?

Log in

No account? Create an account
Mème d'Halloween ! - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Mème d'Halloween ! [Oct. 13th, 2015|01:41 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, ]

Ceux qui souhaitent participer postent (sur leur LJ) une fiche (dont ils envoient le lien à andersandrew par MP) comprenant :
- 5 thèmes/kinks (de préférence halloweenesques - mais je vous laisse entièrement libre sur votre interprétation de ce mot XD)
- vos fandoms préférés (ainsi que les pairings)
- vos squick/phobies

Ainsi les gens pourront vous offrir quelques friandises à votre goût en commentaire de votre fiche !


Il est aussi possible d'aller directement sur le post principal et de donner des prompts plus précis en anonyme !



Voilà donc ma fiche

Thèmes :
1) Contrôle mental. Toute forme de possession, d'ensorcellement, de charmes féériques, de phénomène "naturel" ou manipulation consciente qui fait qu'un personnage se retrouve dépossédé de ce qu'il est - il peut en être conscient ou pas.
2) Cauchemars. Les horreurs de l'inconscient, les insécurités révélées les mauvais souvenirs et les mauvais présages, ceux où on se sent échapper de l'enfer quand on se réveillle ou ceux qui laissent un sale goût dans la bouche.
3) Pactes démoniaques. Au sens propre ou au sens figuré. Ce qu'on est près à payer, ce qu'on peut sacrifier de son âme, pour obtenir ce qu'on veut, voire pour une bonne cause qui va mal tourner.
4) Ambiguité. Toutes ces histoires où on ne sait pas trop ce qui est vrai ou pas, ce qui est surnaturel ou pas, si les morts vous parlent ou si vous devenez fou, si le destin est inévitable ou si vous n'avez juste pas de chance en essayant de l'empêcher, si telle personne qui passe est un être surnaturel ou s'il le représente juste symboliquement pour vous.
5) AU Dark. Et si tout avait mal tourné, à un moment ou un autre ? Montrez-moi les personnages complètement brisés, ou devenus des monstres, mais qu'on les reconnaisse encore, c'est plus terrible comme ça.

Fandoms :


* Babylon 5 [Londo/G'Kar, les télépathes]
* Buffy contre les vampires [Andrew, Willow, Ethan]
* Carnivàle
* Doctor Who [Doctor, Master]
* Farscape [Scorpius, John]
* Fringe [Walter Bishop]
* Heroes saison 1 [Sylar, Eden, Mohinder]
* Lost Girl [Lauren]
* Once Upon a Time
* Penny Dreadful
* Veronica Mars [Veronica, Mac/Beaver]

* Avatar the Last Airbender / Legend of Korra [Azula]
* Gravity Falls [BILL BILL BILL, BILL/FORD, Bill et n'importe qui vraiment, gen familial et monstres locaux]

* Empowered [Sistah Spooky/Mindf**k]
* Marvel Universe (surtout X-men, New Mutants, Journey into Mystery/Agent of Asgard, Dark Avengers, Runaways et Young Avengers, Fantastic Four...) [Illyana, Xavier, Magneto, kid!Loki, Valeria, Warlock, Mephisto...]
* Sandman

* Les Chants de Maldoror
* Les Derniers Contes de Canterbury
* Dune [Alia]
* L'épouvanteur [Alice]
* Faust [Faust/Mephisto]
* Les frères Karamazov [Ivan, le diable]
* Harry Potter [Luna, Hermione, Lupin, Barty Crouch Jr]
* Horatio Lyle [Horatio, Lin]
* The Hunger Games
* Jonathan Strange & Mr Norrell [le Gentleman aux cheveux de chardon/Stephen]
* Le Maître et Marguerite
* Malpertuis [Lampernisse]
* Melmoth l'homme errant [Melmoth/Immalie]
* Les Misérables
* Neverwhere
* Le parlement des fées
* Basiquement n'importe quoi de Leo Perutz
* Le Seigneur des Anneaux / Silmarillion [Sauron]

* Contes
* Mythologies de toutes sortes (nordique, grecque, celte, aztèque, inuit, vaudou, russe...) [Loki, Quetzalcoatl, Prométhée, Sedna, Erzulie Dantor, Koschei, Lucifer]

* 7 milliards d'aiguilles
* Alien Nine [Kumi/Yuri]
* Baccano!
* Berserk [Griffith, Farnese]
* Bleach [Gin]
* Code Geass
* Comte Cain
* Le Cortège des 100 démons
* Darker than black [Amber]
* Death Note
* Durarara!! [Izaya, Celty]
* Ergo Proxy [Raul, Daedalus, les Proxies]
* Evangelion [Kaoru, Rei, Shinji]
* Fullmetal Alchemist [Les homoncules version 1er anime]
* Hôshin Engi
* Kuroshitsuji [Ciel]
* Lain [Lain/Alice]
* Mirai Nikki
* Naru Taru [Akira/Shiina]
* Princess Tutu
* Puella Magi Madoka Magica
* Rg Veda [Kujaku, Soma/Kendappa]
* Seimaden
* Shin Sekai Yori [Saki/Maria]
* Soul Eater [Stein/Medusa, Maka/Crona]
* Tokyo Babylon/X
* Trigun
* Utena [Mikage, Juri]
* Yami no matsuei


Je mets parfois quelques préférés pour donner des idées, mais tant que c'est ces thèmes dans ces fandoms, je ne me plaindrai pas avec n'importe quel personnage. ^^

Et mes squicks sont modérés, dans une fic qui est explicitement une fic d'horreur, ils peuvent être positifs plutôt que négatifs. ^^

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/534822.html. Commentez où vous voulez.
linkReply

Comments:
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-16 09:45 pm (UTC)

Gravity Falls - Ford/Bill - Marqué - R (1/2)

C'était facile.
Il suffisait de profiter d'un moment d'inattention de la part de Ford pour prendre le contrôle. Le jeune homme ne s'en rendrait même pas compte.
Du moins, pas avant que le démon n'ait achevé sa sinistre besogne.
Il glissa subrepticement à l'intérieur du corps de son invocateur laissé vide, et lorsqu'il ouvrit les yeux, ils étaient jaunes avec une pupille en forme de fente.
L'assistant de son précieux réceptacle, un dénommé Fiddleford, se retourna, jetant un regard dubitatif aux petites pyramides qui l'entouraient. Et Bill le haït un peu pour ça.
"Tu as fini de méditer ?"
Le pseudo Stanford se releva lentement, s'habituant à ses nouveaux muscles quelque peu raidis par un maintien prolongé de l'assise en tailleur.
- Oui, répliqua-t-il simplement.
Pourtant l'once subtile d'ironie que Bill insuffla dans cette seule syllabe poussa Fiddleford à l'observer plus attentivement.
- Tu as l'air bizarre, fit-il remarquer.
- C'est parce que je suis très fatigué, répondit Bill en mimant mentalement ses mains serrant ce cou frêle jusqu'à le lui tordre.
L'assistant devînt un peu plus sceptique.
- Après plus de trois heures à rester assis là, tu es...fatigué ?
- C'est parce que j'utilise mes méninges, rétorqua Bill sèchement. Je sais que ça peut te paraître étrange, mais c'est ce que l'on fait lorsqu'on a un cerveau comme le mien...
Et il sortit en trombe de la pièce, abandonnant là un Fiddleford médusé.
Il connaissait le personnage à travers les pensées de Ford. Mou, fragile, indolent...il se laissait passivement malmener par n'importe qui et disposait de très peu de résistance. Il lui faudrait tester cette théorie un jour - avec une paire de tenailles, de préférence..
Mais pour l'heure, il avait quelque chose de plus important à accomplir.
Il se rendit dans la salle de bain. C'était un cabinet relativement spacieux, très propre, et le miroir devant lequel il se planta était dépourvu de la moindre trace de doigt.
S'amusant un peu de posséder un corps humain - après tout, cela faisait des lustres - Bill écarta ses joues pour examiner ses dents, tira sur ses paupières pour essayer de regarder le reflet de ses globes oculaires. Ses lunettes tombèrent sans qu'il y prenne garde.
Il se pencha pour les ramasser et fronça légèrement les sourcils en constatant que l'un des verres était fêlé. Il replia la paire et la posa doucement sur le rebord du lavabo.
Ensuite il ouvrit l'armoire à pharmacie. Il farfouilla parmi les bocaux et les boîtes, cherchant quelque chose de bien spécifique...qu'il finit évidemment par trouver.
Une belle paire de ciseaux pointus.
Le sourire jusqu'aux oreilles, il dénuda sa nuque et se tourna, recherchant un angle qui lui permette de voir ce qu'il faisait dans le miroir. Ses doigts tâtonnèrent la chair pâle, traçant avec son index le motif qu'il voulait y graver.
Puis enfin il se mit à l'ouvrage. La pointe pénétra dans la peau avec difficulté, mais une fois qu'elle était entrée, elle déchira sans problème l'épiderme.
Il dut se contorsionner pour mieux voir. Son bras plié dans un angle maladroit amplifiait son manque d'habileté. Cependant, le dessin était simple et il y arriva sans trop galérer.
Il mouilla une éponge et nettoya la plaie sanglante pour admirer son oeuvre : le triangle isocèle s'étalait sur la peau glabre, son symbole, sa fierté, et pour une fois depuis très longtemps, il sentit l'excitation gonfler en lui, ses pupilles se rétrécissant.
Il frissonna et toucha la plaie. Il sursauta sous la douleur du contact, littéralement électrisé. Maintenant qu'il avait retiré le ciseau, cela faisait encore plus mal, car alors qu'il traçait son triangle, la douleur était évacuée dans une autre partie de son esprit. A présent, elle pulsait sourdement le long de sa colonne vertébrale, envoyant des signaux d'alerte à son cerveau désemparé par tant de stimulations.
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-16 09:46 pm (UTC)

Gravity Falls - Ford/Bill - Marqué - R (2/2)

