Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Je regarde des vieux épisodes de Doctor Who, 5

Seulement un tout petit post, là, parce que je ne sais pas si je regarderai prochainement des épisodes dans cette partie de la série (par contre, je pense que je pourrai bientôt faire un post rien qu'avec des épisodes du troisième Docteur :-) )

Saison 22

Avec :
- Le sixième Docteur, son costume complètement ignoble dont chaque pièce est coupée dans un tissu différent, couleurs (criardes) et motifs. Son attitude de je n'aime pas les gens, bien sûr je les sauve et je sauve le monde, parce que, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut être aimable avec eux non plus, une petite insulte bien placée n'a jamais fait de mal à personne.
- Peri, toujours tête de mule et toujours charmante, qui finalement se trouve assez bien de cette attitude. Je veux dire, vu sa forte personnalité, ils s'engueulent tout le temps, mais ça se sent qu'ils aiment ça. ^^

The Mark of the Rani
C'est un épisode qui n'a pas grand scénario, ce qui est un peu dommage, surtout au début. Mais il vaut vraiment la peine d'être vu si on veut voir trois Time Lords renégats (Le sixième Docteur, le Maître et la Rani) s'envoyer dix vannes à la seconde. Il y a des passages qui sont tellement crack que je n'arrive même pas à croire qu'ils sont canon... "Si vraiment tu ne faisais jamais d'erreurs, tu serais encore sur Gallifrey. Les souris géantes n'étaient vraiment pas une bonne idée. - Mais, ça s'est mal passé juste parce qu'elles ont mangé les chats du président ! - Peut-être aussi un bout de sa jambe ?"
En plus, le Docteur a une interaction amicale avec un scientifique historique, Peri fait vraiment de la botanique pour une fois, et en règle générale l'épisode n'est pas inoubliable, mais il est vraiment très fun (et la Rani est cool ! Yeah pour les savantes folles, c'est une profession trop squattée par les mecs ^^)


Saison 26

Avec
- Le septième Docteur. Qui a l'air complètement ridicule, avec son parapluie, son chapeau mou, son chandail avec des points d'interrogation, et son habitude globale de faire l'idiot et de trébucher sur ses mots et sur ses pieds. Mais il ne faut pas s'y fier. Les scénaristes, surtout vers la fin parait-il, aiment laisser entendre qu'il est mystérieux, dangereux, et beaucoup plus puissant qu'il en a l'air, au point de prendre une dimension mythique parfois. Et même s'il déteste tuer tout autant que les autres Docteurs, peut-être plus encore, il n'hésite pas à utiliser d'autres méthodes assez extrêmes, hypnose, attaques psi, manipulation y compris sur les gentils, y compris sur ses compagnons. Bien sûr, c'est toujours pour les protéger, mais ça fait bizarre.
- Ace. Enfin, elle s'appelle Dorothy, mais elle déteste son nom, elle déteste sa famille, elle déteste sa ville - on sent un motif ici - c'est une ado perturbée qui n'est pas loin de se détester elle-même. Et qui, plutôt que de faire tranquillement son emo, avait pour habitude de se défouler avec de la nitroglycérine fait maison (le Docteur n'approuve que très moyennement ^^). Ceci dit, pouvoir défouler ses pulsions de violence pour la bonne cause, contre des monstres divers et variés, a l'air de faire du bien à son équilibre mental et à son estime de soi. ^^

Battlefield
Je l'ai trouvé chouette, celui-là. Bon, je n'ai pas trop bien compris si les chevaliers-de-la-table-ronde-avec-des-flingues venaient du passé, d'un univers alternatif, ou d'un univers alternatif dans notre passé, ou plusieurs choses à la fois, mais ça c'est toujours mes problèmes avec l'anglais.
Le Brigadier est de retour, et je l'aime ! Il est merveilleux ! Et je trouve que au début il n'était pas si insultant que ça avec Ace, c'est elle qui s'emporte vite (en même temps, c'est le concept du perso). "Ah, les femmes... vraiment pas mon domaine. - Ne vous inquiétez pas, Brigadier, bientôt quelqu'un vous tirera dessus."
Mais j'aime Ace quand même dans cet épisode, avec son pragmatisme total, j'aime le Docteur même si parfois il fait peur avec son parapluie, Winifred avait l'air chiante au début mais finalement elle est cool, il y a une sorte de subtext féministe qui est original pour du Doctor Who et qui, n'étant pas trop envahissant, est assez rigolo. (J'aime la façon dont les Chevaliers trippent complètement sur le fait qu'il y ait des femmes dans l'armée, pour eux, une guerrière, c'est du domaine de la légende, mais ils ne montrent aucun mépris, ça leur plait.) D'ailleurs, je shippe le Winifred/Ancelyn.
Je n'aime pas trop, d'habitude, quand Morgane est une pure méchante, mais là elle est très complexe quand même, avec son sens de l'honneur, sa relation avec Mordred, ce qu'elle dit d'Arthur à la fin, et son choix final... donc au total je ne suis pas fachée de ce qu'ils en ont fait. (Et puis une femme méchante classe, pour moi ça fait partie du féminisme, yeah)
Et l'idée du Docteur en tant que Merlin mais dans une future incarnation (qui se laisse des messages à lui-même parce que la timeline est toute chamboulée ^^ ) me plait assez.

