Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

Doctor Who + Hegel + Pourquoi les Grands Méchants ne tuent jamais les héros

Je ne sais pas pour vous, mais en discutant avec rapunzelita de la saison 3 de Doctor Who, j'ai trouvé que le méchant de ladite saison me faisait vachement penser au concept de "conscience de soi, en soi" d'Hegel.

(Et oui, c'est dans ce sens-là. J'ai vu ça en philo il y a douze ans, et ça faisait un certain nombre d'années que je n'y avais pas pensé.)



Bon, pour ceux qui n'ont pas envie de suivre le lien, je cite quelques passages significatifs de la page Wikipedia en question (bien sûr, ça s'applique aux humains à la base, mais je ne vois pas pourquoi pour une autre espèce ça ne marcherait pas de la même façon) :

Maîtrise et servitude

En tant que désir, c’est-à-dire volonté de s’assimiler, de faire sien, donc de détruire ce qui s’oppose, la conscience de soi cherche la reconnaissance d’une autre conscience dans un combat à mort. La négativité de cette conscience implique donc :
- la négation de sa nature animale, donc la possibilité de se nier, de vouloir sa propre mort ;
- la reconnaissance de la liberté d’autrui que l’on cherche à s’assimiler.
L’animal homme devient véritablement homme par son mépris de la mort. Mais, s’il cède à la peur de mourir, il devient une conscience esclave, non-reconnue, il reste dans un état animal, mais en travaillant pour un maître qu’il reconnaît comme son supérieur.
Le maître est donc le vainqueur, il n’a pas besoin de reconnaître l’autre, mais pour être tel, il doit être reconnu par un homme qu’il juge son inférieur. L’homme-maître est en ce sens une impasse existentielle : il ne parvient pas à satisfaire son désir.


et puis

Dialectique de la lutte à mort

L’autoconscience doit donc se présenter à elle-même comme négation de son être objectif, singulier. Elle doit donc montrer qu’elle n’est pas attachée à la vie. Mais la demande est la même pour l’autre. Chacun tend donc à la mort de l’autre. Mais cela implique le risque de sa propre vie. Les deux CSS se prouvent mutuellement, et à elles-mêmes, au moyen de la lutte à mort. C’est par le risque de sa vie qu’on conserve la liberté, qu’on prouve que l’essence de la CSS n’est pas le mode immédiat de l’être dans lequel la CSS surgit d’abord (une chose) (certitude immédiate, singulière : gewissheit) mais certitude objective, indépendante (wahrheit). Mais cette suprême preuve supprime la vérité qui devait en sortir car la mort est négation sans indépendance, sans reconnaissance.


Je sais pas, je le sens vachement comme ça, personnellement, le Master. Du genre, (paraphrase en langage courant de ce qui est écrit plus haut) on a envie de mettre l'univers entier en esclavage pour prouver sa supériorité, mais finalement, quand c'est fait, ce n'est pas satisfaisant, parce que tes esclaves, ce sont des choses, et la reconnaissance d'une chose, même en tant que supérieur universel, c'est un peu nul, on a besoin de la reconnaissance d'un égal...
Sauf que tu ne peux pas être le maître si tu as des égaux. Si c'est un égal, justement, il t'affronte, il préfère mourir que de vivre en esclavage, et donc juste au moment où tu triomphes, eh bien il faut le tuer, et tu ne profites pas, justement, de la reconnaissance que tu aurais dû avoir. Il n'y a personne (personne qui compte !) pour reconnaître ta victoire, et c'est la louze.
(Et c'est là qu'une wandering izys, aellane ou n'importe qui me fait remarquer que ça se voit que ça fait douze ans que je n'ai pas fait de philo et que j'interprète n'importe comment ? C'est très probable, si elles sont suivi le cut. Mais en fait, c'est drôle quand même.)

Mais de ce point de vue-là, le meilleur moment, le seul qui est entièrement satisfaisant, c'est celui où on a vaincu ton ennemi, celui qui était presque un égal, où on le garde dans un état où tu peux le tuer en permanence, mais on ne le fait pas encore, où on retarde au maximum, non ?
Et réciproquement, le pire passage, c'est l'opposé, celui où on est vaincu mais on n'est pas encore mort, parce que ça nie le fait qu'on préfère la mort à la défaite et à la servitude, justement ? Ce n'est pas totalement insoutenable, comme condition ?

