Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Lectures, encore

La suite de mes lectures de février !


"Les maisons suspectes", par Thomas Owen
Environ 120 pages. Le dernier recueil de nouvelles fantastiques que la petite amie de mon cousin venait de lire (et d'aimer) quand je suis allée squatter chez eux pendant la première semaine des vacances. Le titre me plaisait, la couverture aussi. En fait, ladite couverture est un élément d'une série de tableaux sur lesquels les nouvelles ont été écrites. Mais il faut la version luxe (très probablement épuisée ^^;;) pour avoir les autres...
Enfin bref, j'ai bien aimé. Les nouvelles sont très courtes. C'est du fantastique du début du 20e siècle ; c'est très centré sur des événements étranges ou inexplicables (et qui restent inexpliqués à la fin de la nouvelle, ce ne sont pas des histoires à révélations). L'ambiance est très réussie, mystérieuse et poétique, plutôt noire mêne quand en pratique aucun événement facheux ne se produit (si, ça arrive). Et il y a, dans certaines nouvelles, un érotisme entièrement en sous-entendu, en images troublantes et originales, qui touche juste, enfin pour moi.
Je ne saurais citer mes préférées... peut-être celle sur les taches d'encre, et celle de la maison aux serpents.
(Tiens, l'autre jour à la FNAC, j'ai vu un (autre) livre de contes fantastiques de Thomas Owen réédité dans une collection pour ados, avec des mentions de date très discrètes ^^ J'approuve cette façon de recycler des vieux auteurs sans le dire ;-) )



"Celtic fairy tales" et "More celtic fairy tales", par Joseph Jacobs
Environ 500 pages avec les notes (il faut dire que c'est deux tomes en un). Un vieux, vieux cadeau d'un ami revenu d'Irlande, que je me suis avisée de lire enfin, maintenant que je comprends bien l'anglais. ^^ Aussi, j'espérais que ça pourrait me servir d'inspiration pour ma fic Jonathan Strange & Mr Norrell qui rame. ^^
Jacobs est un auteur du 19e siècle, qui a compilé des contes de diverses origines, parfois les adaptant, pour, dit-il, présenter aux enfants anglais la partie celte de leur culture. C'est un peu dommage. Mais ça me semble suffisamment proche des originaux, pas trop pour enfants, justement. Et, contrairement aux frères Grimm, il a fait une sélection, il n'y a pas de schémas trop proches et de contes trop ressemblants.
Je n'ai pas accroché au premier, que je connaissais déjà et qui était dans un langage trop archaïque à mon goût. Mais j'ai continué, et au total ça m'a vraiment plu, en fait. Les contes sont très diversifiés. Il y a des histoires avec des fées, comme je l'expliquais. Il y a des contes humoristiques, des bouts d'épopées héroïques ou tragiques, quelques histoires qui font peur (j'en aurais bien lu plus !)
Mes préférées sont "Guleesh" pour la caractérisation des fées, "Conall Yellowclaw", "Morraha" et "The Leeching of Kayn's Leg" qui sont des contes à histoires emboîtées très bien construits, "Gold-tree and Silver-tree" qui est une version de Blanche-Neige qui finit en ménage à trois ^^, "The wooing of Olwen" qui est un bout de légende arthurienne avec plein de persos connus, "Paddy O'Kelly and the Weasel", une vision originale des sorcières, et "Smallhead and the King's Sons", l'histoire d'une orpheline qui, en affrontant une sorcière, en devient une elle-même, et que je trouve horriblement moralement ambiguë.
Il faudra que je lise son bouquin de contes anglais, maintenant !



Robert le diable et autres récits
Environ 250 pages - 50 par histoire. Des romans populaires de la "bibliothèque bleue", vendus de la Renaissance au 19e siècle, mais sur des histoires du Moyen-Âge. Certains sont de vraies légendes remises au goût du jour, d'autres des "fanfics".
- "Robert le diable". J'ai acheté le livre parce que c'est le nom d'une poésie d'Aragon sur Desnos, et je me demandais à quoi ça faisait des références. En fait, c'est juste le titre. Mais j'ai aimé l'histoire quand même. Le héros est voué au diable depuis sa naissance (ou fils du diable, je trouve les deux versions intéressantes), et passe sa jeunesse à faire le mal, puis apprend la vérité sur son origine et décide de chercher la rédemption... et c'est un mélange de contes de fées et de conte chrétien. Globalement, j'ai aimé. Aussi, je slashe Robert avec l'ermite qui accepte de le confesser. ^^
- "Richard sans peur". Dit aussi "le fils de Robert le Diable". Je ne plaisante pas. Le premier bouquin, adapté d'une vraie légende médiévale, se vendait bien, alors les éditeurs se sont dit, pourquoi ne pas faire une suite ? ^^
Autant je slashe l'autre juste pour le fun, autant celui-là appelle le pouillage très fort. On a quand même un démon qui, dans le but de corrompre Richard, prend forme humaine et devient sa femme pendant sept ans ; puis quand il se fait démasquer et virer, il revient en tant que son compagnon d'armes, et leur relation me fait hautement couiner. ^^ Je ne savais pas qu'il y avait ça dans les légendes médiévales, moi ^^
- "Jean de Paris". Oh, comme celui-là est nul... mais très drôle au second degré. C'est super-chauvin, le roi de France est un Gary-Stu fini alors que les rois d'Espagne et d'Angleterre sont ridicules, le fils du roi de France est pire, et l'auteur passe des pages à décrire ses fringues et toutes les façons dont il vit dans le luxe...
- "Pierre de Provence". Un mélange de conte de fées et de roman courtois, cette fois. Pas mon préféré, mais certainement le meilleur au premier degré. La romance (hétéro, cette fois ^^) est plutôt charmante, il y a un scénario avec du suspense, et il a même un perso musulman positif (ce qui, pour l'époque, n'était pas gagné).
- "Grisélidis". L'histoire la plus connue du recueil, sans doute, puisque Perrault l'a adaptée en conte en vers. Hum, disons juste qu'en tant que romance c'est affligeant, en tant que conte moral c'est un peu à vomir ("femmes, soumettez-vous à vos maris !"), mais si on veut voir ça comme du jeu bdsm, il y a moyen de trouver ça bien rigolo, je pense. ^^



"Journal d'une sorcière", par Celia Rees
Environ 250 pages. Conseillé par rapunzelita. Un roman pour enfants ou Young adults, je ne sais pas trop. L'histoire d'une jeune fille du 17e siècle qui, après que sa grand-mère est condamnée comme sorcière, va fuir en Amérique.
Globalement, je n'ai pas trop aimé celui-là. A mon avis, ca ne sert pas à grand chose de faire de la recherche sérieuse sur l'histoire de l'Inquisition, les moeurs des puritains, etc, si c'est pour faire penser l'héroïne comme une fille du 20e siècle. Que ce soit facilité pour aider à l'identification ou affirmation idéologique "les sorcières sont les premières femmes modernes", ça ne marche pas sur moi. En plus, les gentils sont trop gentils et les méchants trop méchants à mon goût.
Il y a une chose que j'ai trouvée bien faite, c'est la nature de la magie, réelle mais subtile, insaisissable et pratique en même temps, et assez dans son époque, elle.


Bon, allez, maintenant il est temps que je lise un roman plus long avec un scénario et des persos ! ^^ J'aime les contes, mais là ça me manque ! ^^
Tags: comm:50bookchallenge, fandom:richard sans peur, rant:livres
Subscribe

  • Nonconathon reveals

    All under cut, because well, it's linked to noncon fic and art. Titre : On a Silver Platter Auteur : Nelja Fandom : The Magnus Archives Persos…

  • Fairy tale inspired reveals

    The reveals were this night! I wrote a post-canon Utena/Anthy fic! The Shadow Play Girls are here, the fairy tales it uses are "East of the Sun and…

  • Femslash-kink reveals

    The femslash_kink fics are no longer anon! Here is the fic I wrote: Titre : From the bottom of the heart Auteur : Nelja Fandom : Once upon…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments