?

Log in

No account? Create an account
Lectures de septembre - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Lectures de septembre [Oct. 1st, 2015|11:42 am]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , , ]


Mistborn 3 - "The Hero of Ages", par Brandon Sanderson
Environ 700 pages. J'ai refermé le tome en me disant : qu'est-ce que c'était satisfaisant, pour la cohérence de l'univers, la façon dont tous les petits détails se recollent, et l'arc cosmique des différents personnages ! J'ai rarement vu aussi bien fait. Et puis je me suis rappelé : oui mais quand même, j'avais l'impression que le début ramait, et que les personnages partaient sur une mauvaise pente (dont ils reviennent ensuite, mais cela restait frustrant). Comme pour le second, j'ai eu l'impression qu'au début l'auteur insistait avec l'arc politique et que c'est dommage aprce que autant je l'aimais beaucoup dans le tome 1 et le début du 2, autant maintenant j'ai l'impression que c'est quelque chose qu'il traîne par nécessité, parce qu'il faut le finir maintenant qu'il a commencé. Je suis un peu déçue parce que la fin est beaucoup plus conservatrice que le début, d'ailleurs, à ce niveau. A la fin, je ne sais pas bien quoi en penser, même si j'ai dévoré la série.
8/10


"Les Diaboliques", par Jules Barbey d'Aurevilly
Environ 300 pages, recueil de nouvelles. Je ne cacherai rien, je l'ai lu parce que je m'attendais à quelque chose de sulfureux. L'auteur dit dans sa préface qu'il est très moral, qu'il ne présente toutes ces horreurs que pour mieux les blâmer, et malheureusement j'ai peur que ce soit vrai. Ces histoires sont très morales, avec une éthique très aristocratique, plutôt sexiste (les doubles standards sont forts), et globalement énervante. J'ai aussi souvent été frustrée par la façon dont il présente les femmes comme des mystères : cela revient à expliquer que leurs sentiments sont irrationnels et incompréhensibles. A part l'héroïne de "La vengeance d'une femme", j'ai l'impression que sa vision de la psychologie féminine consiste en "je n'y comprends rien donc je ne vous dirai rien", et cela rend certaines nouvelles très peu satisfaisantes. C'est bien écrit, pourtant, mais j'ai vraiment du mal avec ses personnages, ses intrigues ne sont pas satisfaisantes, et ses dialogues beaucoup moins brillants qu'il en a l'impression (je dis ça parce qu'il loue souvent l'esprit de ses propres personnages). J'ai plutôt aimé "Le bonheur dans le crime" et "La vengeance d'une femme", j'ai trouvé vraiment mauvaises "Le rideau cramoisi" et "Le dessous de cartes d'une partie de whist", le reste est entre les deux.
5/10


Westmark 2 - "The Kestrel" par Lloyd Alexander
Environ 250 pages, le second tome d'une trilogie de fantasy jeunesse que j'aime bien - et je dis de la fantasy, il n'y a pas de surnaturel, c'est juste que ça se passe dans un monde pseudo-historique complètement inventé, et contrairement aux univers de fantasy standard il y a des républicains qui ne sont pas des méchants. ^^
On retrouve les mêmes personnages que dans le tome précédent, mais cette fois, plongés dans une guerre. J'admire vraiment comment l'auteur réussit à les exploiter tous, et aussi sa gestion du rythme narratif. Même quand on attend qu'il se passe quelque chose de gros, il réussit à nous tenir largement en intérêt avec les petites choses qui se passent à côté. Ses personnages ne sont pas super-profonds mais pas monodimensionnels non plus, et très sympathiques. J'ai vu des critiques qui jugeaient le propos anti-guerre exagéré, mais ce n'est pas mon cas du tout. Je trouve la romance entre Théo et Mickle un peu rapide - bien sûr ils ont de l'alchimie quand ils sont ensemble, mais ils n'ont pas passé assez de temps depuis qu'ils se connaissent pour déjà songer au mariage, et quel âge ont-ils, déjà ? Pareil pour la transition politique à la fin, un peu rapide. Mais globalement j'ai adoré et je suis bien triste que ma commande du tome 3 ne soit pas déjà arrivée.
8/10


"Fantômes du Japon", par Lafcadio Hearn
Environ 280 pages, une compilation de tous les contes japonais que l'auteur a mis un peu partout dans ses récits de voyages. Comme c'est un auteur assez ancien, je craignais que tous les contes qui soient dedans soient devenus des classiques et que je les connaisse, et en fait non, pas du tout ! Plein de nouvelles histoires dont j'ai beaucoup aimé l'ambiance, entre horreur fantastique et conte merveilleux. Certaines, comme l'auteur le fait remarquer lui-même, ont parfois une fin pas vraiment satisfaisante pour un lecteur occidental, mais cela ne m'a pas gênée. Je suis très contente de l'avoir acheté.
8/10


Progression : 78/52
Risques de lecture : Les Diaboliques -> 28/26

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/534637.html. Commentez où vous voulez.
linkReply