The Curse of Fenric
Cet épisode est réputé, mais moi je ne l'aime pas trop, j'ai été déçue.
Soyons honnêtes : principalement parce que ça fait du bashing sur Alan Turing le professeur Judson, qui est clairement inspiré par lui, très clairement odieux et même pas si intelligent. Et la partie cryptographie est faite n'importe comment.
Bien sûr, il y a de bons trucs. Déjà, le scénario global est bien foutu, et l'ambiance effrayante aussi. Le côté manipulateur du Docteur torche complètement, aussi son aspect mythique avec le jeu d'échecs. Le prêtre est assez sympathique et j'aime beaucoup l'officier russe (c'est la troisième fois que je suis agréablement frappée par une occasion non-exploitée de basher du communiste dans Doctor Who). Heureusement, d'ailleurs, parce que les persos d'épisode sont assez antipathiques, sinon.
Aussi, je n'aime pas trop l'attitude du septième Docteur envers les personnes dans cet épisode. Je veux dire, le quatrième aussi avait l'habitude de s'en foutre, et lui je l'aime ; mais j'ai l'impression de voir chez Seven du mépris (y compris envers les fans de mythologie nordique, bouh, j'aurais aimé que les références mythiques ne soient pas aussi négligées), alors que Four avait juste du mal à remarquer leur existence. Bien sûr, c'est parce que les persos d'épisode sont lourds, mais parfois je me demande si ce n'est pas fait dans l'autre sens, exprès. Et je ne sais pas, je crois que je préfère aussi le Docteur moins surpuissant [SPOILER] et il a le droit de changer l'histoire, là, exprès, comme ça, même si c'est l'histoire du futur et qu'elle est glauque ?[FIN SPOILER]
Il y a quelques autres trucs auxquels je ne tiens pas. [SPOILER] je n'ai pas dû tout comprendre, mais l'idée de créatures se nourrissant de sang humain dans un monde où les humains ont disparu me semble plus que douteuse, et rien n'est expliqué sur les possessions, même si ça crée une ambiance. On n'a pas non plus le moindre début de pipo-raison pour laquelle la foi les fait fuir ; au début, quand on croyait que c'était des vampires, ça allait, mais une fois qu'il est établi que non, comment dire... beaucoup de points qui étaient cool deviennent des incohérences. (Bon, OK, ça donne à mon ami Sorin l'occasion de briller dans un passage que j'adore, et à Ace, alors je ne me plains pas trop). Aussi, les histoires de famille d'Ace ne me touchent pas. [FIN SPOILER] En gros, ça laisse un peu l'impression qu'ils avaient envie de mettre plein de thèmes cool dans cet épisode (cryptographie, vampires, mythologie nordique, foi et religion, échecs, pacifisme et réconciliations entre ennemis, pollution et écologie, difficulté de briser les liens familiaux), et effectivement ils sont cool, mais ils auraient dû mettre un peu plus de soin à les assimiler / les mélanger, pour moi.

Survival
Je ne tiens pas à cet épisode-là, et pourtant, quand j'y pense, je ne vois pas de défauts majeurs. Ace est intéressante, le Maître a presque la classe (et presque des passages angst, aussi, [SPOILER] mais une fin assez horrible pour lui, je suis contente de ne pas avoir vu l'épisode à l'époque et de déjà savoir à l'avance qu'il n'a pas vraiment fini comme ça.[FIN SPOILER])
Un prix spécial pour la réplique de Ace au Docteur : "Est-ce que vous connaissez des gens normaux ? Vous savez, des gens qui n'essaient pas de conquérir l'univers ?" C'est tellement vrai. ^^
Je n'ai rien contre l'idée de base non plus, elle est angoissante et crée des situations intéressantes. L'ambiance est réellement glauque, et les chats-vautours choupi-effrayants. Donc, je ne vois pas pourquoi je n'accroche pas. Le fait que les persos d'épisode soient classés pour moi de "fade et sans intérêt" à "à tuer de façon lente et douloureuse" a dû ne pas aider. Aussi, je trouve le dernier retournement de situation assez faible niveau scénario, un peu deux ex machina, même si je suppose que c'est le genre de choses dont le septième Docteur est capable.
Tags: fandom:doctor who, rant:fandom, rec:télé
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments