Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de mars


"Les larmes de la libellule", par Jean-Charles Bernardini, illustré par Edmond Baudoin
Un autre des livres pour enfants de la même collection que Le rêve du glouton et La chute du corbeau. Toujours environ 60 pages, dans le monde des mythes japonais cette fois, et j'ai eu l'impression qu'il démarrait un peu plus lentement que les autres, ce qui le rendait plus compréhensible mais laissait moins de place pour les retournements de situation surprenants. Et, contrairement aux autres, il y a un doute initial sur l'existence de créatures magiques, donc la toute première surprise n'est, disons, pas très surprenante.
Mais j'aime toujours autant ce mélange de conte, de récit initiatique et de fantasy, et l'auteur écrit vraiment bien les gardiens surnaturels fun, donc je lirai encore les autres dès qu'ils me passent sous le nez. :-)



"Un lavoir en Provence et autres histoires, par Jean-Max Tixier
Environ 170 pages. Un recueil de contes provençaux sur le thème de l'eau. Oui, c'est précis.
Et le bon côté de la chose est que ça ne contient presque que des histoires que je ne connaissais pas du tout. Je n'ai pas de sources, mais je pense que l'auteus s'est souvent contenté de prendre une trame, voire une anecdote en quelques lignes, et l'a adaptée, étoffée, pour en faire une histoire complète, avec un style qui est encore un peu populaire mais des influences très littéraires. J'aime particulièrement celles qui relèvent presque du conte fantastique comme "Le roi du lac".
Par contre, j'ai beaucoup de mal avec ses personnages féminins, qui, on le dirait, n'ont le choix qu'entre être les représentations bien lourdes des vices féminins en général, soit sont des Mary-Sue totales "parées de toutes les vertus", et pour un perso de conte ça serait normal, sauf que le style littéraire de l'auteur fait qu'il le dit en une page au lieu de cinq mots, et à la fin on a sérieusement envie de baffer la fille en question.



"Ronde de nuit", par Terry Pratchett
470 pages, le dernier Pratchett sorti en poche en français (ce qui signifie qu'il est sorti en vrai il y a sérieusement longtemps), et tout le monde m'avait dit qu'il était très émouvant, et c'est vrai.
D'habitude, je ne suis pas trop fan des histoires de voyage dans le temps, pourtant, où il s'agit de faire en sorte que le passé ne diffère pas trop de ce qui s'est réellement passé, mais là, une fois passé le début, ce n'était pas tellement une question de petites coïncidences, mais surtout une question de choix moral et personnel, et je trouve ça plus intéressant comme ça.
Et sinon, l'histoire principale est un peu une réécriture de la Commune de Paris, et j'ai l'impression de le dire à chaque fois que je critique un Pratchett, mais : c'est impressionnant, la façon dont les gags hilarants à toutes les pages, au lieu de miner les thèmes sérieux et les idéaux humanistes, établissent une sorte de connivence avec le lecteur, et font passer quelque chose qui aurait pu sembler naïf sinon.



"The Buddha of Suburbia", par Hanif Kureishi
Environ 280 pages, roman, prêté et conseillé par soleil_ambrien, l'histoire d'un jeune homme d'origine indienne dans l'Angleterre des années 70, de ses histoires de famille compliquées, de la culture des années 70 (il veut faire du théâtre), de l'influence de la classe sociale et de l'origine ethnique... Pas parmi mes thèmes préférés, mais ça fait du bien de varier un peu. :-)
Il n'y a pas de gros arc de scénario, c'est plutôt une suite de tranches de vie avec satire sociale légère en bonus, et l'évolution lente et cahoteuse de Karim, narrateur et personnage principal, et de toute sa famille. C'était agréable à lire, amusant, et la personalité de Karim laisse l'impression que ça se passe dans une sorte de rêve et que c'est pourtant complètement sincère et spontané.
J'ai beaucoup aimé Jamila, la cousine du héros. Aussi - et c'est une des raisons pour lesquelles soleil_ambrien me l'a recommandé - j'aime beaucoup le fait que le personnage principal soit bisexuel et que ça soit considéré comme acquis dès le début, à la fois toujours présent et absolument pas un des gros thèmes de l'histoire.


Progression : 16/52
"Risques de lecture" : The Buddha of Suburbia -> 6/26 (hum, de ce côté-là, je suis à la traîne ^^)
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:conte, fandom:contes français, fandom:contes japonais, fandom:discworld
Subscribe

  • Femslash-kink reveals

    The femslash_kink fics are no longer anon! Here is the fic I wrote: Titre : From the bottom of the heart Auteur : Nelja Fandom : Once upon…

  • Femslash February Challenge: Day 20

    Day 20 of female-centered stories with canon wlws! Angela: Queen of Hel by Kieron Gillen, Marguerite Bennett and Stephanie Hans Length:…

  • Femslash February Challenge: Day 14

    Day 14 of female-centered stories with canon wlws! Runaways by Brian K. Vaugnan, Adrian Alphona, Rainbow Rowell, Kris Anka and some others...…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 7 comments