Bill savoura quelques instants cette exquise sensation de souffrance, avant de la faire taire en faisant courir un influx électrique dans la bonne fibre nerveuse, désamorçant le flux d'hormone conduisant la nociception du corps de Stanford.
Il soupira, quelque peu déçu, mais la marque sanguinolente lui redonna quelque peu le sourire. Il était satisfait.
Il remonta son col pour dissimuler son travail, rinçant sous l'eau l'éponge qu'il avait utilisé pour s'essuyer.
Lorsqu'il fut certain qu'aucune tache de sang ne subsistait, il tourna les talons.
Oh ça, Stanford risquait d'avoir une belle surprise quand il le découvrirait. Mais même s'il le découvrait avant que tout soit fini, bête et transi comme il l'était, il allait sans doute prendre cela pour un rite d'initiation ou quelque chose dans ce goût-là.
A moins qu'il ne croie carrément à une marque d'affection.
A cette idée, Bill pouffa de rire en poussant la porte de la salle de bain. Stanford était décidément sa marionnette préférée. Tellement d'idées stupides dans un si petit crâne...
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-17 07:44 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bill - Marqué - R (2/2)

Au début de la fic, Fiddleford était celui que je plaignais le plus. Ca n'a pas duré longtemps ! Ha ha !

J'adore la façon dont Bill joue avec le corps humain et la douleur.

Mais ce que je préfère, c'est la fin, avec les spéculations sur ce que pensera Ford quand il le découvrira. Ha ha.

(Sinon, il y a un ou deux endroits où j'ai l'impression que le style pourrait être un peu arrangé parce que ça a été écrit vite ; je te les dis, ou à cheval donné on ne regarde pas les dents ?)

Merci merci merci merci !
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-17 10:50 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bill - Marqué - R (2/2)

J'ai relu, et en effet, il y a ce passage très maladroit "Il soupira, quelque peu déçu, mais la marque sanguinolente lui redonna quelque peu le sourire." à cause de la répétition.

A mon avis, cette transition aussi est un peu lourde, associée à des phrases courtes "Il replia la paire et la posa doucement sur le rebord du lavabo.
Ensuite il ouvrit l'armoire à pharmacie. Il farfouilla parmi les bocaux et les boîtes"

Le niveau de langage à cet endroit n'est pas correct "il y arriva sans trop galérer."

Ce passage aussi me dérange un peu "Il sentit l'excitation gonfler en lui, ses pupilles se rétrécissant." parce qu'on passe du ressenti du personnage (point de vue interne) à son apparence (point de vue externe)

Si tu as quelque chose à ajouter, n'hésite pas. Je retravaillerais sans doute un peu par derrière...
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-17 07:16 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bill - Marqué - R (2/2)

Peut-être "mais une fois qu'elle était entrée" où je mettrais plutôt de l'imparfait du subjonctif "mais une fois qu'elle y fût entrée"

l'éponge qu'il avait utilisé -> l'éponge qu'il avait utilisée

Et puis la répétition de découvrir dans "Oh ça, Stanford risquait d'avoir une belle surprise quand il le découvrirait. Mais même s'il le découvrait [...]"
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: chonaku55
2015-10-21 03:57 pm (UTC)

Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 1/2

« Eh bien, eh bien, eh bien, voilà mon cher ami, Stanford Fillbrick Pines ! s’écrie avec joie et bonheur Bill de sa voix si particulière. Je ne pourrais jamais te remercier de m’avoir facilité la tâche à ce point ! »
Il crache ce dernier mot avec une ironie hystérique pendant que le ciel s’embrasse et que les démons surgissent de la brèche, que Stanford entends des cris au loin, sans pouvoir rien y faire. Soudain, la main de Dipper passe dans ses cheveux avec une douceur presque sensuelle. Bill rapproche le visage de Dipper du sien, les pupilles brillantes et le sourire fou. « Je voulais détruire ta famille, tu l’as anéantie. »
Ford reconnait avec plus d’amertume que d’effroi le rictus des années passées, celui qu’il a vu maints et maints fois dans le miroir de sa maison, quand Bill prenait possession de son corps et que Ford se croyait son élu et lui était dévoué.
De rage, de regret, Ford essaie de briser les liens qui le retiennent, mais c’est impossible et il faut se rendre à l’évidence, il a perdu son principal atout contre Bill Cipher. En plus de perdre son neveu et il se demande ce que ça fait de lui de penser les choses dans cet ordre. Comme pour lui répondre, Bill éclate de rire de plus belle, en lui caressant la joue, l’autre main sur la gorge. « C’était si facile, presque comme si tu voulais me voir gagner. Ça rend ta mine défaite encore plus adorable ! Alors, ça fait quoi d’avoir tout abandonné pour sauver ta famille pour une fois. Et tout perdre en retour ? Roh, fais pas cette tête-là, ça ne fait que commencer. Ah mais je sais ce que je vais faire. »
Ce qui n’est pas Dipper se lèche la langue en sortant doucement son couteau, avant de se l’enfoncer dans le bras. « Recommençons nos jeux. Je fais mal au corps que je contrôle et toi, tu crois à tes chimères, mon adorable petite marionnette à six doigts. Sauf que cette fois, c’est ton petit apprenti qui paye. Crois-moi, il s’amuse bien à regarder ce qui se passe. Il te ressemble tellement quand il chiale et couine. C’est pour ça que tu le voulais pour toi ? »
Le sang coule et Ford retient un cri parce qu’il ne sait plus ce qu’il doit faire. Tout est si facile quand on est seul contre l’univers. Il a retrouvé sa famille depuis des semaines et finalement... tout ce qu’il a fait...
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: chonaku55
2015-10-21 03:58 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

« Oh, ne fais pas le tonton et le grand-frère attentionné, s’il te plait, Sixer... » susurre Bill à son oreille en pressant le bras ensanglanté contre lui. « On sait tout les deux qui a sacrifié sa famille pour son travail, n’est-ce que pas ? »
Ford tremble, de déception et de rage. Il sent la puissance de Bill dans le corps de Dipper, un corps qui ressemble tellement au sien, quand il était jeune. Il pourrait faire de grandes choses, il aurait pu. « Et ce n’est pas étonnant, ils étaient si bêtes. Tous. Surtout ton jumeau. Aaah, non, ce n’est pas exactement le mot que tu employais pour lui. C’était quoi déjà ? Ah oui, suffocant. N’empêche, il était si amusant à torturer. Dommage qu’il soit mort si vite. Trop vite. Qui aurait cru que les humains étaient si prompts à brûler. Tu as apprécié de voir ton boulet parti, Poindexter ? » la voix était douce et tellement suave, avec des intonations si familières. Il se souvient des flammes qui étouffent le Mystery Shack et Staley qui hurle, plus de rage que de douleur. Protège-les, t’occupes pas de moi, protège-les.
Sa maison, détruire par les monstres et les flammes, son frère mort, brûlé...
Ford a échoué, encore. S’il ne l’avait jamais appelé, le monde ne serait pas en péril. Et Stanley serait encore vivant aujourd’hui...

« Mais rassures-toi, je te garde jusqu’à la fin. Pour que tu saches combien ta présence a changé le monde, Stanford. Ton monde. »
Le visage est maintenant assez prêt du sien pour l’embrasser et pendant un temps, Ford pense que Bill va le faire. Il se fend d’un rire et pose son front contre le sien, sa respiration haletante. « Je suis si fier de toi. Tu es comme moi, maintenant, Stanford. Et une fois que ce corps aura saigné assez pour être inutilisable, tu seras à moi. Pour la vie. Comme ça, tu pourras voir le monde que tu as créé et auquel tu appartiens. Est-ce que je ne suis pas la personne la plus aimable que tu connaisses, QI ? »
Encore ce rire étouffant et le pire vient quand Bill scelle sa promesse par un baiser où il lui arrache la lèvre.

(Dipper ne peut que hurler)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-21 04:26 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

OMG OMG c'est tellement horrible c'est tellement parfait !
Tu as créé un monstre avec cette fic. D'un côté ça me donne terriblement envie d'écrire du Ford/Bipper, mais de l'autre, est-ce que je peux égaler ça ?
♥ ♥ ♥
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: chonaku55
2015-10-23 07:54 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

Mais oui, tu le peux : D Tu peux même me surpasser :)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: kandai_suika
2015-10-22 08:16 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

CHONA BON SANG, J'AI DES FRISSONS PARTOUT et tu as réussi à me faire lire sur deux de mes NOTPS extrêmes. Je crois que c'est le seul moyen que j'aurai d'envisager ce pairing, en soi. C'est juste magnifique !
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-22 08:19 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

Désolée de m'incruster, mais : quels NOTPs ?
(et chona est merveilleuse de m'avoir écrit ça)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: kandai_suika
2015-10-22 09:32 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

Pas de soucis, c'est un peu moi qui me suis incrustée tout à l'heure ^^; (et oui, chona est merveilleuse <3)
Tous les ships avec Dipper/un adulte (ou un démon génocidaire mégalomaniaque), c'est loin, looiiiin d'être un mon truc, en fait xD Je suis déjà assez froide envers les ships qui impliquent des enfants/pré-adolescents mais quand l'autre moitié du pairing est un adulte, c'est vraiment, vraiment pas ma tasse de chocolat.
En soi, tous les ships avec Bill sont foncièrement dérangeants ou tout ce qui se réfère à la possession donc je lis et j'en écris un peu selon mon humeur :)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: chonaku55
2015-10-23 07:56 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - AU Dark - Marionnette brisée - R 2/2

Merci beaucoup ! *ne sait pas trop quoi dire d'autre*
Je suis super flattée par le commentaire (et super étonnée que tu aies lu)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-26 02:09 am (UTC)

Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (1/3)

Les médicaments l’aidaient à dormir. Ils l’empêchaient de faire des rêves aussi. Comme quoi même les démons ne pouvaient rien contre la pharmacologie.
Malheureusement, il y avait des effets secondaires. Il en prenait trop, et trop souvent.
Mais c’était difficile pour lui d’être de retour. Le temps était si lent ; il n’était plus habitué au flux temporel de cette dimension. Après tout, il avait passé plus de la moitié de sa vie de l’autre côté du portail…
Son organisme devait se réadapter ; ses cellules avaient modifié leur vieillissement, fonctionnant à plein régime. Le temps était comme une forme abstraite de gravité ; ici, tout effort semblait plus pénible. Alors son corps s’épuisait plus vite, ses neurones se connectaient entre elles à une vitesse bien moins rapide.
De plus, les somnifères ralentissaient son esprit. Il se réveillait les paupières lourdes, les pensées engourdies, et il mettait toujours quelques minutes à se rappeler où il était. Tout était trop différent, trop déroutant ; ça n’était pas son « chez lui ».
Il devait s’isoler pour éviter d’être submergé par la masse d’informations du monde actuel. Il y avait eu trop de changements et il ne pouvait pas tout assimiler d’un coup, surtout avec les problèmes physiologiques qu’il était en train de rencontrer. Se souvenir de comment se comporter avec autrui était compliqué. Ce monde était devenu si bruyant qu’il n’arrivait plus à percevoir sa propre voix…
Parfois il se surprenait à regretter. Sans doute aurait-il dû être reconnaissant à son frère de l’avoir ramené, mais au lieu de cela il se sentait amer. Il était redevenu le « monstre » à six doigts, au cerveau trop performant ; trop maladroit socialement, avec les filles, dans les discussions…en somme, il était de retour dans un univers qu’il avait fui dès qu’il avait pu. Il devait rester caché, car tout le monde l’avait oublié. Il n’avait plus aucune existence, Stanley ayant volé la place durant son absence.
Il n’avait aucune raison de se lever le matin. Mais il le faisait, malgré la mélancolie qui l’envahissait inlassablement chaque jour. Il n’était pas dit que Stanford Pines se laisserait aller à la paresse : même s’il était perdu, il pouvait encore se réfugier dans la quête de savoir, dans le travail et la réflexion.

Il n’y avait qu’une seule vraie compensation dans cette histoire, assez inattendue.
« Oncle Ford… », appela timidement Dipper, qui se tenait en se dandinant sur le seuil de son bureau.
Très spontanément, un sourire monta aux lèvres de Ford en le voyant.
- Dipper ! Tu es perdu mon garçon ?
Il sait bien que non, mais il fait semblant de l'ignorer. Comme ça, si Stan lui pose des questions, il pourra toujours répondre que Dipper était là par hasard.
Le garçon approcha.
- Qu'est-ce que tu fais ?
- Eh bien, comme tu le vois, j'ai passé pas mal de temps sans mes journaux, alors je les feuillette et je les annote. J'ai d'ailleurs vu que tu y avais ajouté quelques modifications...
Dipper rougit et Ford lui fit un clin d'oeil amusé.
- Ne t'inquiète pas. Je suis content qu'ils aient pu servir à quelqu'un en mon absence. De plus, tes ajouts ne manquent pas de pertinence !
Il tourna quelques pages, le regard pensif. Il y avait tout de même des avantages à être dans cette dimension. La présence de Dipper aidait beaucoup. Ford avait le trac face à l'admiration dont il était l'objet, et il se sentait obligé d'être digne de celle-ci, en se montrant meilleur qu'il n'était. Et mine de rien, cela l'aidait à tenir le coup.
Il n'aurait jamais pu sans Dipper.
- Oncle Ford, tu as dis qu'aujourd'hui tu me montrerais quelque chose de spécial...
Le scientifique releva la tête, étonné. Il ne se souvenait pas d'une telle promesse, mais peut-être l'avait-il faites. Il ne s'en souvenait plus.
Les drogues qu'ils s'administraient pour dormir avaient tendance à brouiller sa mémoire à court terme, à la rendre plus confuse. Quand il essaya de se remémorer, il se heurta à un brouillard, comme dans un rêve.
- Je vais le faire !, s'exclama-t-il avec une assurance qu'il ne possédait qu'à moitié. De quoi as-tu envie aujourd'hui ?
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-26 02:10 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (2/3)

Dipper se pencha par dessus son épaule, appuyant son torse frêle contre celle-ci. Il prit le journal et le contempla un moment. Une boucle brune retombait nonchalamment sur son oreille, et Ford l'écarta en suivant les yeux de Dipper qui parcouraient avidement le troisième journal.
- J'ai envie d'essayer ça !, dit-il en montrant une page.
Ford pinça les lèvres, bien que sachant qu'il n'était pas autorisé à refuser.
C'était son cercle rituel de méditation.

Il n'y avait pas assez de place pour deux, alors Dipper était assis sur ses genoux. La pièce était chichement éclairée - Stanford avait remplacé les pyramides par des bougies. L'ambiance lui paraissait bizarre, à la fois nostalgique, et tendue, comme si quelque chose risquait d'arriver. Pourtant rien n'allait arriver. Il tenait Bill à distance et il n'allait pas l'invoquer. Ce n'était qu'un jeu, un petit tour de passe-passe qu'il allait effectuer pour impressionner son neveu adoré.
Il ne s'attarda pas sur ce qu'il était prêt à faire pour ça.
- Lis les paroles, ordonna-t-il.
Dipper se pencha sur l'ouvrage qu'il tenait entre les mains et lança la formule. Un courant d'air froid les parcourut, éteignant quelques bougies. Mais Stanford était bien trop confortable pour bouger.
Sa main se posa sur la cuisse du garçon. Il ne s'en était même pas rendu compte. Tout à coup la voix de Dipper lui parut familière.
- Oncle Ford ?, demanda-t-il en levant les yeux vers lui.
Stanford fixa ses pupilles, mais elles étaient normales. Les grands yeux bruns l'observaient avec attention, brillants, pleins de vie.
Sa main remonta lentement. Toutefois, avant que la situation ne devînt gênante, il la retira. C'était néanmoins peine perdu : il se sentait mal à l'aise.
- Je crois que ça n'a pas marché, dit le garçon d'un air ennuyé, ses sourcils se fronçant adorablement;
- Essaye encore, murmura Ford d'une voix rauque.
Il avait le désir incompréhensible de soulever sa frange pour lui caresser le front. Il voyait presque les rouages tournés en dessous. Il aurait aimé connaître ses pensées les plus intimes....le connaître plus profondément, plus qu'il n'avait jamais connu personne. Et que Dipper ressente cette connexion aussi. Qu'elle soit mutuelle.
Il brûlait de découvrir les méandres fascinants de cet esprit, si déjà prodigieusement avancé pour son âge. Il voulait découvrir ce qu'il y avait de similaire entre le jeune lui et ce Dipper si innocent, si confiant en la capacité de son oncle à le protéger. A ne pas lui faire de mal.
Ford détourna les yeux, conscient que malgré tous ses efforts, ses idées prenaient un tour déplacé, voire dérangeant. La voix de Dipper continuait de prononcer les incantations, et vraiment, il n'avait pas envie de se rappeler pourquoi cette situation commençait à faire monter en lui une angoisse bien connue, comme celle qu'il éprouve avant de plonger à corps perdu dans le sommeil des somnifères.
- Oncle Ford, même si je n'y arrive pas, tu m'aimeras quand même ?
- Quelle question ! Evidemment !, répondit Ford sur le champs, sans y réfléchir à deux fois.
Puis il s'interrogea sur l'étrangeté de cet échange.
- Dipper ? Qu'est-ce que...
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-26 02:11 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (3/3)

Cette fois c'était la petite main de son neveu qui remontait le long de son genou. Ses doigts fins caressèrent sa cuisse à travers le tweed de son pantalon - mais peu importe l'épaisseur qui séparait leur peau, Ford se sentait nu.
- Qu'est-ce que tu fais ? Arrête !
- Tu aimais pourtant ça quand je te touchais, Sixer...
Soudain, ce fut comme un flash. Il réalisa.
Un poids glacé lui tomba dans l'estomac.
- Bill Cipher, siffla-t-il entre ses dents.
Dipper releva le nez, et cette fois ses pupilles avaient changé. Ses yeux jaunes, luminescents et surnaturels, donnaient à son visage une expression de difformité qui le faisait paraître plus sauvage, moins attirant. Et aussitôt, Ford se flagella mentalement d'avoir pensé le mot "attirant" pour qualifier son neveu.
Bill éclata de rire. Les petites mains de Dipper s'infiltrèrent sous son pull, le faisant se raidit.
- Oh Stanford, Stanford, tu m'as tellement manqué, tu sais...
- Mensonge éhonté !, cracha Ford sans se départir de son calme - alors que la créature était assise sur ses genoux. Ce n'est pas le genre de sentiment dont tu es capable.
- Et qu'est-ce que tu en sais, hein ? Après tout tu ne me connais pas. Pas vraiment...
Dipper - non, Bill. Bill dans le corps de Dipper - se redressa en se tournant, pour que sa tête soit au niveau de celle de Ford. Ce dernier pouvait sentir son souffle sur sa bouche, la chaleur de sa respiration. Et aussi ses doigts qui s'aventuraient sur sa poitrine, touchant sans vergogne sa peau qui se réchauffait peu à peu à ce contact.
- Tu pourrais me faire tellement de choses sous cette forme, susurra Bill de cet accent si familier que Ford avait presque reconnu dans la voix de Dipper.
Il pressa le corps juvénile de son neveu contre lui, et Ford frissonna. Les lèvres de Dipper effleurèrent les siennes, tentatrices.
- Tu pourrais me clouer au sol. Je sais que tu pourrais. Tu as l'avantage physique...quoique.
Il pinça un téton et Ford serra les dents, retenant un couinement de douleur. Il jeta au démon un regard offusqué. Ce dernier lui décocha un sourire craquant, avec la bouille attendrissante de Dipper.
- Tu ne le feras pas. Même dans un milieu d'années. Je connais ta rigueur, Stanford, je sais que tu ne cèderas pas à ces pulsions; tu les crois indignes de toi.
Bill ondula lascivement du bassin, s'amusant visiblement de voir Ford rougir.
- Et si je te montrais combien tu as tort ?

Le réveil de Stanford l'éjecta du rêve encore plus brutalement que s'il était tombé du canapé dont il se servait comme lit de camp. L'horreur lui serra la poitrine et il souleva prestement son drap.
Il avait souillé ses sous-vêtements comme un adolescent en rut. Et le pire...
Il n'était désormais ni plus à l'abri de Bill...
Ni de ses propres méfaits.
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-26 09:09 am (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (3/3)

Ouch, le début m'a fait vraiment de la peine pour Ford. Au moins au début quand il démolissait le portail et contenait la faille il avait quelque chose d'important à faire, mais c'est vrai qu'après...

Je ne suis pas sûre de comprendre ce que ferait le cercle de méditation s'il marchait, tiens. ^^

Sinon : OMG, l'UST à couper au couteau. ^^ Et Ford qui ne contrôle pas ce qu'il est en train de penser, et... OMG, à partir du moment où il sait que c'est Bill c'est ignoblement hot. J'aime Ford qui essaie d'argumenter avec lui raisonnablement au début, malgré la situation. Et Bill qui n'a aucune pitié (bien sûr). Et Ford qui angste à la fin, OMG c'était parfait !

Merci merci merci merci !
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-26 02:11 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (3/3)

Le cercle de méditation aurait dû les transporter en état de transe et les faire sortir de leur corps, un truc comme ça. Mais comme ils sont déjà dans un rêve, ç'aurait été un peu compliqué...
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-26 02:50 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (3/3)

J'aime aussi le fait que le prologue, en nous assaurant qu'il ne rêve plus, puis en expliquant pourquoi même dans le monde réel il peut avoir des trous de mémoire, nous empêche de comprendre qu'on est dans un rêve alors que pourtant il y avait des indices !
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-26 04:57 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Dipper, Ford/Bill - Circulus NC-17 (3/3)

c'est tellement la classe quand les gens remarquent que je fais du "foreshadowing" ^^
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-30 09:30 pm (UTC)

Gravity Falls - Ford/Bipper - En pleine nuit - MATURE (underage)

Qu'il soit damné, son sexe frémit en coulissant dans la bouche chaude et humide de son neveu.
Stanford essaya bien de se relever, mais après son évanouissement, ce n'était une très bonne idée ; le vertige le prit à nouveau, son rythme cardiaque fit une embardée, et il retomba dans les coussins de son sofa.
Une petite main câline glissa sur son ventre sous son pull over.
« Chhhhhhut, tout va bien, là.... », murmura Dipper.
Du moins, c'était bien sa voix. Ses yeux par contre, étaient deux lupiotes jaunes dans les ténèbres, fendues d'une pupille noire verticales.
- B....Bill.
- Yellow, partenaire. Désolé d'avoir drogué ta nourriture, mais il fallait bien ça pour me permettre de t'approcher.
Quand il élevait un peu le ton, on entendait, si l'on tendait bien l'oreille, la distorsion dans sa voix, un écho métallique, irréel, causé par la possession.
Stanford regarda son neveu se lécher les lèvres.
- Je me suis toujours demandé ce que ça ferait, admit Bill en effleurant de ses lèvres l'érection qu'il tenait en main.
Stanford détourna les yeux, le cœur battant à tout rompre, à tel point qu'il avait l'impression que l'on jouait du tambour sur ses tympans.
- Alors j'ai acheté de ces petites pilules bleues que l'on trouve sur internet...je sais que tu pourrais bander sans cela, mais je voulais aussi que ça te rende vulnérable. Peut-être que ça te tue, qui sait ?
Il sourit et embrassa le gland mouillé. Stanford grogna et donna un faible coup de pied dans le vide.
Bill engloutit à nouveau son pénis dans la petite bouche de Dipper, et Ford cria.
Les dents du garçon raclèrent sa couronne, le faisant sursauter de douleur.
Bill riait, et s'étranglait en même temps.
- Non. NON !, cria Ford en tentant de se débattre.
Son corps était lourd, semblant peser une tonne. Sa poitrine lui faisait mal, se contractant. Aussi, Ford se dit qu'il était en train de faire un infarctus...à moins que ce ne soit juste l'horreur de la situation. Il avait du mal à respirer.
- C'est une petite punition. Pour toi et pour lui, déclara Bill d'une voix rauque. Pour n'être que des poupées désobéissantes...
Il sortit sa langue et lécha lentement l'érection tendue en regardant avec avidité l'effet produit sur sa victime.
Stanford ferma les yeux en gémissant, obligé cependant d'écouter Bill se moquer de lui.
- Ce n'est pas désagréable, susurra le démon. Je pourrais faire ça toute la nuit...mais, oh, sur internet, j'ai aussi appris deux trois choses intéressantes que nous pourrions tester...
Il resserra sa prise, faisant couiner Ford de surprise, tout en se redressant pour se trouver à la hauteur de son visage. Stanford fixa avec stupéfaction le faciès de Dipper déformé par un sourire dément.
- Rien qu'à l'idée que tu appréhendes ce que nous allons faire me donne des frissons partout, chuchota Bill.
Soudain Ford remarqua la bosse dans le short de Dipper. Et le sourire de Bill s'élargit.
- Nous avons toute la nuit, répéta-t-il en se penchant pour l'embrasser, refermant étroitement ses doigts sur la verge du vieil homme.
Ford cria de désespoir en jouissant, avec le goût de ses propres fluides mêlés à la salive de son neveu sur la langue.
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-30 09:47 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - En pleine nuit - MATURE (underage)

