Evil fan

Liste de fandoms

Pour les mèmes de drabbles, creerpouraider, ou pour de la betalecture éventuelle (ou même du couinage, si je cite quelque chose que vous pensiez être seul à connaître).

En gras, ceux avec lesquels je me sens raisonnablement à l'aise, vous pouvez me demander des drabbles
En normal, ceux que je connais normalement (mais parfois seulement les sorties françaises), où je peux écrire seulement une partie des persos, mais betalire tout.
En gris, ceux que je je ne connais que partiellement, ou pour lesquels mes souvenirs sont très flous, mais il faut voir, on ne sait jamais (et je peux toujours parler persos préférés ou betalire des fics bien génériques...)
* : mes préférés (en général ou du moment)

Collapse )

Et en bonus, la liste de tous les fandoms que j'ai déjà écrits !

Ceux en gras sont ceux où j'ai écrit plus qu'un drabble, ceux en grisé sont ceux où c'était tellement nul que j'ai honte et je n'assume pas. ^^;;

Collapse )
Nocker II

Fics - TMA rarepair exchange

We just finished an exchange for The Magnus Archives - it menas anything but Jon/Martin :-D It was productive!

I received two fics!

Rescue in Progress by anysin. Sasha/Michael, AU where Sasha doesn't die but is captive of the Distortion's corridors.

The Unfathomable Depths of Love by winternacht, Hezekiah Wakely/Nathaniel Beale (from episode 152, A Gravedigger's Envy), with all the Buried religious content and twisted affection I wanted.


And I wrote four! (the last two also count for ladiesbingo ^^

Titre : Thrumming the Web
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : The Magnus Archives
Persos : Elias/Annabelle
Genre : Soft horror
Résumé : Annabelle visits Elias with a friendly proposal.
Rating : M
Disclaimer : Everything belongs to Rusty Quill.
Nombre de mots : ~1100
Avertissements : Manipulation, dubious consent.

( Link to AO3 )


Titre : Shadow Revelations
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : The Magnus Archives
Persos : Elias/Jon/Martin
Genre : Angsty smut
Résumé : Just before the Unknowing, Elias summons Jon in his office. Martin is already here. They should talk about a few things, Elias thinks.
Rating : MA
Disclaimer : Everything belongs to Rusty Quill.
Nombre de mots : ~1900
Avertissements : Dubious consent, mind rape, pining.

( Link to AO3 )


Titre : Chance Meetings and Others
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : The Magnus Archives
Persos : Oliver+Jane, Oliver+Annabelle, Annabelle/Jane
Genre : Slice of life with a bit of horror
Résumé : The first time Oliver meets Jane, the first time Oliver meets Annabelle, the time he introduces them to each other.
Rating : T
Disclaimer : Everything belongs to Rusty Quill.
Nombre de mots : ~1900
Avertissements : Manipulation, dubious consent.

( Link to AO3 )


Titre : Lost in you
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : The Magnus Archives
Persos : Helen/Manuela
Genre : Horror
Résumé : Manuela understands very quickly that she will never see the darkness again.
Rating : T
Disclaimer : Everything belongs to Rusty Quill.
Nombre de mots : ~1900
Avertissements : Captivity, Memory Loss

( Link to AO3 )

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/655905.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Défi de lecture sur la mer - Le chant des sirènes


Catégorie : Le chant des sirènes

Couverture du livre
Le chant des sirènes (anthologie établie par Tiphaine Samoyault)


Une anthologie de 90 pages sur les sirènes, avec différents textes "de Homère à H.G. Wells". Je dois avouer, je n'ai pas beaucoup aimé. Ni la conclusion de l'anthologiste dans son introduction "qu'importe qu'elle ne soit plus tout à fait effrayante ou merveilleuse, pourvu qu'elle reste nue représentation indécise et toujours un peu troublante du désir", ni le choix des textes.

Je n'ai rien à dire contre le premier, l'extrait de l'Odyssée, qui est essentiel, ni sur le second, qui est une version du duel musical d'Orphée contre les Sirènes qui n'est pas plus mauvaise qu'une autre. Par contre, le troisième texte, sur la mort d'Orphée, me semble sortir du sujet, même si l'auteur essaie (de mon point de vue assez artificiellement) de recoller les Ménades aux sirènes. Pour moi, le texte est inutile et juste là pour donner une symétrie ternaire au recueil.

Dans la seconde partie, j'ai apprécié de relire "La petite sirène" d'Andersen que j'aime beaucoup, version intégrale, gardant en particulier le fait que les soeurs de la petite sirène ont des personnalités. Mais pour les deux extraits suivants, j'ai été très déçue. Le premier chapitre d'un roman de HG Wells (que je n'ai pas lu), la première scène d'une pièce de Giraudoux (que j'ai lue), et les deux laissent sans conclusions, sans résumé de la fin, sans analyse sur le rôle que la sirène va jouer plus tard ? Le roman de Wells a un humour satirique discret, celui de Giraudoux aussi, mais je crains que le premier rate autant les thèmes globaux de l'oeuvre que le second.
je serais pour mettre plus des textes dans une anthologie qui, même coupés, peuvent être appréciés par eux-mêmes, soit parce qu'ils ont une unité, soit parce que le contexte est expliqué. Ce n'est pas le cas.

Dans la troisième partie, sur l'amour et la mort, on trouve une nouvelle (complète !) de Camille Mauclair, que j'ai déjà lue et que je n'aime ni ne déteste, mais qui est 100% dans le sujet. Deux poésies de Renée Vivien dont la première est très bien, et la seconde un peu hors-sujet... je veux dire, c'est une sirène qui chante un hymne à Sapho, mais c'est toujours une poésie sur Sapho, alors que Renée Vivien a écrit tellement de poèmes sur les sirènes utilisables. Et une troisième, de Lampedusa, qui est un extrait, mais cette fois, bien coupé ! Qui permet de voir à la fois le style et les thèmes de la nouvelle ! Elle est bien écrite mais très snob, je trouve le thème un peu redondant avec la première de la même partie (on a eu dans la seconde partie des histoires de romance avec une sirène qui se finissaient mal pour la sirène, deux textes coupés de telle sorte qu'on ne voit pas la fin triste, et dans celle-là les deux histoires sirènes/humain finissent bien et seule l'histoire sirène/humaine finit mal). Je trouve que cela manque aux thèmes de l'anthologie, une histoire qui commence comme romantique mais où c'est pour un homme que cela finit très mal. C'est pourtant classique !

En bref, ce n'est pas que les textes sont mauvais - ils ne le sont pas ! c'était agréable à lire ! - mais pour diverses raisons j'ai trouvé la sélection vraiment quelconque.
Nocker II

Drabble - Dark Femslash Week - Kasane - Nogiku/Kasane

Pour Dark Femslash Week, je fais essayer d'écrire un drabble sur Kasane par jour, idéalement sur différents couples :-D

Voilà le premier, Kasane/Nogiku, techniquement inceste mais les personnages ne le savent pas, spoilers tome 5.

Collapse )

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/655313.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Once Upon a Fic Letter 2020

Dear Once_Upon_Fic Writer,

I'm glad we have fairy tales and myths in common! I'm sure you will write an awesome story! I signed as Nelja-in-English, Nelja is my usual pseud.

What I like: Worldbuilding, characters being clever and witty, foreshadowing, weird surrealist crack that makes sense, dreams or illusion themes, characters knowing and understanding each other well, unreliable narrators, ethical dilemmas, strong women, queer themes.

What I prefer not to read: AUs except for canon divergence, character bashing, cheating, humor based on misunderstandings or incompetence, post-canon/AU with a sad ending when the canon has a happy one (except specified otherwise), bashing of either science/rationality or magic/spirituality to make the other one look better.


Collapse )

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/655016.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Défi de lecture sur la mer - The Deep (Rivers Solomon)


Catégorie : Le chant des sirènes

Couverture du livre
The Deep (Rivers Solomon)


The Deep est un livre court inspiré par une chanson de hip-hop dans laquelle lors de la traite des noirs, les esclaves enceintes jetées par dessus bord parce qu'elles n'étaient pas rentables ont donné naissance à des enfants amphibies, qui ont créé leur propre civilisation, les wajinru.

La chanson d'origine est sur une guerre entre ce peuple et les humains qui veulent faire un forage sous-marin. Même si c'est le même univers et que cette guerre est arrivée, le roman de Rivers Solomon est centré plutôt sur son souvenir, sur l'importance de se rappeler les phases sombres du passé d'un peuple, mais aussi la difficulté de ne pas laisser cela nous blesser à tel point que cela nous définit entièrement.

Yetu, l'héroïne de ce roman, est l'historienne des wajinru, celle qui garde leur mémoire collective. Elle est très douée pour cela - se rappeler tout, le transmettre par des ondes électriques, non seulement les faits mais les émotions. Mais elle les vit trop intensément et laisse le passé la dévorer (aussi, même si cela ne fait pas partie de leur vocabulaire, il est clair que selon nos définitions elle est autiste).

Un jour, elle refuse de laisser ce rôle la définir et s'enfuit. Elle rencontre des humains, mais ce ne sont pas les hommes avides de l'histoire, ce sont des pêcheurs noirs sur la côte ouest de l'Afrique, et elle retrouve la partie humaine de ses sources.

Le roman alterne certains souvenirs d'anciens historiens - celui qui a mené la guerre contre les humains, et bien avant celui qui a décidé de faire des wajinru une communauté, plutôt que de les voir recueillis par des baleines et animaux marins différents - et la découverte personnelle de Yetu.

J'adore le worldbuilding, même si l'auteur n'en a pas 100% du crédit. L'écriture est très bien aussi. L'histoire "actuelle" est finalement très courte et plus centrée sur la psychologie que les évènements, mais charmante, en particulier la romance entre Yetu et une humaine. Honnêtement, j'ai été surprise. Vu le sujet (et la chanson), j'aurais imaginé quelque chose de plus sombre. Mais cela n'en est pas moins un très bon livre !

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/654813.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Fic - ladiesbingo - La passe-miroir - Elizabeth/Hélène

Cette fic contient de gros spoilers sur la fin du tome 4, je vous prie de ne pas la lire si vous ne l'avez pas encore lu !

Titre : Les rêves sans sommeil
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : La Passe-Miroir
Persos/Couples : Elizabeth/Hélène, Eulalie & Hélène
Genre : Angst bizarre
Résumé : Elizabeth a toujours voulu que Lady Hélène se rappelle son nom.
Rating : R
Disclaimer : Tout appartient à Christelle Dabos
Nombre de mots : ~1100
Avertissements : Pseudo-inceste - je comprends si certaines personnes trouvent que ce ship met mal à l'aise.
Notes : Spoilers sur toute la série. Ecrit pour le thème "Late at night" de ladiesbingo, et pour Femslash February !

Collapse )

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/654493.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Dark femslash week

This year, Dark Femslash Week will run as the same time as Femslash February (double femslash).

And we get poetry prompts! Here they are:


February 17th: “I dreamed that you bewitched me into bed
And sung me moon-struck, kissed me quite insane.
(I think I made you up inside my head.)”

Sylvia Plath, Mad Girl’s Love song

February 18th: “Some kill their love when they are young,
And some when they are old”

Oscar Wilde, The Ballad of reading Gaol

February 19th: “have you tasted
For my sake the fruit forbidden?
Must your light like mine be hidden,
Your young life like mine be wasted”

Christina Rossetti, The Goblin Market

February 20th: “You found me beautiful, like something you saw in a dream,
I forgot everything, I forgot my childhood and my homeland,
I only knew that your caresses held me captive.”

Edith Södergran, Love

February 21st: “I am not resigned to the shutting away of loving hearts in the hard ground.
So it is, and so it will be, for so it has been, time out of mind:
Into the darkness they go, the wise and the lovely. Crowned
With lilies and with laurel they go; but I am not resigned.”

Edna St Vincent Millay, Dirge Without Music

February 22nd: "you fit into me
like a hook into an eye
a fish hook
an open eye"

Margaret Atwood, [you fit into me]

February 23rd: Free day!

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/654190.html. Commentez où vous voulez.
Nocker II

Défi sur la mer - The Terror (tv)


Catégorie : Voyages en mer

terror_c.jpg

The Terror (série télé)


The Terror (la saison 1, de 10 épisodes, forme une histoire complète) est une adaptation d'un roman de Dan Simmons, sur la dernière expédition polaire de John Franklin, parti avec deux bâteaux pour découvrir le passage du nord-ouest. Personne n'en est jamais revenu, et la série commence comme de l'aventure historique, mêlant de l'horreur réaliste (bateaux coincés dans les glaces, effets du froid, du scorbut, chirurgie du 19e siècle, tentations de cannibalisme, et tous les mauvais choix dus à ces tensions) et un peu d'horreur surnaturelle.

C'est très bien filmé, stressant de façon adéquate, j'aime bien la façon dont les personnages sont confrontés à des choix difficiles, les conflits personnels et les amitiés. Par contre, la série est cruelle pour les pauvres gens comme moi qui n'ont pas la mémoire des visages. Tant d'hommes blancs habillés presque pareil dont je devrais sans doute avoir retenu les apparitions précédentes pour construire un arc de personnage, et on ne me fait aucun rappel ! J'en reconnaissais maximum 10 vers la fin, et il y en a beaucoup plus ! Mais je recommande quand même !

Cette entrée a été crosspostée au https://flo-nelja.dreamwidth.org/653862.html. Commentez où vous voulez.