Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de décembre + nouvelle année

C'est la fin du mois, la fin de l'année, et j'ai réussi mon défi pour 50bookchallenge !

Bonne année, au fait, les gens !

Pour l'année prochaine, encore une fois, je vais essayer de lire 52 livres, mais je rajoute une condition supplémentaire : au moins 26 d'entre eux devront être des découvertes, avec un vrai "risque" de lecture. C'est-à-dire pas de suites de livres que j'ai déjà lus, pas de livres de contes, et pas de livres de moins de 100 pages. ^^

Mais voilà, les (peu nombreux) livres du mois !


"La physique des catastrophes", par Marisha Pessl
Environ 800 pages, roman, littérature générale (tout arrive ^^).
Il m'avait été conseillé par un de mes collègues, qui me l'a décrit comme un des meilleurs livres qu'il ait lu de sa vie. Je ne partage pas tout à fait cet avis, mais je l'ai aimé quand même. :-)
L'héroïne, Blue, est une adolescente surdouée dont le père est un historien spécialiste en révolution ^^. Il l'a longtemps ballotée dans tous les Etats-Unis, et pour la terminale, pour la première fois, il se propose de se fixer pendant un an.
Cela raconte ses difficiles interactions avec ses camarades de classe, sa relation avec sa mystérieuse et classe prof de cinéma, au moins au début... et ensuite, il commence à y avoir des choses mystérieuses, des secrets, des passés troublés, et deux morts. Ce sont peut-être des coïncidences montées en épingle par des adolescents qui s'ennuient. Ou peut-être pas. Ou peut-être que certaines choses sont effectivement mystérieuses, mais pas du tout ce qu'on croyait.
J'aime Blue. C'est une fille surdouée réaliste, très intelligente sur certains points, manquant totalement d'expérience et de maturité sur d'autres, avec un côté fille bien et un côté arrogante de façon à moitié consciente. Sa découverte de la vie sociale lycéenne normale est racontée de façon à mon avis réaliste, sans morale ni dans le sens "il faut s'intégrer" ni "il faut rester soi-même et pas se laisser influencer".
Elle a lu énormément de livres, de qualités culturelles trèèès variées et donne très souvent des comparaisons littéraires sur ce qu'elle voit ou qui lui arrive, de façon souvent incongrue et hilarante. Mais malgré ce côté encyclopédie qui écrit de façon détachée comme si elle faisait une thèse, elle reste vivante et humaine. Et quand on y pense, c'est vrai aussi pour le livre. Le côté très intelligent du personnage principal, du ton, des références et du scénario ne le rend pas froid ou artificiel.
Les révélations à la fin du livre sont... surprenantes. D'un côté, quand on y repense, on se rend compte que c'est la seule explication qui recolle tous les petits détails, et qu'il y avait plein d'indices. D'un autre côté, j'ai eu l'impression qu'on n'aurait absolument pu deviner avant l'héroïne, que c'est dépendant d'une information très importante qu'elle récupère tard. Pour moi, ça avait son côté réjouissant, comme les révélations bien faites qui apportent une nouvelle lumière sur tout le livre, mais aussi frustrant, comme si je n'avais pas été préparée à quelque chose de cette taille quand même ; ou plutôt dans cette catégorie. Mais en fait, je crois que c'est moi qui suis nulle pour deviner la fin des livres et/ou qui ne lis pas assez de littérature générale. ^^



"Contes et récits de Vendée", par Joseph Rouillé
De la lecture pour aider à la révision de mon NaNo ! Recueil de contes, légendes et récits semi-historiques semi-mythiques vendéens. Environ 200 pages.
Il y a des détails intéressants sur la famille de Mélusine, et sur Gilles de Rais aussi. Il y avait aussi certaines légendes "réalistes" sur les Chouans, qui ne sont pas mon sujet préféré, mais que je ne connaissais pas.
Les contes au sens propre sans racines historiques, par contre, ne m'ont pas appris grand chose de nouveau (à part une version avec des détails slash de la légende de Belesbat ^^). Mais il y a quand même un passage qui m'a fait beaucoup rire : dans un conte, des aristocrates organisaient des soirées qui sont considérées comme des grands moments de débauche. Un jour, le diable s'incruste et enlève une jeune fille. Et j'adore les réactions du curé bourru qu'ils appellent à l'aide, dans le genre "avec leur comportement, c'est un miracle que ça ne soit pas arrivé plus tôt, je ne vois pas pourquoi je me dérangerai. Quand on ne veut pas voir le diable, on ne l'invite pas..." (Il finit par se laisser convaincre, bien sûr ;-) )



"Contes de la banlieue lointaine", par Shaun Tan
Environ 100 pages, recueil de contes offert par ma soeur pour Noël ; pas du tout des histoires traditionnel/folklorique ou leurs réécritures, mais des contes littéraires qui varient entre le fantastique, le merveilleux, le réalisme magique, avec une toute petite pointe de science-fiction parfois.
J'ai adoré. C'est poétique, original et troublant. Les images sont absolument superbes (exemples) et ma soeur me l'aurait pris rien que pour cela. Certains passages comme la fin de "Eric" et de "Notre expédition" ou le milieu de "L'histoire de grand-père" sont exclusivement racontés en images ; il y a aussi "Orages à l'horizon" qui est un collage, et "Fabriquer votre propre animal de compagnie" qui est un recueil d'instructions surtout en images.
Et les textes sont à la hauteur.
Quand ma soeur m'a demandé quelles étaient mes histoires préférées, j'ai donné ma langue au chat ; je voulais les citer toutes. Qu'elles soient heureuses, tristes, ou entre les deux.
Et donc voilà, si vous voulez lire l'histoire du buffle d'eau qui montre le chemin, du scaphandrier japonais et des jouets cachés, celle de "la nuit où nous avons sauvé les tortues" ou savoir ce que deviennent les poèmes qu'on ne montre à personne, c'est là !
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:conte
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 12 comments