour un temps ce qu'elle commence à comprendre, à savoir que son hôte bestial tout entier, peu à peu, ne lui semble plus si repoussant ni si terrifiant.



Titre : Certains de mes meilleurs amis sont des démons
Fandom et couple : Good Omens, Crowley/Aziraphale, pour gribouille
Rating et avertissements : PG, ~400 mots

"Personnellement, je trouve les anges extrêmement louches. Je peux comprendre être gentil, même si ça a son côté ennuyeux. Mais le truc, c'est que les gens gentils ne vont pas expliquer leur bonté avec des épées de flamme !"

Aziraphale toussote. "Tu te rappelles à qui tu parles, n'est-ce pas ?"

"Mais toi c'est différent ! Tu ne comptes pas ! Et ne me regarde pas comme ça, je dis ça comme un compliment. Tu sais, je n'ai pas l'intention de te faire le coup du je n'ai rien contre les anges certains de mes meilleurs amis sont des anges. J'ai totalement quelque chose contre les anges. C'est comme toi ! Je veux dire, si un démon normal, c'est-à-dire pas moi, venait frapper à ta porte, tu ne l'inviterais pas pour le thé ? Enfin, j'espère..."

"He bien, s'il était animé de bonnes intentions, il serait malpoli de boire du thé devant lui sans en proposer. Quant à se passer de thé..." Aziraphale eut une légère moue, comme si l'idée même en était détestable.

Crowley lève les bras au ciel. "Il ne serait pas animé de bonnes intentions ! Les démons n'ont jamais de bonnes intentions ! Même moi, tu ne veux pas savoir à quel point je comptais te poignarder dans le dos quand l'arrangement a été prononcé pour la première fois !"

Il s'interrompt, craignant d'en avoir trop dit. Aussi, il se demande si l'ange se moquait de lui depuis le départ. C'est une bonne chose, c'est ce qui le rend différent des autres. Mais il y a certaines bonnes choses qui sont encore meilleures quand elles ne vous tombent pas sur le pied ou ailleurs.

"Je comprends mieux." dit Aziraphale avec un grand sourire, et en négligeant la dernière phrase tellement fort qu'elle semble disparaître dans un trou noir. "Quand tu as commencé à médire des anges, tu ne voulais pas m'offenser, mais au contraire partager avec moi le plaisir que tu as à médire de tes collègues !"

Crowley se demande un instant si la capacité d'Aziraphale à interpréter les actes des gens de la façon la plus optimiste est innée, apprise à la sueur de son front, ou s'il fait juste semblant.

"Chez nous, ce n'est pas quelque chose qu'on pratique." poursuit l'ange. "Mais je pense qu'en me forçant, je pourrais dire un peu de mal des démons, si tu y tiens. Des démons autres que toi, cela va sans dire."

Crowley sourit largement. La perspective est tentante.

Et il peut commencer par raconter quelques anecdotes humiliantes pour donner des pistes.

(S'il en glisse pas hasard quelques-unes concernant des anges, il espère qu'Aziraphale ne s'en rendra pas compte.)



Titre : Libertins
Fandom et couple : Les liaisons dangereuses, Valmont/Merteuil, pour so_yuyu
Rating et avertissements : PG-13, ~500 mots

"Ma chère," murmure Valmont, "je devrais admirer chacune de vos idées à en battre des mains, pour la seule raison qu'elles viennent de vous. Mais je confesse ici avoir besoin d'une explication."

La Marquise de Merteuil lui lance un regard en coin, un peu aguicheur, un peu condescendant, tellement séduisant qu'il a envie de l'embrasser tout de suite, malgré les vêtements d'homme, les bandages et rembourrages qui font un gâchis lamentable de ses formes magnifiques. Malgré le maquillage qui n'a plus rien de féminin, imite une dureté imaginaire en même temps qu'il évoque le jeune homme à la mode.

"Prenez cela comme un compliment," explique-t-elle. "Avant de vous connaître, je n'avais que peu d'intérêt pour les amusements des hommes en meute. Mais puisque cela en a pour vous, j'irais voir à quoi ressemble cette soirée libertine à laquelle vous êtes convié. Les femmes qui y sont invitées, dit-on, sont faciles et méprisées. Ca, plus l'ennui que j'aurais à être reconnue, et ce déguisement vous semblera naturel."

L'idée est folle, séduisante, et souverainement inconfortable. "Nous sommes supposés venir en charmante compagnie."

"Je le sais. Heureusement que je ne suis jalouse que de votre coeur, et pas de vos dons d'amant... Faites ce qu'on attend de vous, et je vous fais confiance aussi pour dénicher une charmante fille pour mon bras. Exactement comme vous auriez fait si j'étais réellement un nobliau de campagne que vous vouliez initier à la débauche. Ne vous inquiétez pas ; je vous promets de jouer l'oison et d'être presque respectueuse avec elle. Avez-vous d'autres objections ? S'il est nécessaire d'en passer par des rituels où les attributs virils sont nécessaires à poursuivre, je comprendrai l'argument, et me retirerai. Ceci dit, je perdrais aussi une certaine mesure de l'estime que j'ai pour votre goût."