Enfin voilà. Ca me fait vraiment, vraiment penser au Master, tout ça.

Y a de vieilles citations du personnage, sur la base de données imdb, qui à la fois sont assez caractéristiques du Grand Méchant Générique, et à la fois vont dans ce sens :

The Master: I have so few worthy opponents. When they're gone I always miss them.

The Doctor: You're come here to kill me, of course?
The Master: But not without considerable regret.
The Doctor: How very comforting.


The Master: A cosmos without The Doctor scarcely bears thinking about.

Bien sûr, si vous allez lire le reste de l'article (et/ou reprenez vos cours de philo), c'est moins directement pertinent. Déjà, la partie sur la dialectique du maître et de l'esclave ne marche plus depuis l'invention du taylorisme, si mes souvenirs sont bons, puisque l'esclave n'a plus l'impression d'agir sur la nature, il en fait une trop petite partie, dénuée de sens, c'est pas spécifique à Doctor Who.
Quant à la partie sur la religion qui est un recours dénué de réalité... dans la saison en question, la "religion", enfin la croyance, a marché (même que niveau scénar j'ai trouvé ça assez moyen), donc...


Sinon, à la base, je m'étais dit qu'en fait, ce n'était pas seulement lui, c'était des motivations assez standard, comme je le disais, de Grand Méchant Générique.

Sauf qu'au moment de trouver d'autres exemples pour appuyer mon idée, j'ai eu un trou de mémoire, et je me suis retrouvée à sécher complètement.

Vous voyez qui, vous, comme Grand Méchant, dont la réticence à tuer les héros quand ils en ont l'occasion pourrait s'expliquer de cette manière, et non par une affection sincère pour eux / une mégalomanie qui fait qu'ils méprisent le mal qu'il pourra leur faire / un désir d'autodestruction plus ou moins conscient / un amour trop grand pour la torture physique et/ou psychologique / des plans pour les manipuler histoire qu'ils servent à quelque chose / le fait que le héros soit beaucoup plus bourrin qu'eux à la base / le fait qu'il soient des boulets et/ou que le scénariste soit naze / rayez les mentions inutiles ?

Si quelqu'un voit des Grands Méchants à mettre dans cette catégorie, ça serait sympa de votre part (points bonus si vous en trouvez dans toutes les catégories :-) )


...
Il y a des gens qui ont lu jusque là, au fait ? ^^;;
Si oui, regardez l'heure de postage, et ayez pitié de moi (et un p'tit commentaire, ça fait toujours plaisir)

[Edit] Oh, tiens, sans rapport à part que c'est sur la saison 3 de Doctor Who, j'ai pas encore raconté à toute ma Friends List que dans le Faust de Marlowe, que j'ai fini récemment de relire, plein de monde appelle Faust "Master Doctor" et qu'après la fin de ladite saison, ça me faisait plein d'images mentales inadéquates ?

Tags: couple:master/doctor, fandom:doctor who, rant:télé
Subscribe

  • Nonconathon reveals

    All under cut, because well, it's linked to noncon fic and art. Titre : On a Silver Platter Auteur : Nelja Fandom : The Magnus Archives Persos…

  • Fairy tale inspired reveals

    The reveals were this night! I wrote a post-canon Utena/Anthy fic! The Shadow Play Girls are here, the fairy tales it uses are "East of the Sun and…

  • Femslash-kink reveals

    The femslash_kink fics are no longer anon! Here is the fic I wrote: Titre : From the bottom of the heart Auteur : Nelja Fandom : Once upon…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 25 comments

  • Nonconathon reveals

    All under cut, because well, it's linked to noncon fic and art. Titre : On a Silver Platter Auteur : Nelja Fandom : The Magnus Archives Persos…

  • Fairy tale inspired reveals

    The reveals were this night! I wrote a post-canon Utena/Anthy fic! The Shadow Play Girls are here, the fairy tales it uses are "East of the Sun and…

  • Femslash-kink reveals

    The femslash_kink fics are no longer anon! Here is the fic I wrote: Titre : From the bottom of the heart Auteur : Nelja Fandom : Once upon…