Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Noël et mème

La communauté lutins_de_noel a repris ! Vous pouvez poster vos wish list, offrir des cadeaux à vos amis, à des inconnus même, et la gentille Mère Noël et ses lutins centralisent tout ça pour vérifier que rien ne soit offert en double !
Ma liste à moi

~~~


Et l'autre mème que j'ai empoché l'autre jour chez azalee_calypso. Proche de celui d'hier, mais pas tout à fait.

☆ Comment with "Spacedog" and I will give you five words I associate with you. Go post them in your journal and explain what they mean to you.


1. Shôjo-ai : Ce n'est pas que j'aime plus les couples entre deux femmes qu'entre deux hommes, ou une femme et un homme. Mais les couples shôjo ai sont plus difficiles à trouver. Déjà, vu que j'aime bien m'inspirer fortement du canon, il faut une série qui passe le test de Bechdel et où les filles ne soient pas définies par leurs sentiments pour un ou plusieurs personnages masculins...
Et même quand ces configurations existent (ça arrive quand même), ce ne sont en général pas les couples qui se font le plus fiquer !
Aussi, je recherche et je célèbre bien plus activement les couples shôjo ai. J'ai aussi plus de tolérance par rapport à la divergence au canon. Mais j'aime bien les autres aussi. :-)

2. Contes de fée : J'adore lire des contes. Comme je le dis souvent, c'est ma littérature cheap à moi. Même si ça me sort de la tête après la lecture, ça m'aura ravie pendant que je le lis, et s'il y a une petite variation, un petit détail, une nouveauté, par rapport à ce que j'ai l'habitude de lire, c'est encore mieux !
Une des choses qui me fascinent est la densité de symbole et d'archétypes qu'on trouve dans ce genre d'histoires, et comment c'est facile de les interpréter de différentes façons. Une autre, est qui est liée, est la façon dont c'est facile de se les approprier, en les racontant tout simplement, en les parodiant, en les réécrivant, et en les interprétant, bien sûr.

3. Bleach : Bleach a été mon shônen préféré pendant longtemps. J'adore l'arc Soul Society. J'aime l'ambiance, j'aime l'humour de l'auteur, je trouve ses personnages sympathiques et intéressants, il y a des méchants qui ont des potentialités de mindfuck énormes, et en plus, j'avais aimé le scénario et les révélations finales.
J'ai même contrevenu à mon principe de ne pas écrire sur des séries pas finies, et j'ai eu tort. J'ai plein de fics qui sont involontairement AU maintenant. ^^;;
J'aime moins maintenant. L'humour est devenu bien rare, et les révélations arrivent trop lentement et semblent moins logiques. Mais je le finirai quand même !

4. CLAMP : J'ai découvert Clamp il y a un peu plus de dix ans, avec leurs séries tragiques : Tokyo Babylon (toujours un de mes mangas préférés), Rg Veda, et plus tard X et Clover. Ce sont toujours mes préférées (avec Shirahime shô, qui est tragique aussi). J'aime, dans ces mangas-là, l'égalité de traitement entre couples yaoi, yuri et hétéro. Et le côté transgressif mais complètement idéalisé. Il y a des gens qui n'aiment pas ça du tout, je sais... enfin, même si c'est excessif, c'est d'une façon qui satisfait profondément mon besoin de catharsis.
Et je trouve que leurs fins - quand elles arrivaient jusque-là - étaient mieux à l'époque. Enfin, je suis juste une vieille. ^^

5. Fandoms obscurs : Alors, comme pour le shôjo ai, ce n'est même pas que je préfère les fandoms obscurs. Mais je m'enthousiasme dessus tout aussi facilement que pour les gros. La différence, c'est que quand je me mets à chercher des fics précises, elles n'existent pas, argh ! Alors je fouille plus. Ou je les écris. Ou je demande sur des communautés appropriées. OK, j'ai peut-être créé obscur_echange pour ça. ^^ En plus, j'écris plus facilement sur prompts ces temps-ci, et ça me fait plein de prompts !
C'est toujours pareil, j'ai du mal à cerner dans quelle mesure ils sont obscurs parce que les gens n'écrivent pas dessus (profondément logique) et dans quelle mesure les gens n'écrivent pas dessus parce qu'ils sont obscurs (ce qui est triste, même si je comprends la crainte de manquer de lecteurs - et j'aime quand les auteurs passent au-delà de cette barrière et écrivent quand même !)



Slayers : Ah, je regardais vers 98-99, quand c'est sorti en video en français, et j'ai beaucoup couiné. Slayers est une série qui marche totalement sur moi, dans le sens que je prends (de façon totalement émotionnelle, c'est injustifiable) les traits que j'aime des personnages au premier degré et ceux que je n'aime pas au second degré. Je les adore tous ! Et j'aime l'univers, qu'on découvre petit à petit ! C'est du JdR bien basique, mais justement ! Et l'humour me fait beaucoup rire, et quand ça aborde des sujets sérieux ce n'est pas de façon qui me donne envie de baffer un scénariste, et ça m'a fait totalement tenir pour acquis des trucs qui pourtant ne sont pas toujours gagnés en manga, genre une héroïne badass...

humour : J'aime lire des trucs drôles ? Hum, je ne suis pas très loquace sur celui-là... Je suis fan de Desproges, Alphonse Allais, Pierre Dac et Terry Pratchett ! Et les Inconnus (c'est ma génération ^^)

angst : J'aime torturer les personnages ! Pas forcément en mode tragédie, il peut y avoir une happy end, mais, justement, en mode angst.
J'en parlais pas plus tard que cet après-midi, et ça a un petit côté fuir ses propres problèmes. Soit sur des personnages qui ont des problèmes semblables, mais dix mille fois pire, et il y a un effet de catharsis, soit au contraire de l'angst totalement escapiste sur des problèmes qu'on n'a pas, n'aura jamais, voire que personne n'a dans le vrai monde...

histoires : J'aime les histoires et j'aime les mots. En livres, en séries télé (mais de préférence avec des dialogues intéressants), ou racontées par oral. Ou sur Internet. ^^ C'est tellement la forme de fiction qui marche le plus sur moi que ça se retrouve à avoir des effets étranges : il y a certaines chansons dont je ne peux même pas dire si je les aime avant d'avoir compris les paroles, par exemple. ^^ En poésie aussi, en peinture, je préfère quand ça me fait imaginer une histoire qu'il y aurait autour.

sorties parisiennes : J'habite dans une banlieue paumée ! Je n'ai pas d'amis ici ! Aussi, presque à chaque fois que je vois des gens, qu'ils soient parisiens, d'une autre banlieue paumée, ou de province, c'est à Paris. Il y a des gens que je vois pratiquement toutes les semaines, d'autres que je n'ai vus qu'une fois, et dans tous les cas c'est cool !
Les transports en commun sont mes amis (sauf quand il y a grève ^^;;)
Sans compter, bien sûr, que pour acheter ma dose hbedomadaire de mangas (et même de livres si on n'aime pas commander), Paris, c'est bien, donc ça fait double effet positif !



Mythologie : Ah, je suis fan de mythologie grecque depuis toute petite ! Il y avait quatre bibliothèques municipales à Perpignan, je les ai toutes faites, pour trouver de nouveaux livres, mais entre autres pour lire tout ce qu'ils avaient sur la mythologie grecque, et ensuite, les bibliothécaires apitoyées m'ont laissée prendre ceux qui étaient au rayon adultes. Entre autres "Les dieux s'amusent", une réécriture parodique de Denis Lindon que j'ai adorée et que j'adore encore, et "La mythologie racontée à Juliette", avec certaines blagues assez adultes et des interprétations psychanalytiques, je ne suis pas sûre d'avoir tout compris mais j'ai aimé aussi ! Et des adaptations en BD ! J'en ai lu plein, plein de fois !