OMG c'est vraiment ignoble et sale et HOT, je ne sais pas comment tu fais.
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-30 10:24 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Ford/Bipper - En pleine nuit - MATURE (underage)

Ma foi, j'ai de l'entraînement, tout simplement. Rien ne vaut l'entraînement XD
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: andersandrew
2015-10-30 10:48 pm (UTC)

Gravity Falls - Dipper->Ford/Bipper - En pleine nuit - MATURE (underage) suite

S'il pouvait se rouler dans un coin pour pleurer, il le ferait. Mais étrangement – ou peut-être parce qu'il n'a plus d'enveloppe corporelle – les larmes ne viennent pas, et il demeure figer dans les airs, à observer la scène d'un air stupide.
C'est la première fois qu'il ressent un tel effet de dépersonnalisation. Il a déjà rêvé qu'il se projetait en dehors de son corps, mais en général il laissait celui-ci inanimé pour aller vivre quelques aventures.
Ici, c'était Bill qui tenait les cordes, et sa forme astrale ne pouvait rien faire d'autre que d'observer le marionnettiste tirer les ficelles avec une incroyable habileté. Car il ne contrôlait pas que le corps de Dipper.
Il s'occupait aussi de celui d'oncle Ford.
- Tu aimes ça quand je frotte le visage de ton neveu ici, n'est-ce pas Fordsy ?
- Va au Diable !, cracha Stanford.
Bill releva le nez, la semence brillant sur sa joue duveteuse.
- Toi d'abord, vieux pervers incestueux, répondit la créature d'un ton affectueux.
Dipper le regarda enlever son short et son sous-vêtement en se dandinant lascivement sur le corps de son oncle.
- A...arrête, couina-t-il.
Mais Bill tourna la tête, lui sourit en le regardant droit dans les yeux, et revînt à Stanford.
- Regarde comme tu es toujours dur, susurra le démon en caressant son érection.
L'oncle Ford était blême. On aurait dit qu'il avait pris dix ans de plus.
- Ne...aïe...ne fait pas ça !
- Et si j'en ai envie ?, répliqua Bill en frottant ses fesses lentement contre la verge érigée.
Stanford siffla entre ses dents. Dipper s'écria :
- ARRÊTE ÇA ! Arrête ! Je-je t'en prie !!
- Mais j'ai vraiment envie d'essayer, Pine Tree, soupira Bill en renversant la tête en arrière, ondulant du bassin. Je veux qu'il te transperce, et que l'on saigne tous les deux. Je veux qu'il s'enfonce au fond de toi, dans tes entrailles, et ressentir cette douleur exquise à l'intérieur, la sentir plus que tout le reste, jusqu'à ne plus faire qu'un avec elle...
- Dipper...., haleta son oncle. Dipper, ne regarde pas !
Mais le jeune garçon ne pouvait s'en empêcher, pas plus qu'il ne pouvait regagner son corps. Il était sous l'emprise d'une fascination morbide qui l'obligeait à tout voir.
Il se rendait compte que c'était ce que Bill voulait, qu'il n'était qu'une marionnette de plus, mais il ne pouvait pas détourner la tête.
- Aaaa....ah !, gémit Bill avec la voix de Dipper, en guidant le pénis dur contre son orifice, et en poussant pour le faire s'ouvrir.
L'oncle Ford se mit à pleurer, mais son sexe restait rigide, et peu à peu, il disparut entre les fesses rondes et satinées. Bill renversa la tête en riant, hystérique et suraigu, un cri de triomphe sauvage, démentiel.
Dipper hurla en même temps, si bien que la pièce s'emplit du tintamarre de leurs cris – mais pour Stanford, il n'y en avait qu'un seul, et lorsque Bill finit par s'asseoir sur ses cuisses, il tressauta de dégoût et un filet de bile jaillit d'entre ses lèvres.
Bill se pencha et lécha. Dipper se plaqua la main sur la bouche.
- Hey, Sixer !, s'exclama Bill d'un ton joyeux en giflant Stanford. Ne t'évanouis pas encore. Je veux que tu sois conscient pendant que tu violes ton neveu.
Il se tourna vers Dipper, l'air malfaisant.
- Enfin...pas sûr qu'il ne soit pas consentant.
Un nouveau rire, puis il reprit sa besogne à coups de rein vigoureux, ignorant les suppliques et du vieil homme, et du garçon.
Il ne fallait attendre aucune pitié de Bill Cipher. Celui-ci détruirait l'âme de ses ennemis.
C'était après tout, sa spécialité depuis la nuit des temps.
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-10-30 10:58 pm (UTC)

Re: Gravity Falls - Dipper->Ford/Bipper - En pleine nuit - MATURE (underage) suite

Wow, les plaisirs coupables, le retour !
Je n'arrive pas à analyser à quel point et avec quelle profondeur ce truc est PERVERS (c'est un compliment)
Dipper n'a pas réussi à ne pas regarder, finalement. C'est encore pire comme ça.
"Je veux que tu sois conscient pendant que tu violes ton neveu." OUCH
(Reply) (Parent) (Thread)