Et non, Valmont ne peut arguer ceci ; il arrive, bien sûr, que des couples se retirent dans des alcoves privées, mais l'objectif de la soirée est surtout de jouer avec les tentations non réalisées, tout en égratignant quelque peu Dieu et la société prude dans des conversations brillantes et des spectacles interdits.

Il se retrouve ainsi sans aucun argument, ou du moins, sans argument avouable.

"Peut-être," suggère la marquise, "ce qui vous retient est la crainte de ne pas réussir assez bien à détourner vos yeux de moi pendant la soirée, et de passer auprès de vos amis pour un inverti ?" Elle sourit encore. "Trouvez une compagne vraiment jolie, vicomte, ou apprenez à dissimuler encore mieux qu'à vos capacités actuelles. Je le fais bien, moi."

Elle a touché juste, et c'est un défi, maintenant. Il n'est plus permis de refuser.

"He bien, venez, mon cher cousin." dit-il. "Arriver en retard est une obligation, mais point n'est nécessaire de forcer."

Elle met un sourire angélique sur ses lèvres tentatrices. Il reste imperturbable.

Mais il est certain qu'elle a d'autres tactiques pour cette soirée, qui ne lui feront pas la tâche facile.



Titre : Dégradations
Fandom et couple : Silmarillion, Melkor/Sauron, pour soleil_ambrien
Rating et avertissements : R, D/s, ~300 mots

Quand Melkor s'en revint de son combat contre Ungoliant, il avait pris la forme terrifiante d'un chevalier noir, et plus jamais il ne put s'en détacher. La violence et la haine l'avaient soudé à cette forme corporelle comme une flamme blanche.

Il fit appeler Sauron, qui se prosterna devant lui. Comme à son habitude, le Maia portait une forme belle et fine, ses cheveux étaient brillants et souples, et il dit à Melkor "Maître, si tel est votre désir, je ne prendrai plus belle apparence non plus, si nous devons bannir toute lumière de ce monde.

Melkor le regarda, en conçut du plaisir mêlé de jalousie et de méfiance, et lui répondit "Je laisserai exister la lumière si elle m'appartient, comme les Silmarils qui sont sur ma couronne. M'appartiens-tu ?"

"Pour toujours et à jamais."

"Tu mens. Tu ne peux garder cette apparence que s'il existe encore en toi un fragment de la lumière d'Iluvatar. Je ne le sais que maintenant que j'en ai tout perdu."

Sauron, toujours à genoux, cracha sur Iluvatar. Il maudit avec hargne son autorité, et ses chansons, et toute la part de la création qui ne l'avait pas rejeté.

Melkor eut un rire de fer. "Est-il possible que tu ne le saches pas toi-même ? Est-il possible que tu sois sincère ? Oh, les vrais serviteurs d'Iluvatar ne blasphèment pas ainsi. S'il en est ainsi, tu peux et tu dois garder cette forme, car tel est mon ordre."

Puis il fit venir Sauron à lui, et en prit possession. Il en fit un outil de sa révolte et un outil de ses plaisirs, mimant devant Iluvatar un accouplement stérile et souillé. Il fut dur et même cruel envers cette beauté, fragment de ce qu'il haïssait le plus. Mais l'attachement étrange et pervers que Sauron ressentait pour son maître permit à cette froideur même de le réchauffer.

A partir de ce jour, aux mots "je vous appartiens", Sauron se réjouit d'ajouter les meurtrissures à son apparence lumineuse comme une chaîne supplémentaire.

Tags: *fic, défi:mème à kinks, fandom:conte, fandom:good omens, fandom:les liaisons dangereuses, fandom:tolkien, genre:fluff, genre:gen, genre:het, genre:humour, genre:smut, genre:ust, genre:yaoi/slash, kink:d/s, kink:genderfuck, kink:religious kink
Subscribe

  • Lectures de novembre

    "The Rithmatist" par Brandon Sanderson Roman, environ 360 pages. On m'avait dit que c'était un univers où la magie est basée sur la géométrie, où…

  • Mème de lecture 2018

    How many books read in 2018? 54, sans compter, comme d'habitude, la bande dessinée, les livres d'images et les relectures Fiction/Non-Fiction…

  • Récapitulatif de l'année en fandom - 2018

    Encore une fois je fais ce mème ! Comme par exemple en 2017 (et les années d'avant) 1. Votre fandom de l'année Cette année c'est totalement The…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 16 comments

  • Lectures de novembre

    "The Rithmatist" par Brandon Sanderson Roman, environ 360 pages. On m'avait dit que c'était un univers où la magie est basée sur la géométrie, où…

  • Mème de lecture 2018

    How many books read in 2018? 54, sans compter, comme d'habitude, la bande dessinée, les livres d'images et les relectures Fiction/Non-Fiction…

  • Récapitulatif de l'année en fandom - 2018

    Encore une fois je fais ce mème ! Comme par exemple en 2017 (et les années d'avant) 1. Votre fandom de l'année Cette année c'est totalement The…