Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures de novembre

On dirait bien que malgré le NaNo je n'ai finalement pas passé tout mon temps libre du mois à écrire mon scénario et/ou me faire de grandes crises existentielles sur les points de scénario où je bloqué !
Il n'empêche que le mois qui vient je vais essayer de lire pas forcément beaucoup de livres (j'ai fini mon défi !) mais des trucs plus longs.


"Anthologie des mythes, légendes et contes populaires d'Amérique", par Benjamin Péret
Environ 400 pages. Comme le titre l'indique, c'est "juste" une anthologie. C'est-à-dire qu'après une trentaine de pages d'introduction complètement brillantes, avec quelques pages bien surréalistes, et qui envoient balader la classique opposition science contre mythe qu'on retrouve dans 50% des intros de livres de contes, on a une collection de textes qui ne sont pas de lui, qui ont été collectés par des explorateurs ou des folkloristes, et juste traduits, pas réécrits du tout. Bien sûr, il les a choisis pour leur potentiel surréaliste, mais quand même, c'est presque décevant. ^^ *aime Benjamin Péret*
Mais bon, disons que cela donne plein de pointeurs vers des textes plus anciens intéressants à lire, en faisant justement un choix éclairé parmi ses préférés, pour le style et la narration. Je connaissais une partie des légendes, mais pas la plus grande partie, et il y a de nombreuses variations intéressantes. Et certaines que je suis toujours contente de retrouver (Quetzalcoatl ! Nyoko ! Nerrivik !)
(Sans rapport : lorsqu'au cours d'une confrontation pré-combat, on appelle son adversaire "prince de la sensualité obscène", on s'expose à se faire slasher. Je tenais à le dire ^^ )



"La brume des jours", Anne Fakhouri
Roman de fantasy pour ados, 300 pages, la suite du "Clairvoyage" que j'avais commenté en septembre. Ca y est, je suis officiellement déçue.
Point positif : l'auteur est vraiment très douée pour faire en sorte que des petits détails se recollent de façon logique à la fin, où on comprend tout. C'est très bien fait.
Point négatif : elle ne réussit pas à me faire suffisamment accrocher à ses personnages pour que j'aie l'envie de relire pour revoir comme ça marche bien. Clara a toujours ses côtés brillants, pourtant. Mais elle m'a déçue, parfois parce qu'elle se faisait tellement effacer la mémoire, vieillir artificiellement, ou autrement influencer qu'on ne la reconnaissait même plus, parfois parce que certains aspects peu reluisants de sa personnalité donnaient l'impression de tomber comme un cheveu sur la soupe, de n'être ni préparés ni présentés comme surprenants. Mais surtout parce qu'elle oublie trop vite ses parents que j'aimais bien et qui se révèlent n'être que des outils scénaristiques. Même si le retour de Miss Buba a été un de mes grands moments de joie, il est très bref.
Je n'adore pas la façon dont l'auteur traite la romance, mais avec cette base de prédestination, c'était de toute façon très difficile à faire correctement... ^^ Mais bon, on n'a même pas eu les retrouvailles d'Antoine et Bébé ! (d'ailleurs, j'ai trouvé Bébé sous-écrite à la fin).
Spoilers : le choix du monde des fées à la fin était bien, montrait bien que parfois, la seule solution est de changer radicalement parce qu'on ne peut pas revenir en arrière, mais d'un autre côté, ça glissait un peu sous le tapis tous les aspects pénibles de la décision (Lia et Suze !) donc c'était un peu triché, comme happy end.
Et globalement, je trouve qu'il y a presque trop d'action, ça laisse moins de place pour les jolies trouvailles poétiques et l'ambiance qu'au tome 1. C'est étrange, la structure que je trouve pourtant bien faite n'arrive pas à empêcher une impression de "c'est fouillis".



"Contes Traditionnels d'Aunis Saintonge", par Françoise Rachmuhl
150 pages, recueil de contes. Bon, ce n'est pas vraiment la Vendée, mais ce n'est pas loin et je l'ai quand même lu parce que je me demandais si ça me donnerait des idées pour le NaNo. ^^ En fait, pas vraiment.
Ce n'est pas déplaisant, mais il n'y a rien qui a spécialement accroché mon attention. Le conte sur un triangle amoureux entre un chevalier catholique, une femme mariée et une protestante est très original pour un conte, mais il a les défauts des histoires de triangle amoureux. Le concept des fées locales est sympa, mais leurs histoires souvent un peu pauvres. Ah si, j'ai quand même bien aimé une version de "Les trois vagues" qui échange complètement les rôles de gentil et de méchant, tout en restant totalement premier degré. C'est très intéressant, et à explorer... (Pour donner une idée : le conte que je connaissais raconte comment un mousse sauve un bateau du naufrage contre trois vagues magiques. C'était un maléfice lancé par la femme du capitaine, qui est une méchante sorcière. Cette version raconte comment un capitaine de bateau a épousé de force une créature surnaturelle, et elle tente, sans succès, de se venger.)



Europe - Faust
Encore une fois, c'est un magazine littéraire, pas un livre, mais je me réserve unilatéralement le droit de le compter quand même. ^^
L'article d'intro, de conclusion et un du milieu est d'André Dabezies, qui avait déjà fait l'article sur Faust dans le "Dictionnaire des mythes littéraires", et qui écrit tout à fait bien, même s'il a tendance à s'emporter contre les versions où Faust est un gentil. ^^
En tout, il y a un peu plus de 150 pages, donc, d'articles sur Faust, avec un peu d'extraits littéraires. Le genre de lecture qui rappelle qu'il y a toujours des choses à fiquer sur les personnages de fiction, bwahaha ! On apprend des trucs sur le personnage historique. Ca donne des idées cool. Il y a une interprétation comme quoi, dans Marlowe, en fait, le pacte n'a aucune valeur juridique/magique/religieuse, la ruse de Mephisto est entièrement de te le faire croire, pour que tu ne prennes plus soin de ton âme et que tu la perdes par des moyens normaux, sans implorer l'aide de Dieu parce que tu penses que ce n'est pas la peine. Wow. (Et en fait, si ce n'est plus un pacte magique mais un pacte d'honneur, aller en enfer pour ça est... très louzeur mais très classe. J'aime.
Et ça donne des idées de lecture ! Liliane Picciola compare Faust avec "Le magicien prodigieux" de Calderon, ça donne assez envie. Le crossover de Grabbe, "Dom Juan et Faust", a l'air assez transcendant, c'est dommage qu'il ne soit plus édité. Sinon, je ne pense pas que je lirai la version de Thomas Mann qui est une plus lointaine métaphore où le pacte avec le diable représente l'alliance avec le régime nazi, mais ça a l'air fort (et la façon dont il démonte poliment mais fermement Nietzsche est assez bien vue). Et je suis toujours aussi dégoûtée que la version de Lessing n'ait jamais abouti.
En bref, les articles sont de niveaux variés, pour apprécier il faut vraiment s'intéresser au sujet, et il se trouve que je m'y intéresse, donc c'est cool. :-)
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:conte, fandom:faust, rant:livres
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments