Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Je regarde des vieux épisodes de Doctor Who, 6

Je suis de retour, bwahaha !
Avec, comme je l'avais dit, un post rien qu'avec des épisodes du troisième Docteur. (Juste pour le plaisir de les regrouper. ^^ )

Saison 7

Avec
- Le troisième Docteur, que j'ai déjà décrit plein de fois, voir les épisodes précédents
- Liz Shaw, scientifique de Cambridge avec une tonne de diplomes dans toutes les matières. Elle aurait dû être engagée comme conseiller scientifique de UNIT, sauf que le Docteur coincé sur terre avait bien équivalent une option sur le poste. Elle lui sert d'assistance, avec une compétence certaine (parfois trop, il n'y a personne pour demander au Docteur d'expliquer les termes scientifiques obscurs, elle comprend ^^ ) même si le fait de jouer les sous-fifres, et pour l'armée en plus, n'est définitivement pas la carrière qu'elle aurait choisie.
- Le Brigadier, qui me surprend à chaque épisode en tant que preuve que je peux adorer un militaire qui a même une moustache.

Spearhead from Space
Le premier épisode du troisième Docteur ; et pour une fois, pour un épisode post-régénération, il est opérationnel vite, et ne passe guère qu'un épisode sur les quatre fourré dans son lit en réclamant ses chaussures. Ensuite, assez vite, il s'échappe de l'hôpital, vole des fringues et une voiture (on a même une scène de douche, ce qui est assez drôle, on se demande si c'est du fanservice ou pas), et c'est parti pour aller affronter la conscience Nestene !
C'est la toute première fois qu'on la voit, avec les Autons et tout, et c'est le plus sérieux de ses trois épisodes (enfin, trois que j'ai vus, je ne sais pas s'il y en a d'autres), presque effrayant. Et je dois avouer que j'aime bien l'effet "nos effets spéciaux sont en plastique, mais c'est normal, le monstre est censé être en plastique, c'est dans le script, bwahaha."
Liz et le Brigadier montrent juste le bon niveau de scepticisme, à savoir qu'ils ne croient rien sans preuve, mais ne vont pas piquer une crise et nier l'évidence quand on leur met les preuves sous le nez (pour Liz, sur l'existence des aliens, et pour le Brigadier, sur le fait que cet homme dont il ne connait pas le visage est bien le Docteur). C'est rare, les histoires qui parlent de scepticisme sans en montrer une caricature.
Globalement, c'est sympa, et j'aime bien la façon dont le troisième Docteur s'adapte à son exil.

Doctor Who and the Silurians
Commençons par les inconvénients : cet épisode a un rythme assez lent, et peu d'humour (un peu quand même, la plus grande partie étant liée au fait que le Docteur est toujours trop cool)
Par contre, c'est un des plus intéressants niveau interrogations éthiques. Parce que les Siluriens, avec leur tête de reptiles en carton-pâte, ressemblent vraiment aux humains psychologiquement, les mêmes qualités, les mêmes défauts, la même tendance à prendre les armes quand ils se sentent menacés sans pour autant être forcément cruels. Il est normal qu'ils pensent que la Terre leur revient, puisqu'ils en étaient les maîtres quand ils se sont endormis à la préhistoire. Il est normal que les humains pensent qu'elle est à eux, puisqu'ils sont là. C'est un des épisodes d'invasion où ça ne serait pas une happy end si les humains éliminaient la menace ; la bonne fin, celle qui est la plus difficile à atteindre, est celle que souhaite le Docteur, la paix et un partage de la planète entre les deux races.
Tout le temps, il nous est présenté des parallèles entre les humains et les Siluriens, et personne n'est meilleur que personne, vraiment. On voit les meilleurs et les pires aspects des deux, et les meilleurs aspects qui peuvent devenir les pires quand les circonstances sont mauvaises, [SPOILERS] le premier savant qui fait un accord avec les Siluriens, tellement avide de savoir que ses conditions tournent au chantage et que les Siluriens l'éliminent, la fille qui l'aimait qui devient assoiffée de revanche, les gens qui font beaucoup de mal par pure stupidité comme celui qui brise la quarantaine... Pareil pour les Siluriens, pour un chef intelligent et honorable qui essaie de traiter avec le Docteur, il y en a beaucoup qui seront prêts à suivre les ordres en général... mais ils continuent à avoir des individualités, des personnalités, et même celui qui a été labellé dès le début "Gros Connard", qui tue son chef qui voulait faire la paix et utilise des armes bactériologiques, est prêt sans hésiter à mourir pour son espèce.
Et à la fin, quand le Docteur a réussi à les tromper pour qu'ils retournent en hibernation, et qu'il est content, qu'il dit qu'on va pouvoir les réveiller un par un, discuter avec eux cette fois, parvenir à un accord, et à ce moment, le Brigadier, qui a des ordres, fait sauter leur base, et le Docteur qui crie : "Ils étaient une forme de vie intelligente, c'est un meurtre !" C'est terrible, comme passage.
[FIN SPOILERS]
En bref, je l'ai trouvé intéressant, avec une certaine beauté tragique. Ca fait bizarre, ce n'est pas forcément ce qu'on cherche dans Doctor Who, mais ça marche aussi.