Je lisais aussi des recueils de légendes sur d'autres mythologies, j'aimais moins parce qu'il y avait moins de personnages récurrents auxquels s'accrocher, mais je me souviens avoir été très marquée par l'imagerie de la mythologie aztèque. J'étais très fan de Quetzalcoatl.
J'ai découvert la mythologie nordique assez tard, en fait, à seize ans, en voyant la Tétralogie de Wagner sur Arte (et je suis une des rares personnes de ma connaissance à avoir découvert ça avant le SdA ^^). Je suis tout de suite tombée très fan de Loki.
Plus tard, il y a eu la mythologie celte... et j'aime beaucoup d'autres légendes, mais il y en a quand même un certain nombre où je n'ai pas l'impression d'en avoir une vision globale, plutôt quelques légendes éparpillées.
J'aime particulièrement les personnages de tricksters - mais ça, ça date d'il y a très longtemps, Jojo Lapin était mon héros de quand j'avais six ans, et je ne savais pas encore qu'il était dérivé d'un personnage mythologique, justement.
Quand j'étais petite, je n'aimais pas les réécritures qui reprennent un personnage et lui attachent une symbolique nouvelle, j'étais très intégriste. ^^ Alors que maintenant, c'est une des choses que j'aime dans la mythologie. Comme je le disais dans le mème précédent : "Je trouve les personnages mythologiques particulièrement réjouissants à lire et à écrire, le fait qu'ils soient pratiquement des concepts abstraits avec pourtant des traits très humains, le côté très puissant et malgré cela avec des failles insurmontables. Et j'aime à quel point la couche d'interprétations et de réécritures successives, au lieu de les dissoudre en quelque chose qui ne contient plus rien, rajoute de la profondeur."
Bon, il y a toujours certaines réécritures qui me laissent blasée, mais c'est parce que je les trouve sans intérêt, pas parce que je les trouve OOC. ;-)

Erotic mind control : Alors... dans mes kinks nets, que ce soit pour les fics érotiques ou même pour le gen, il y a les pouvoirs surnaturels, il y a les jeux de pouvoirs (domination/soumission en fics érotiques), il y a la perte de contrôle en général.
OK, je suppose que si j'aime le erotic mind control, c'est parce que c'est un peu à l'intersection de tout ça, mais il y a peut-être des explications plus profondes que j'ai du mal à trouver. Je ne suis pourtant pas très fan du non-consensuel en général (et houla, le mind control consensuel est dur à trouver, et certaines personnes ont même nié que ça puisse exister ^^). Mais là, ça marche juste sur moi. ^^;;
J'ai fait un post détaillé sur ça, en fait, que j'ai appelé "mon coming out en tant que perverse", et il y a même des recs ! :-)
http://flo-nelja.livejournal.com/206406.html (en friends only)
[Edit] Pour soleil_ambrien : si je me fais un lj-tag pour "kink:erotic mind control", tu le suivras ? Je pensais de toute façon étiqueter mes fics par kinks, mais ce serait motivant si je savais que les tags en question serviront à au moins une personne... ^^

Mindfuck : Alors, un autre de mes kinks en fiction, gen ou érotique ou n'importe quoi entre les deux. ^^
Là aussi, je pense que c'est parce que c'est à l'intersection de plusieurs de mes kinks. J'adore les personnages intelligents, pas seulement "abstraitement" (bons résultats en classe dans leur concept, et tout), mais qu'on voit se montrer brillants à l'écran. J'adore aussi, comme je le disais, les jeux de pouvoir.
Et pour faire du mindfuck correctement, il faut être brillant. Il faut comprendre quelqu'un pour pouvoir appuyer sur ses boutons. Le fait de comprendre très bien quelqu'un est aussi un de mes kinks, et je l'aime aussi en fluff amical ou romantique, d'ailleurs, mais là, on parle d'une intersection plus spécifique.
Les scènes (en canon ou fanfic) où un personnage fait ça, et où j'ai l'impression que ça marche vraiment, pas juste parce que son interlocuteur a été artificiellement rendu faible, me fascinent complètement. Je crois qu'une des choses qui me plaisent est le dosage très fin de vérité et de mensonge. Comme je disais, pour faire du bon mindfuck, il faut comprendre une personne, connaître et lui dire des vérités sur elle, mais pas seulement, il y a aussi une partie de tromperie, sinon ce n'est rien d'autre qu'une... épreuve spirituelle (tu me diras, des fois, la différence n'est pas bien nette).
Même des occurences de mindfuck totalement crack et pas angst (comme la Lokasenna ^^) sont basées sur ce mélange.
Bien sûr, oui, si je devais citer des personnages très bons en mindfuck et qui me font couiner, Loki serait un des premiers ! Et un certain nombre de tricksters - mais pas tous - et puis, je ne sais pas, Gin dans Bleach, Xelloss dans Slayers, Izaya dans Durarara!!, plein, plein d'autres - enfin, tu as vu mon post récent sur ça, donc je ne pars pas dans la liste à nouveau.

Tu sais, pour les deux kinks précédents, le mind control et le mindfuck, un des trucs qui me fascine, c'est qu'il y a des parallèles nets à faire avec le processus d'écriture. Je veux dire, décider arbitrairement de leur personnalité, et des changements de personnalité, les mettre dans des circonstances qui les amèneront à de la remise en question, à de l'angst qui est aussi compréhension de soi, c'est que que je fais, dans les histoires que j'écris, c'est ce que font tous les auteurs ! Certains fandoms abordent très bien le sujet avec des histoires dans les histoires, d'ailleurs - Princess Tutu me vient à l'esprit, Princess Tutu est un anime merveilleux, mais je divague. ^^

Lautréamont : J'ai lu "les Chants de Maldoror" quand j'avais quatorze ans, et ça... c'est difficile à dire, mais ça a laissé une marque profonde. J'ai adoré. Dès la première lecture. Bon, OK, j'ai été squickée par le passage avec le chien et la fille, mais pas par le reste. ^^
Il faut dire que j'avais l'âge où on adhère complètement à cette immoralité totale - pas de l'amoralité, non, malgré certains rares passages d'actes bons et gratuits, parce que le sentiment de transgression est très présent et volontaire. Du point de vue littéraire, je suis toujours fascinée par le mélange d'humour délirant, de lyrisme échevelé et de violence gore. J'aime le côté surréaliste avant l'heure, images mentales oniriques. J'aime son humour, en particulier les départs sur des trips scientifiques qui n'ont rien à voir. Il y a aussi pas mal de schémas mythologiques, quand on sait les chercher. Et il y avait aussi un certain trouble érotique que je n'arrivais même pas à identifier, parce qu'il ne faut pas croire, j'étais quand même très innocente et même neuneu, d'une certaine façon. En fait, il frappe tellement dans certains de mes kinks que je n'arrive pas à réaliser si c'est juste ce qu'il me fallait, ou s'il les a construits, parce que j'avais l'âge qu'il fait et qu'il est littérairement bon à ce point.
Récemment, quand j'ai essayée d'écrire de la fanfic dessus, j'ai été ravie et étonnée de réaliser que je pouvais ! Ca reste une des fics dont je suis le plus fière !

Comics : J'aime la BD en général, mais jusqu'à récemment, j'avais lu assez peu de comics. Il y avait "Sandman", dont je n'aime pas le dessin pourtant, mais l'histoire est merveilleuse, j'adore les thèmes, j'adore la façon dont ils sont traités, je crois que c'est toujours ce que je préfère dans ce qu'a fait Neil Gaiman, et j'adore tout ce qu'il fait. (C'est aussi ce que je préfère en comics, bizarrement ^^) C'est une des premières BD que j'ai lues en anglais, et houla, c'est costaud, littérairement !
J'avais lu quelques autres petits trucs, "Bone", "Calvin et Hobbes", mais je ne m'étais jamais mise aux comics de super-héros.
J'avais adoré les films des X-men, pourtant, et le cartoon de X-men Evolution, mais me lancer dans la version comics me foutait un peu la trouille, parce que 1) J'avais lu quelques bouts de comics de super-héros de mon cousin, et ça m'avait laissé l'impression d'histoires qui n'avaient ni début ni fin (c'étais des publications par chapitres, quelques tomes de mangas m'avaient fait la même chose à l'époque), et 2) Je m'étais fait un peu spoiler, et on m'avait dit qu'il y avait des aliens dans cette version de l'univers, et ça me faisait un peu faire la grimace. Je n'aime pas trop les histoires d'aliens.
Mais finalement, j'ai fini par me lancer !
En premier j'ai lu "Runaways", parce qu'on m'a dit que ça pouvait se lire indépendamment de tout le reste de l'univers (éliminant la crainte 1, donc), et que ce concept de "des enfants de super-méchants deviennent super-héros par révolte adolescente" me semblait juste trop cool. Et j'ai aimé. Et comme il y a des aliens dans cette histoire, j'ai finalement accepté qu'ils avaient leur place dans cet univers.
J'ai ensuite entrepris de fouiller un peu l'histoire de Xavier et Magneto, parce que je les shippe terriblement, pour cela j'ai emprunté quelques anthologies de X-men à la bibliothèque... je n'ai pas du tout aimé celle de 65, mais celle de 79 et celle de 82, si !
Et voilà, j'ai entrepris de rattraper X-men de 75 à 91, parce que c'est Chris Claremont, et on peut se moquer de son style verbeux et tout, mais il a quasiment un scénar global sur ces seize ans, jamais de "status quo is god", en bref il est très, très bon en continuité, et puis il aime le femslash, il aime les pouvoirs psi que ce soit pour des duels complexes psychologiquement ou des usages plus kinky, il est très bon en subtext aussi, et j'aime ses personnages, et comme ils constituent plus de la moitié des persos récurrents de X-men, ben...
Bon, je ne lis pas tout de Marvel Comics (même si je me considère comme dans le fandom), et je ne lis pas que du Marvel Comics. Mais je commence à bien connaître.
Et à côté de ça, je lis d'autres comics de super-héros, mais plus des arcs ou des histoires courtes réputées pour leur qualité, et en fait, il y a plein de thèmes que j'aime bien dedans... j'ai déjà mentionné dans la partie sur la mythologie mon amour pour les personnages très puissants mais avec des tragic flaws. Et à côté de ça, je dois avouer que j'aime bien le côté soap opera, mais où on sauve le monde à côté des engueulades à vie et des triangles amoureux. ^^



Loki : Kyaaaa ! Le trickster de la mythologie nordique, donc, que j'ai finalement découvert assez tard ; je crois que je le mentionne plus haut dans une autre question, mais je n'ai vraiment accroché qu'après avoir vu une mise en scène de "L'Or du Rhin" de Wagner quand j'avais seize ans.
J'aime les personnages de tricksters en général. Mais une chose que j'aime particulièrement chez Loki, c'est que son ambiguité morale n'empêche pas une évolution. Au début, c'est principalement un chaotique neutre qui fout la merde, mais la répare aussi assez régulièrement, et ensuite, après avoir tué Balder, comme après des siècles d'enfermement il tourne destructeur du monde... et en fait, même si la symbolique est différente, ça reste cohérent, et pour moi, c'est vraiment le même personnage, sans avoir à justifier une influence de la mythologie chrétienne... et je l'aime beaucoup. A la fois pour ses capacités de mindfuck, et son côté tragique.
(Ensuite, quand j'ai lu les mythes plus dans les détails, et que j'ai découvert qu'on pouvait faire du slash avec, ça n'a évidemment rien gaché ;-) )
Et sinon, j'aime beaucoup certaines de ses réécritures. J'ai déjà parlé de Wagner, qui l'écrit bien. Mais Neil Gaiman aussi a réussi à en faire trois versions toutes incompatibles entre elles et toutes in character, dans "Sandman", "American Gods" et "Ood and the frost giants"... Sinon, le webcomic "Sparkling Generation Valkyrie Yuuki" a beau être du crack, il a des idées intéressantes sur le personnage et rend bien sa personnalité aussi.
Un jour, il faudra vraiment que je fasse ce post sur mon opinion sur toutes les réécritures de Loki. :-)

geek : Je suis une geek. Je l'assume complètement. ^^ Ca n'empêche pas que je ne sais pas programmer une ligne, mais pour moi, à partir du moment où on se définit par ce qu'on sait et ce qu'on aime, et pas parce ce qu'on possède et ce à quoi on ressemble, on est un geek, même si ce qu'on aime est la poésie du 17e siècle et qu'on n'a jamais touché un ordi.
Et donc, il y a plusieurs raisons pour lesquelles j'aime lire et écrire des personnages geeks : d'abord, j'aime cet état d'esprit, cette forme de passion (ce n'est pas qu'une question d'identification, la plus grande partie de mes amis sont des geeks, et ce n'est pas parce que les autres n'ont pas voulu :-) ), et en plus, comme c'est une sous-culture basée sur des références communes, ça me permet de saisir/écrire des blagues ou des références subtiles.

Fullmetal alchemist : Aaah, j'ai d'abord lu, quand ça venait de sortir, en 2003, une critique qui disait que c'était "entre Slayers et Trigun", et j'avais trouvé ça motivant, parce que c'est deux séries que j'aime. Puis j'ai regardé en 2004, et en fait, j'ai trouvé ça encore mieux. :-)
J'aime la nature de l'alchimie, le mélange de science qui, souvent, marche, et de choses inexplicables qui ne sont pas de la magie mais pas loin quand même. J'aime beaucoup Ed et Al, et leur relation, c'est une des relations entre frères qui m'a fait le plus couiné. J'aime Winry, et ça a été une des rares fois où je me suis dit dès le début "j'aime la copine potentielle du héros, j'espère qu'ils finiront ensemble" (de toute façon, des geeks, tous tant qu'ils sont, voir plus haut ! ;-) ). J'aime le scénario politique. J'aime le concept des homoncules, surtout dans l'anime, la réflexion sur la nature de l'humanité avec le symbolisme religieux. J'aime les interactions entre personnages en général, la tension est vraiment bien faite.
Au début, le manga me laissait un peu froide, j'avais l'impression qu'il racontait la même chose, mais sans la tension émotionnelle, et sans les passages de foreshadowing subtil que, dans l'anime, on ne remarque qu'à seconde vision. Mais bon, quand ça les scénarios ont commencé à diverger, j'ai accroché aussi, parce que la façon dont les personnages se croisent, le rythme, la continuité, le scénario politique, toujours lui, à la fois complexe et clair, c'est remarquable !

NaNoWriMo : La première fois (2008), je dois avouer, j'ai un peu essayé de faire le NaNoWriMo parce que tout le monde le faisait, et parce que je voulais avancer une histoire en particulier. Et en fait, c'est cool. Ce n'est pas nouveau, de toute façon : je fais partie de ces gens que les deadlines rendent productive, et sous pression, je fais bien plus que sans.
En fait, c'était une histoire que j'avais commencé il y avait longtemps, qui était en hiatus, je n'aimais pas trop le style du début (ce qui fait que je n'avais pas trop à y faire attention pour la suite), mais j'aimais vraiment les personnages et je voulais savoir ce qui allait leur arriver ! Oui, je bosse sans plan, et même quand j'en ai un, mes personnages le chamboulent toujours. ^^
L'année d'après, c'est la première fois que j'ai fait le NaNo avec une histoire vraiment nouvelle et originale, et même si j'ai eu la satisfaction de finir, alors qu'en plus l'histoire faisais plus 60000 mots que 50000, j'ai ramé pour la corriger, il y a des passages au milieu que je trouve vraiment mous, et c'est frustrant parce que j'aime bien la fin...
Cette année... en fait, j'aurais plutôt l'impression de faire moins que les années précédentes si je ne le faisais pas, je dois avouer. Déjà que j'ai l'impression d'écrire de moins en moins en général... et je crois que je vais continuer mon histoire de 2008, parce que même si j'avais bien avancé, en pratique, je ne sais toujours pas comment ça finit. :-)

savants fous : C'est comme pour les geeks. Enfin, je ne suis pas une savante folle, mais certains de mes meilleurs amis sont des savants fous. ^^ Je veux dire, je connais quelqu'un qui fait de la théorie (à long terme) sur la terraformation de Mars, et c'est juste trop cool.
Je crois que c'est le côté faire des choses qui ont l'air incroyables, quasi-surnaturelles, qui me fascine. Et pourtant, ça marche ! La science folle d'un siècle est parfois la vie quotidienne du siècle d'après (et parfois, ça tombe totalement à l'eau aussi).
Il y a aussi quelque chose, bien sûr, dans le mélange de folie et de logique, qui est quelque chose qui me fascine toujours, même sans science.
Bien sûr, il y a aussi des questions éthiques. Contrairement à certains, je ne pense pas que la science soit mauvaise en soi, et qu'elle pose plus de questions éthiques que toute autre forme de pouvoir et/ou de curiosité, mais cela suffit largement pour avoir de la matière. En fait, la curiosité et la connaissance comme valeurs importantes, ça a son côté positif. Ensuite, ça peut donner aussi bien du très bon que du très mauvais, et les deux m'intéressent. :-)




Roleplay : Alors, quand j'étais en prépa, je sortais avec un mec qui faisait du JdR, et je trouvais que ça avait l'air trop cool. Donc, après, je me suis inscrite dans un club, et ça l'était effectivement.
J'adore l'aspect histoire interactive, l'aspect jeu mais sans compétition, et l'ambiance.
J'y jouais encore dimanche dernier, et il s'est passé plein de trucs cool !

littérature : J'aime les livres ! En général ! Je ne sais pas s'ils comptent tous dans "littérature" ou si c'est seulement le classique et l'expérimental, mais je ne fais en général pas de différence.

professeur : Hum, oui, je vois pourquoi. J'ai tendance à avoir de légères déformations professionnelles. :-) Et encore après-demain, je vais aider des amis de ma soeur avec leur cours de probas.
Mais bon, j'adore ça, expliquer des maths (et des trucs en général), et donc, pouvoir le faire pour le plaisir, c'est trop cool ! Même s'il y a d'autres aspects du boulot comme maintenir la discipline que j'aime beaucoup moins...

one-shot : Hum, je préfère les lire parce qu'ils me demandent moins d'investissement, parce que souvent ils suffisent à ce que je cherche - explorer des émotions, et les confrontations fortes entre personnages. C'est l'avantage des fanfics, par rapport aux originales, l'univers et les personnages sont déjà connus, tu peux tout de suite entrer dans le fic du sujet.
Bon, les fics longues à chapitres ont des points positifs aussi, quand elles réussissent à avoir un scénario vraiment bien fait avec des surprises fréquentes... mais c'est rare. Et ça ne m'étonne pas, parce qu'à écrire, c'est aussi très difficile !

modératrice : Hum, je ne suis même pas spécialement fan de la modération, dans le sens rappeler les gens en retard. Dans la plupart des communautés que je modère et que je n'ai pas créées, je m'occupe plutôt de mettre les fics dans les Memories.
Par contre, dans les miennes, il faut bien que je m'en occupe aussi !
Mais bon, j'aime beaucoup obscur_echange, dans celles que j'ai créées - la seule qui marche vraiment. ^^



Le petit vampire : La première fois que j'en ai lu un, c'est "Petit vampire et la maison qui avait l'air normale". J'en suis restée assez scotchée. ^^
Ensuite, quand j'ai lu les autres tomes, c'était plus mignon, et plus drôle, ça m'a fait tout bizarre ! Ceci dit, les tomes les plus sombres restent mes préférés (j'adore "Petit Vampire et les Pères Noëls Verts", par exemple)
Je shippe les parents de Petit Vampire, et il m'arrive régulièrement, en private joke avec mes soeurs, de sortir "Du caca, ça fait toujours plaisir" à des moments plus ou moins pertinents. ^^

Magneto : Ha ha, je suis une vile fangirl.
Je suis tombée fan de Magneto pour la première fois dans les films, parce que j'aime les idéalistes qui tournent mal, et parce qu'il a trop la classe joué par Ian McKellen. :-)
C'est en partie grâce à lui et à sa relation avec Xavier que je me suis mise aux comics papier, d'ailleurs ! :-)
Et j'ai fait un long post pour couiner dessus sur marvel_fr, alors je t'y renvoie. :-)

mathématique
Une des choses qui me fascinent avec les mathématiques, c'est qu'on peut les définir de façon totalement abstraites, avec juste des règles de raisonnement de et syllogisme, sans tenir aucun compte du monde réel. Et pourtant, ça s'applique au monde réel. Certaines personnes diront que non, mais c'est un peu de l'extrêmisme : IRL, quand tu mets deux pierres et trois pierres ensemble, tu as vraiment cinq pierres.
Et aussi, le côté où on peut démontrer la même chose de plusieurs manières très différentes, mais elles donnent toutes le même raisonnement, parce qu'elles sont toutes vraies.
Et ces démonstrations où la difficulté était d'avoir l'idée, et où une fois que c'est fait, tu peux la comprendre à assez bas niveau, ce qui n'empêche pas que la seconde d'avant elle était totalement insurmontable.
Je suis complètement fan.
En plus, expliquer des mathématiques à des élèves a quelque chose de particulièrement confortable : tu sais que c'est toi qui as raison, ha ha ! (Ou, dans le pire des cas, que si tu as commis une erreur, tu la verras).

Luna Lovegood : Il se trouve que mes deux soeurs ont lu le tome 5 d'HP avant moi, et elles avaient des sourires de connivence "Tiens, il y a un personnage qui va te plaire."
Parce que j'adore ce genre de persos complètement dans l'espace, ceux que tvtropes appelle CloudCuckooLanders. :-) Et en plus, Luna est une Ravenclaw, qui est ma maison préférée. Et elle a trop la classe. Et pour une fois, les effets négatifs que peuvent avoir ce genre de personnalité sur la vie sociale sont décrits de façon réaliste, ce n'est pas juste pour le fun.

(Tatsuki/)Orihime : Orihime aussi est une CloudCuckooLander ! Et tiens, je vais, là aussi, te donner un lien, parce que j'en ai déjà beaucoup parlé. ^^
http://flo-nelja.livejournal.com/255190.html?thread=2408662#t2408662 :-)
Tags: meme:general
Subscribe

  • Avent - 2 décembre - Code Geass - Schneizel/Kanon

    Aujourd'hui : Schneizel/Kanon pour boolafaz Rating : PG-13 1. Angst: Depuis que Schneizel "sert" Zero, il est plus présent. Eteint,…

  • Aromanticism Awareness Week

    Après la semaine de l'asexualité, il y a eu une semaine à thème sur tumblr sur les aromantiques et les gens dans le spectre aromantique, et là aussi…

  • Un petit mème...

    Qui vient de tumblr, mais il a été importé sur LJ, apparemment (c'est cool) Rules: Don’t take too long to think about it. Ten anime you’ve seen that…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 47 comments
Previous
← Ctrl ← Alt
Next
Ctrl → Alt →
Previous
← Ctrl ← Alt
Next
Ctrl → Alt →

  • Avent - 2 décembre - Code Geass - Schneizel/Kanon

    Aujourd'hui : Schneizel/Kanon pour boolafaz Rating : PG-13 1. Angst: Depuis que Schneizel "sert" Zero, il est plus présent. Eteint,…

  • Aromanticism Awareness Week

    Après la semaine de l'asexualité, il y a eu une semaine à thème sur tumblr sur les aromantiques et les gens dans le spectre aromantique, et là aussi…

  • Un petit mème...

    Qui vient de tumblr, mais il a été importé sur LJ, apparemment (c'est cool) Rules: Don’t take too long to think about it. Ten anime you’ve seen that…