Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote,
Les divagations de Nelja
flo_nelja

[Livre] Contes des cataplasmes, de Vercors

Finalement, je n'ai pas pu tenir, et je poste une autre critique de livres de contes ce soir (ça peut devenir une série, s'il y a des gens intéressés. J'ai lu plein de livres de contes, et je peux parler de mes préférés...)

Donc, l'auteur, c'est Vercors. Dont vous avez peut-être entendu parler. Il a écrit "Le silence de la mer", qui es très connu et très chouette, "Les animaux dénaturés", qui est un peu moins connu et très chouette, et les "21 façons de se suicider", qui est pas connu du tout et très chouette. On sent un motif.

Ces bouquins, donc, n'ont rien à voir entre eux. Si on ne sait pas que c'est le même auteur, on ne devine pas. (et donc, même si vous ne partagez pas mon opinion et n'aimez pas les autres, vous pouvez essayer celui-ci, hint hint). "Le silence de la mer" est une nouvelle, simple, belle et émouvante, qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. "Les animaux dénaturés" est un roman philosophique sur ce qui différencie l'homme de l'animal, avec des fouilles archéologiques et un procès, principalement, et beaucoup de blabla absolument passionnant. "21 façons de se suicider" est un recueil d'humour noir, avec illustrations de l'auteur, assez bien résumé par le titre. Et les "Contes des cataplasmes", he bien, ce sont des contes. Ceux que sa mère (ou sa grand-mère, j'ai oublié) lui racontait quand il était malade, qu'il avait un cataplasme à la moutarde, et que seul un conte pouvait lui faire oublier à quel point c'était insupportable.

On a donc quatre contes qui forment une histoire complète. Grosso modo, ça raconte les aventures de parents (1er conte), et de leurs trois enfants ; je dirais bien "chacun de leur côté" sauf que certains personnages interviennent dans plusieurs histoires. En particulier, les frères ne vont pas laisser leurs petits/grands frère dans la merde. C'est rare, les frères de contes de fées qui ne sont pas des méchants frères, ça se savoure.

La première histoire, celle des parents, je ne l'avais jamais entendue nulle part, elle est plus sentimentale qu'héroïque, et très charmante. Les autres sont plus classiques. Voire sont tout à fait classiques. Mais il y a toujours quelque chose qui fait la différence. Le conte du corps sans âme, par exemple. C'est un méchant traditionnel, mais jamais, avant cette version, un auteur n'avait mis l'accent sur le tragique de sa condition (si, il y a "Le géant sans coeur", dans "Monstres et merveilles" la série télé, où sa mort est triste. Mais pas autant.)

Et voilà, l'écriture est charmante, les histoires sont bien, et la façon de les mélanger, quoique rudimentaire par rapport à l'autre livre dont je viens de parler, est bien agréable.

La prochaine fois : "La nuit du dai-mon" de tad Williams (qui techniquement est rangé en fantasy et pas en recueil de conte, mais c'est intermédiaire et je fais ce que je veux :-) )
Tags: rec:livres
Subscribe

  • Femslash kink letter

    Hello, fellow writer! Thanks for participating to this exchange and for loving femslash. I'm glad you have a fandom in common with me. I'm sure I…

  • AO3 stats meme

    I usually do it on the beginning of April, and just today, my most popular fic reached 666 Kudos! So it's a celebration of this. :-D Top five…

  • Lectures de mars

    "Mort d'encre" par Cornelia Funke Pour la catégorie "Littérature allemande" de bingo-livres Dernier tome d'une trilogie, environ 750 pages. Cela…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 8 comments