Saisons 8, 9, 10

Avec
- Le troisième Docteur, voir plus haut
- Jo, toujours aussi choupinette, qui découvre les visites de planètes étranges (parfois par accident ^^ )
- Le Brigadier, voir plus haut aussi
- Le sergent Benton, avec son bon sens en action
- Le capitaine Mike Yates, qui est plutôt fun en fait, une fois qu'on le connait

Colony in Space
Dans les nouvelles séries, en général, je n'aime pas trop les histoires où les méchants sont motivés par l'argent, je trouve ça trop caricatural et ridicule.
Mais ici, le chef de la compagnie minière n'est rien de tout cela, juste haïssable, et prêt à tuer des gens pour son profit sans s'en vanter et ricaner, sans en être désolé non plus, il ne traite ça comme un plan démoniaque mais comme une complication administrative de plus - et là, c'est plus intéressant, et plus crédible. Si ses employés ne sont pas d'accord, il leur rappelle qu'il peut aisément briser leur avenir. (Et Caldwell, celui qui refuse malgré ça, est super-choupi, je l'aime.)
En gros, au début de cet épisode, l'histoire est centrée sur la lutte entre une colonie établie sur une planète depuis quelques années et une compagnie minière qui vient de détecter des ressources richissimes, et qui est prête à tout, vraiment tout, pour les faire partir. Rien que ça, ça serait intéressant.
Mais bon, on sait dès le début que l'intrigue va se déplacer. Parce que si le Docteur est sur cette planète, au 25e siècle, malgré son exil, c'est parce que le Maître a volé sur Gallifrey (qui n'a pas encore de nom, mais c'est pas grave) des papiers concernant la planète en question, et que les Time Lords, qui ont une grosse flemme de se déplacer, se ont dit "Tiens, si on envoyait le Docteur là-bas ? Lui, il sera content de faire un petit voyage pour une fois, et il arrêtera le Maître en passant sans qu'on ait à y mettre de moyens, il le fait toujours. Tout le monde y gagne !" Bande de vils manipulateurs. :-)
Et les deux intrigues se mélangent de façon tout à fait sympathique, donnant un bon petit scénario. [SPOILER] Avec le Maître qui fait semblant d'être le juge envoyé par la terre, et le fait que ce soit la présence de l'arme qu'il cherche qui empoisonnait le sol et empêchait les cultures de pousser.
Et puis bien sûr, j'ai complètement couiné sur le moment où il propose au Docteur de gouverner la galaxie ensemble. ^^ (Surtout que là, il n'a rien à y gagner, c'est vraiment parce qu'il a envie d'être avec lui et qu'il ne veut pas le tuer.)
[FIN SPOILER]

The Daemons
Encore un de ces petits épisodes qui ne rentrent peut-être pas dans les annales, mais sont bien sympathiques. Un des thèmes principaux est l'opposition entre la science et l'occulte (les bases du scénario sont liées à des histoires de magie noire, le Docteur approche ça avec son rationalisme habituel, Jo part dans des trips hippies), et comme d'habitude ça tourne autour de principes qui me plaisent, à savoir que la science, peut expliquer beaucoup de choses, mais que si elle n'explique pas les faits, c'est la science qui doit être réécrite, pas les faits. ^^ Et puis bon, je ne spoile pas, mais l'opposition devient moins nette et plus compliquée à la fin (et oh, il y a quand même ce passage grandiose d'humour con où à la suite d'un malentendu le Docteur doit se faire passer pour le Grand Magicien Quiquaequod)
Sinon, on a beaucoup de développement sur UNIT dans cet épisode, on commence à avoir de vrais détails sur la vie et la personnalité de Benton et Yates, et le Brigadier est dans un de ses meilleurs jours (et on le voit en pyjama ^^ )
Jo ne se fait même pas prendre en otage. Et il y a un moment où elle a une robe blanche adorable.
Et le Maître louze, mais avec style. (Pas de fanservice en masse dans cet épisode, c'est dommage, mais on ne peut pas tout avoir. :-P )
En bref, c'était cool. Et j'aime la voiture télécommandée du Docteur !

The Sea Devils
Commençons par les mauvais côtés : ça reprend le principe de "The Silurians", avec deux espèces qui ont toutes les deux un droit légitime à occuper la terre, mais avec moins de complexité, moins de subtilité, une caractérisation des Sea Devils moins bien faite. De plus, on ne voit pas du tout les gens de UNIT autres que le Docteur et Jo, on en parle juste, bouh !
A part ça, il est vraiment très chouette.
Il a été fait en collaboration avec la Royal Navy, ce qui veut dire qu'on a de vrais bateaux, de vrais sous-marins, avec du vrai ciel et de la vraie mer derrière ! On a de vrais intérieurs de bateaux et de sous-marins, pas des décors montés ! Pour du Old Who, ça fait vraiment bizarre... ^^ Aussi, plein d'action bien faite.
Aussi, à part Morgan le boulet du gouvernement, je suis très heureuse de la compétence des personnages - un goût personnel à moi. Le Docteur a des plans qui torchent, et le Maître a des plans tordus, jusqu'ici tout est normal. Mais ils ne sont pas les seuls ici, [SPOILER] la façon dont Jo fait évader le Docteur est superbe, c'est dans ces moments qu'on voit que c'est une vraie espionne pro, et je l'aime (et je suis en mode un instant j'ai envie de la shipper avec le Docteur, l'instant d'après non). J'ai aussi été soufflée par le calme des gens dans le sous-marin envahi, leur façon de ne pas résister aux Sea Devils, de ne pas paniquer, de réfléchir à ce qu'ils vont faire plus tard. Le moment où ils écoutent le message en Morse tapé dans la tuyauterie - que bien sûr les Sea Devils ne comprennent pas - et réussissent à continuer ce qu'ils faisaient de façon tout à fait naturelle, tout en suivant les conseils, m'a fait couiner.[FIN SPOILER]
Il y a un capitaine John Hart, ce qui me traumatise complètement, par rapport à l'épisode 2x01 de Torchwood. ^^ (Et dans ma tête, les deux capitaines John Hart se pouillent ensemble alors que je n'ai rien fait pour, au secours ! ^^;;;; C'est la faute de celui de Torchwood, apparemment, il ne rate pas une occasion, il ne veut pas rester derrière Jack. ^^;;; )
Le relation entre le Maître et le Docteur est très bien faite dans cet épisode. Je veux dire, il y a des scènes où ils sont ennemis mortels et d'autres où ils paraissent presque complices, mais ce n'est pas un problème de caractérisation, au contraire, on sent vraiment que c'est parce que c'est complexe et qu'eux-mêmes ne savent pas trop où ils en sont. "We were friends, once. Very good friends." Leur combat à l'épée est chouette aussi.
Aussi, le troisième Docteur est un voleur de sandwiches éhonté. Deux fois dans l'épisode, à deux personnes différentes. Il n'échappera pas à la catégorisation. ^^;; Et le Maître aimait déjà les séries pour enfants nazes (en même temps, ils sont tout choupi, les tatous alien en question, bien plus que les Teletubbies !!)

The Three Doctors
C'est l'épisode pour fêter la dixième saison, et pour la peine, on fait se rencontrer les trois premiers docteurs, et on ne peut pas dire qu'ils s'entendent parfaitement bien, et c'est très, très fun. :-) Je les aime tous, même le premier avec son air supérieur. :-)
Benton est très cool aussi. Le Brigadier, par contre, a eu de meilleurs jours. (mais il lui reste toujours de bons passages).
Ca fait partie de ces épisodes qui nous font apprendre, petit à petit, l'histoire de Gallifrey, et c'est cool. Le méchant surjoue un peu. C'est dommage, question concept, il était plutôt angsty, assez classe, et il y avait des questions intéressantes à se poser sur ce qui est vrai et ce qui est un mensonge dans son passé. Mais là, non, l'acteur se la joue vraiment trop mégalomane et sans self-control (ce qui fait partie de l'histoire, et est justifié par son passé, mais dommage quand même).
Je n'arrive toujours pas à savoir si je shippe Jo avec le Docteur. Un instant elle est incroyablement choupi avec lui, et je couine, et puis elle se met à être incroyablement choupi avec quelqu'un d'autre, et on se dit que non, c'est juste son caractère, pas vraiment une relation privilégiée... Lui, par contre, pourrait l'aimer bien, mais c'est dur de le savoir, il est trop gentleman pour le laisser sentir. (Et vraiment, il a un type de filles. Jo, Romana II, Rose, Reinette et Astrid ont beaucoup de points communs, physiquement et psychologiquement) [SPOILER]A la fin, quand il est enfin amnistié et qu'il peut repartir voyager dans les étoiles, j'aurais trop voulu voir l'expression de joie de Jo quand il lui proposera de venir avec lui ! Je suppose que c'est pour le début du prochain épisode, mais quand même, je me sens lésée ! ^^ [FIN SPOILER]

The Green Death
Cet épisode me laisse une impression de plutôt sympathique, mais pas autant que ça aurait pu l'être - à la façon de la communauté de scientifiques-hippies de l'histoire, qui sont assez cool, mais vu la façon dont le concept me fait couiner, ils auraient dû l'être encore plus.
Bon côtés : Yates est cool, le Brigadier est cool, la morale écologiste n'était pas trop énervante et pourtant je suis assez sévère avec ce genre de choses. [SPOILER]Et le méchant ordinateur mégalomane qui en vient à acquérir une personnalité à tel point qu'il trippe sur la musique classique est fun. Mais j'étais persuadée que les asticots géants étaient exprès, et non, en fait, c'est vraiment un accident ![FIN SPOILER]
Mauvais côtés : Jo, bien que toujours super-choupinette, passe vraiment pour une empotée parfois, et suit ses sentiments au point d'en être presque égoïste. [SPOILER] C'était trop triste quand elle "abandonne" le Docteur apparemment sans comprendre à quel point ça le déprime (je veux dire, c'est le plus gênant. Si elle avait compris elle avait le droit de partir, bien sûr, mais je suppose que le Docteur a tout fait pour ne pas faire son boulet et le cacher), et (air connu) je ne sais toujours pas si je les shippe, mais dans n'importe quelle interprétation c'était trop triste. [FIN SPOILER].
(Aussi, les insectes géants sont kitsch. ^^ )
Tags: couple:master/doctor, fandom:doctor who, rant:fandom, rec:télé
Subscribe

  • Lectures de juin

    "Harrow the Ninth" par Tamsyn Muir Roman, environ 360 pages dans mon édition sur liseuse, mais ce sont de grandes pages, j'ai vu les éditions…

  • Lectures de mai

    "Le roman de Silence" par Heldris de Cornouailles Roman médiéval, environ 100 pages. C'est inspiré par l'histoire de Grisandole dans le cycle de…

  • Lectures d'avril

    "Les chroniques de Spiderwick 1 - Le livre magique" et "Les chroniques de Spiderwick 2 - La lunette de pierre" par Holly Black, illustré par Tony…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments