Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Je regarde des vieux épisodes de Doctor Who, 2

Bon, comme au moins une personne (en fait, une, techniquement) m'a dit qu'elle était intéressée par ces posts, j'ai un prétexte pour faire la suite, bwahaha ! :-)

Saison 14

Avec :
- Le quatrième Docteur, avec ses cheveux qui frisent, son écharpe rayée de six mètres de long, ses jelly babies qu'il distribue à ses amis comme à ses ennemis, et sa grande capacité à faire l'imbécile pour dissimuler qu'il compter sauver le monde par un coup de génie dans cinq minutes. Je l'adore, mais c'est aussi émotionnellement un des plus éloignés des humains ; en voir mourir le contrarie plus pour des raisons de principe que de sentiments quand il ne les connait pas, et même quand il les connaît, il n'a souvent pas beaucoup d'empathie sur les petites choses.
- Leela (seulement dans la deuxième moitié de la saison), une humaine du futur qui vivait sur une planète retournée à l'âge préhistorique, très peu éduquée mais sans être stupide pour autant. C'est une des guerrières de sa tribu, féroce et capable d'anéantir une bonne partie de ce qui se dresse sur son chemin à grands coups de couteau, ou de fléchettes empoisonnées, éventuellement.

The Deadly Assassin
Un des épisodes cultes de toutes les vieilles séries confondues, et c'est vrai qu'il est chouette. Le scénario est bon, l'ambiance bien oppressante, et surtout on apprend des dizaines de trucs sur Gallifrey, et ensuite on comprend enfin ce que sont the Matrix, the Eye of Harmony, et tous les bidules of Rassilon.
Pourtant, ce n'est pas mon préféré. Déjà, on en a vu de plus drôles - parce qu'il n'y a pas de compagnons, le Docteur a donc moins l'occasion de se la péter avec de bonnes répliques. Ca fait moins d'occasions d'être mignon, aussi. En fait, voilà, je l'aime moins pour ça, pas de compagnons donc, la relation entre le Docteur et le Maître a rarement été aussi proche de la haine pure, et le Time Lords ne sont globalement pas mignons (sauf un petit fonctionnaire borné mais consciencieux qui refuse qu'une exécution ait lieu alors qu'il est persuadé de sa justesse et qu'elle serait utile politiquement juste parce qu'il n'a pas de preuves, mais c'est ce qu'il y a de plus choupi dans l'épisode, voilà).
Mais bon, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas le voir, hein ! Au contraire, au total, ça reste un des très bons, malgré ces défauts. Et puis on a l'occasion de voir le Docteur en pantalon moulant et chemise ouverte, et de constater qu'il est plutôt sexy, ce dont on ne se serait jamais douté en le voyant habillé normalement. ^^

The Talons of Weng-Chiang
Celui-là est culte aussi, et par contre, là, je cautionne totalement. Ca se passe dans l'Angleterre du 19e siècle, avec Four déguisé en Sherlock Holmes, il y a des influences de ça mais aussi de Fu-Manchu, du Fantôme de l'Opéra et de Jack l'Eventreur, et même de la mythologie chinoise, c'est un scénario de type enquête et j'adore les enquêtes, avec des fausses pistes intéressantes, c'est à la fois complexe et totalement compréhensible.
Four est Grand, le contraste entre la personnalité de Leela et ce qu'on attend d'une fille à l'époque est très bon aussi. Il y a des méchants humains qui sont vraiment très bien (yeah !), à la fois effrayants et psychologiquement crédibles. Il y a des adjuvants d'épisode chouettes, le médecin est sympathique ; mais surtout Jago, le propriétaire du théâtre, est terrible, avec sa façon de parler pleine d'hyperboles et d'allitérations et la façon dont il est content de se voir embarqué dans une aventure top secret qu'il rend encore vingt fois plus dramatique qu'elle l'est quand il en parle, en inventant la moitié de ce qu'il ne sait pas. (Il est d'ailleurs sous-entendu que c'est lui qui aurait inventé le concept de Sherlock Holmes, en voyant agir le Docteur et en inventant le reste)
En fait, dans celui-là, le fait qu'il y ait de l'horreur, de l'enquête, et un scénario sérieux, n'empêche pas qu'il y a de l'humour partout. Je le conseille vraiment.
[SPOILER]Par contre, il y a une petite contradiction avec les nouvelles séries, sur l'époque à laquelle a été inventé le voyage dans le temps sur terre.[FIN SPOILER]


Saison 15

Avec :
- Le quatrième Docteur, que j'ai décrit plus haut
- Leela, beaucoup plus habituée au concept de civilisation (elle ne cautionne toujours pas, mais elle peut faire semblant), et toujours aussi torcheuse à la baston (en fait plus, parce qu'elle sait aussi se servir d'armes plus modernes, maintenant)
- K-9, chien robot à la puissance de calcul et à la base de données impressionnante, armé d'un rayon laser, mais assez lent et incapable de se déplacer sur des terrains accidentés. ^^

The Invasion of Time
Celui-là n'est pas si populaire d'habitude, mais moi je l'adore. Il se passe encore sur Gallifrey, et c'est la suite directe de "The Deadly Assassin", je pense qu'il faut l'avoir vu avant. Tout le monde ment, trahit, lit les pensées, complote contre tout le monde, le Docteur joue à peu près triple jeu, et malgré le sérieux de la chose, c'est bourré d'humour et de répliques grandes.
"Mais vous avez accès à la plus grande base de données de l'univers ! - Oui, il m'arrive de me parler à moi-même."
En plus, même si ici tout est enrayé presque avant de commencer, on a un début d'idée de comment a pu se passer la Guerre du Temps, avec les techniques et les armes terrifiantes employées.
[SPOILER]OK, la romance Leela/Aldred est complètement sortie de l'espace. Mais elle aurait pu trouver pire.[FIN SPOILER]
En bref, je recommande. ^^


Saison 16

Avec :
- La quatrième Docteur, cette fois-ci employé par une sorte de divinité bénéfique, le White Guardian, pour retrouver les morceaux d'un artefact qui s'appelle la Clé du Temps
- Romana, jeune fille de Gallifrey envoyée pour l'assister dans la mission en question, très jolie et très intelligente, sortie de l'Académie avec les meilleures notes, qui a toujours respecté les lois, sait même faire voler un Tardis sans qu'il balance les voyageurs par terre, et à cause de tout ça a tendance à prendre le Docteur de haut. Et aussi le reste de la création, d'ailleurs. Même quand on se prépare à la tuer, elle garde son regard méprisant je-suis-meilleure-que-vous. Ceci dit, comme elle n'est jamais allée sur d'autres planètes et que toutes ses connaissances sont théoriques, elle fait parfois preuve d'une certaine... naïveté. Et assez rapidement, malgré des débuts orageux, elle en vient à respecter les capacités du Docteur - la réciproque est vraie aussi, d'ailleurs.
- K-9, fidèle à lui-même

The Pirate Planet
Un épisode scénarisé par Douglas Adams, l'auteur du "Guide du Routard Galactique". Il est très drôle, avec plusieurs plot twists, et en règle générale il lui manque un petit quelque chose pour en faire un des épisodes les plus mémorables, mais il est quand même très bon.
J'ai très honte, je pouille le capitaine des pirates de l'espace (celui qui a un perroquet mécanique sur l'épaule) avec son sous-fifre savant fou obséquieux. ^^;;

The Stones of Blood
Ca commence sympa, avec des histoires de divinités celtes et de menhirs tueurs, et j'adore le professeur Amelia Rumford - la scientifique de l'histoire, et aussi une petite vieille qui rêve d'aventure et est totalement prête à se lancer dans des histoires de chasse aux aliens, et en gloussant, encore ! Ses échanges avec le Docteur sont très bons.
Mais bon, ensuite il y a toute cette histoire de procès qui fait tache. Ce n'est pas que c'est incohérent, mais ça casse l'ambiance, et ça fait deus ex machina, je trouve.
Et le méchant a de grands pouvoirs et pourrait faire beaucoup de mal s'il les utilisait plus intelligemment, il est décevant.
Globalement, pas un des meilleurs (mais je suis toujours fangirl d'Amelia Rumford)


Saison 17

Avec :
- Le quatrième Docteur, qui fait plus l'imbécile que jamais, parce que cette fois Douglas Adams fait scénariste global sur la saison
- Romana II. Oui, parce que Romana a régénéré, elle est toujours aussi intelligente, toujours naïve mais moins, et surtout elle a totalement changé de personnalité, elle n'est plus hautaine du tout (et moins zen, je dois reconnaître), au contraire, elle est charmante, impertinente, souriante et drôle, et je l'adore comme ça.
- K-9, encore et toujours

Destiny of the Daleks
J'ai regardé cet épisode parce qu'on m'a dit qu'il y avait du subtext Romana/Docteur et que je les shippe, et en effet, c'est impressionnant, c'est presque officiel, là. ^^ J'adore quand Romana d'habille avec les vêtements du Docteur. :-)
Aussi, il est très drôle, avec des passages d'humour avec les Daleks, ce qui était à peu près une nouveauté à l'époque ; et une confrontation très fun aussi entre le Docteur et Davros, le créateur des Daleks (hum, quand j'y pense, il vaut peut-être mieux avoir vu "Genesis of the Daleks" pour apprécier la partie scénario).
Et un bonus pour le moment où le Docteur félicite les méchants pour l'invention de la paix perpétuelle ! (Il faut voir pour comprendre. ^^ )
Mais bon, sorti de ça, ce n'est pas un de mes épisodes préférés. Je ne suis pas d'accord avec le scénariste sur comment marche la régénération (OK, l'actrice était enceinte et ils ont dû improviser, mais quand même), je ne suis pas d'accord avec le Docteur sur les Movellans (ils sont un poil plus civilisés que les Daleks, quand même !), et je ne suis d'accord avec aucun des deux sur l'avantage que peut représenter le manque de logique dans un conflit - je veux dire, ça sert, bien sûr, d'être imprévisible, mais seulement s'il y a beaucoup d'intelligence à côté - comme le Docteur, quoi.

City of Death
Alors. Cet épisode est culte, et le mérite. Il est à mourir de rire. Pratiquement chaque réplique mérite une citation, et toute cette histoire de Joconde et de voyage dans le temps est un beau n'importe quoi.
Le Docteur et Romana sont incroyablement fluffy (je reste persuadée qu'ils se sont mis ensemble entre l'épisode précédent et celui-là, même si asexués comme ils sont ça n'ira pas plus loin que se tenir la main et faire des sourires niais, ce n'est pas canon mais presque)
Le scénario n'est pas vraiment fait pour être pris au sérieux, et pourtant, quand on y pense, les motivations de l'alien verdâtre local sont beaucoup plus compréhensibles que celles de plein d'autres méchants de Doctor Who, et limite honorables, même si ça inclut de détruire l'humanité (ça serait un déplorable effet secondaire, pas un but)
Aussi, le Docteur connaît Léonard de Vinci, un artiste suffisamment inspiré peut reconnaître un Time Lord sans le faire exprès, et le Tardis fait pâmer les intellectuels quand il est exposé dans une galerie d'art moderne. Oui, oui, et oui. :-)

Shada
Cet épisode n'a jamais été fini à cause de grèves. Il est sorti en video avec les bouts qui avaient été enregistrés, et Tom Baker qui raconte ce qui s'est passé entre les morceaux. C'est vraiment dommage, parce que ça aurait pu être sans problème un de mes épisodes préférés, et déjà, je l'adore.
C'est toujours aussi drôle que le reste de la saison, mais cette fois avec un vrai scénario plutôt chouette et qu'on peut prendre au sérieux, sur Shada, la prison où sont enfermés les criminels Time Lords.
Et surtout, c'est incroyablement choupi de partout. On apprend que le Docteur a des amis Time Lords (il n'y a pas que les boulets de Gallifrey et des renégats maléfiques, yeah !), j'adore Chronotis. [SPOILER]Et je l'adore toujours après les révélations de la fin. Après tout, il n'est pas dit qu'il a fait le mal avec son pouvoir, et Gallifrey considère toutes les interventions comme des crimes, même quand c'est pour aider. Et même si c'était un vrai méchant il est clairement repenti.[FIN SPOILER]
"Ca fait combien de temps que vous enseignez à Oxford ? - Oh, environ 200 ans. J'adore ce genre d'école, personne ne pose de questions personnelles."
Romana est toujours aussi adorable, elle réussit à porter un chapeau de paille avec des cerises en plastique et que ce soit mignon au lieu d'être kitsch, et cela ne la dispense pas non plus d'avoir des idées géniales pour aider le Docteur à sauver le monde.
Le Docteur est choupi avec les poteaux d'interdiction aux vélos, l'étudiant d'épisode est choupi avec K-9, même le concierge qui a une bonne mémoire est choupi, et en gros, cet épisode est un de ceux qui m'ont mis le plus un sourire bête sur le visage. :-)
Mais bon, ce n'est pas une bonne idée pour commencer, il vaut sans doute mieux voir quelques vrais épisodes finis avant !
Tags: fandom:doctor who, rant:fandom, rec:télé
Subscribe

  • Mème de lecture 2020

    How many books read in 2020? 77 "livres" selon ma façon de compter. Et puis un certain nombre d'autres choses, livres d'images, nouvelles isolées,…

  • Mème de lecture 2019

    How many books read in 2019? 63, sans compter, comme d'habitude, la bande dessinée, les livres d'images et les relectures Fiction/Non-Fiction…

  • Mème de lecture 2018

    How many books read in 2018? 54, sans compter, comme d'habitude, la bande dessinée, les livres d'images et les relectures Fiction/Non-Fiction…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments