?

Log in

No account? Create an account
Fic - 7-liens - Darker than Black - Amber - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Fic - 7-liens - Darker than Black - Amber [May. 16th, 2015|11:41 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , , , ]

Titre : Avec le temps (chapitre 3)
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : Darker than Black
Persos : Amber, Hei, Bai, Brita, Havoc dans ce chapitre ; indices de Amber/Hei et Amber/Bai
Genre : Etude de personnage, espionnage
Résumé : Le jour où tout change, les étoiles disparaissent et sont remplacées par de fausses étoiles, le coeur de Lisenka disparait et est remplacé par un faux coeur. (Amber, depuis sa transformation en Contractante jusqu'à la fin)
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout appartient au studio Bones
Nombre de mots : ~2500 (pour ce chapitre)
Notes : Spoilers sur toute la saison 1 !



Hei et Bai s'aiment, et c'est la chose la plus étrange que February ait jamais vue.

Parce que Bai est une Contractante et Hei est un humain. Mais quand elle a changé de coeur, son frère l'a suivie.

Qu'aurait fait February, si son mari ou ses enfants avaient insisté pour la suivre ? Ils étaient des inconnus pour elle. Hei a la capacité de protéger Bai - mais ce n'est pas pour cela qu'elle vit avec lui, il lui a fallu le temps pour apprendre.

Il tue comme un Contractant, aussi redoutable, et aussi dénué de sentiments - sauf que non, il les cache seulement pour tendre une main à sa soeur.

Et sa soeur, en l'aimant, franchit l'autre moitié du chemin.

La première fois que February les a rencontrés, la première fois que le Syndicat a constitué les équipes, elle s'est dit : nous avons l'air d'avoir presque le même âge, mais je suis bien plus vieille qu'eux. Mais maintenant qu'elle sait, elle se sent si jeune. C'est comme si elle n'existait pas vraiment avant de devenir une Contractante. Elle a des souvenirs, mais ils sont sans consistance. Bai a des sentiments qui remontent à plus d'une vie, et Hei...

"Que sais-tu faire ?" a demandé Bai.

"J'ai fait un pacte avec le temps." a répondu February en souriant. "Il se plie à mes volontés, et je lui donne des petits morceaux de moi."

Bai avec ses décharges électriques et Hei avec ses dagues et ses filaments sont la première ligne d'attaque. February n'est là qu'au cas où les choses tourneraient mal - des ennemis trop nombreux, Bai surprise en position de faiblesse, de nouvelles données à transmettre en urgence. Même si beaucoup parmi les humains et les Contractants jalousent sa rétribution - personne n'est à l'abri du rêve de la vie éternelle - elle est trop coûteuse pour utiliser à chaque escarmouche.

Elle se contente de les observer, et de se dire : je les protègerai. Je suis là pour ça.

***


Hei et Bai s'aiment, et quand Bai paie sa rétribution, endormie pendant des heures, Hei veille sur elle, silencieux. C'est un rituel, même quand ils sont dans la relative sûreté de leur camp et qu'ils pourraient dormir tous deux.

"Comme des amants." plaisante February, en voyant la tête de Bai abandonnée sur l'épaule ou les genoux de Hei, dans une confiance parfaite. Malgré tout son pouvoir, elle serait probablement morte sans lui. Ce n'est pas une mauvaise rétribution - et, comme celle de February, c'en est une qui a des avantages inattendus, car elle la protège contre la torture - mais elle est dangereuse.

En fait, February serait incapable d'expliquer la différence qu'il y a entre l'amour qu'on a pour un amant, un frère, un ami ou un enfant. Elle les a vécus, pourtant, mais c'est devenu si flou, si lointain...

February a l'impression qu'on l'a toujours trompée. Les Contractants n'ont pas de sentiments, n'est-ce pas ? Et pourtant, voilà Bai, qui sauve la vie de son frère, lui parle avec douceur, et même quand elle ne dort pas, se repose dans l'étreinte de ses bras. Que peut-elle bien être ? Hei et Bai, eux, semblent inconscients du miracle qu'ils forment, et ne sont connus dans le camp que pour leurs impressionnantes capacités à tuer.

Les humains se pensent supérieurs aux Contractants parce qu'ils ont des sentiments - les Contractants se croient supérieurs aux humains parce qu'ils n'en ont pas - et maintenant, les deux sont un mensonge.

February revoit son passé à la lumière de cette nouvelle connaissance, et elle s'interroge. Elle se demande ce qui s'est passé dans son coeur quand elle n'a pas tué cet enfant. Elle se demande pourquoi le sourire de November 11 semble en avoir fait naître un autre, très différent, chez elle.

Peut-être a-t-elle eu des sentiments, tout ce temps, sans se l'avouer.

Et maintenant juste parce qu'elle les a rencontrés, elle peut s'imaginer, elle aussi, dans leurs bras, la tête contre l'épaule de Hei, les bras enserrant la taille de Bai, une main de Hei caressant sa tête, les cheveux de Bai lui chatouillant les lèvres...

Oui, elle a des sentiments pour Hei - pour un humain qui ignore leur animosité juste pour être avec sa soeur, pour ses rares sourires. Et aussi des sentiments, peut-être différents, pour Bai. Maintenant qu'elle ne croit plus cela impossible, elle le réalise, grâce à quelques souvenirs et grâce à la capacité presque surnaturelle qu'ont certains écrivains humains à transformer des sentiments en mots.

Mais est-ce que cela veut dire qu'elle n'est plus ce qu'on imagine, une Contractante uniquement focalisée sur ce qui est utile ? Elle peut douter même de la pureté de son coeur, parce qu'après tout, il lui sert à quelque chose, à prouver que tous les Contractants peuvent avoir des sentiments, alors c'est un paradoxe, n'est-ce pas ?

***


Hei et Bai s'aiment, et pourtant ils semblent avoir adopté Amber comme une partie de leur monde.

Quand vient le temps de recevoir leurs nouveaux ordres, ils rentrent au camp principal, où il leur arrive de croiser d'autres équipes. Un jour, February distingue un visage connu. Brita était une téléporteuse au BND - l'Allemagne est alliée du Syndicat pour ce projet.

"Siegrune." dit-elle en la croisant. "Traîtresse."

Ils sont des Contractants et cela ne devrait pas affecter le coeur de Brita, de même que cela n'affecte pas le coeur d'Amber. Ce n'est rien d'autre qu'une vérité, et ceux auxquels elle s'applique ne sont pas rares ici. Si Brita veut que ses supérieurs l'apprennent - et ils savent déjà -, elle ferait mieux de le dire directement que de créer un esclandre.

Pourtant Hei s'insurge. "Non." dit-il. "Amber n'est pas une traîtresse.

Brita le regarde avec curiosité. "J'ai une histoire à te raconter, si tu veux."

"Ce que veut dire mon frère," interrompt Bai, "c'est que chacun d'entre nous a le potentiel de trahir, et nous l'avons tous déjà fait. Chaque choix que nous faisons est une trahison, envers une partie de notre nature, de nos alliances, et de nos règles. Mais cela ne nous définit pas, pas plus que cela définit Amber. Si tu maintiens que c'est le cas, c'est probablement par rancoeur personnelle ou par calcul."

Brita ricane brièvement, et interrompt la conversation.

"Je ne pense pas que tu nous trahirais." dit Hei, regardant Amber dans les yeux. Que dirait-il s'il savait que Siegrune était bien une traîtresse, que Lisenka était une traîtresse, que February est en train de les trahir... mais c'est à Amber qu'il parle. C'est devenu son vrai nom, à force de l'entendre dans leurs bouches. C'est peut-être la première fois qu'elle change de nom sans mourir.

Elle interroge ses sentiments - depuis qu'elle sait qu'elle en a peut-être, elle ne cesse de les chercher. Veut-elle leur mentir encore maintenant, ou être honnête ?

"Je détesterais devoir vous trahir." dit-elle. "Je prendrais des risques si vous étiez en danger, même si personne ne me le demandait." Chaque mot est vrai. C'est ce qu'elle a choisi.

Bai a un mince sourire. "Le sentiment est mutuel." dit-elle. Hei hoche la tête. Amber sait, sans savoir comment, qu'ils ont choisi de lui dire la vérité aussi.

Hei et Bai s'aiment, et il est possible qu'ils aiment Amber aussi.

***


Hei et Bai s'aiment, mais cela ne veut pas dire qu'ils sont toujours heureux. C'est si dommage, quand Amber aime tellement voir Hei sourire... (Bai est une contractante, elle sourit seulement pour encourager son frère ou Amber, c'est différent)

Amber a l'impression d'avoir des sentiments, mais cela ne signifie pas qu'elle souffre d'avoir à tuer. Pas quand ce sont des gens qu'elle ne connaît pas, avec lesquel elle n'a aucune connexion. Hei est différent. Hei est un humain. Tuer, ou voir tuer devant lui, le blesse toujours, même un peu, même s'il ne s'en rend même plus compte, et qu'il invoque seulement son amour pour le beau ciel nocturne pour déplorer les étoiles qui tombent.

Et pourtant, la Faucheuse Noire n'a jamais une plainte. Qui pourrait ne pas avoir de la compassion pour lui, de l'admiration, des sentiments sans nom qui se pressent ?

Aujourd'hui, ils sont à la poursuite d'un Contractant qui a réussi à s'infiltrer dans leur centre, à emporter des informations manifestement cruciales. Capable de devenir invisible, il est apparemment entré en suivant quelqu'un, et est peut-être déjà reparti, peut-être pas. En tout cas, tous les groupes disponibles sont à ses trousses. Les Dolls s'y perdent, personne ne connaît sa rétribution, et le Syndicat insiste sur l'importance cruciale de la situation. Peu importe qu'il soit mort ou vivant, peu importe le prix à payer. Il ne doit contacter personne.

Brita fait partie des recherches, avec Havoc, qui est capable d'annihiler une bulle d'espace et tout ce qu'elle contient, provoquant une violente explosion. Elle est rarement utilisée, car sa rétribution coûte cher : mais elle porte bien sur son dos un des enfants volés aux tribus indiennes proches, au cas où elle devrait boire son sang. Lana est avec elles, une Doll à la peau brune qui peut voir dans l'ombre des nuages. Cela ne lui servira pas à repérer quelqu'un d'invisible, sauf si dans une zone plus dégagée que les autres, elle peut voir l'herbe bouger.

Dans le même but, Hei a dressé autour de la base une toile de fils d'acier. Il pense pouvoir sentir, si la cible les effleure, où elle se trouve. Mais bien sûr, c'est un espion, il pourrait les repérer et les éviter. Amber trépigne. Son pouvoir ne lui sert à rien ici. Même en arrêtant le temps, elle aurait fini les réserves de nourriture de la base avant de pouvoir chercher partout à tâtons. Par contre, s'ils obtiennent un début de localisation...

Soudain, un de ses fils frétille. Puis un autre, puis un troisième. Contrarié, il murmure à Bai et Amber qu'il l'a repérée, mais qu'ils ont mal choisi leur position. Elle est à l'autre bout du camp.

Amber n'hésite pas. Brita est tout près. "Emmène-nous de l'autre côté du camp, du côté du grand hévéa."

On peut lui reconnaître cela, Brita réagit vite. Elle prend par la main Havoc, qui saisit la main de Lana. Amber fait de même de son côté avec Bai, qui prend la main de Hei. Quand Brita les téléporte, ils partent tous ensemble.

Et elle embrasse Hei comme rétribution ; peut-être parce qu'il est le seul garçon, peut-être parce qu'il est le seul humain, ou peut-être en veut-elle vraiment toujours à Amber pour avoir trahi le BND.

***


Bien entendu, tout semble calme au point d'arrivée. Mais la forêt n'est pas dense, des nuages planent sur eux, et Amber n'a aucun doute sur le fait que Lana parviendra à repérer l'effet d'un mouvement sur l'environnement, à un moment où un autre, surtout si le fuyard panique. Evaluant sa vitesse, elle pense qu'elle pourrait, déjà, figer le temps et la retrouver en quelques jours, voir quelques heures. Mais elle économise ses pouvoirs.

Soudain, elle entend Lana pousser un soupir angoissé, suivi d'un gargouillement. Ses réflexes ne sont pas assez rapides. Le temps qu'elle comprenne, se convainque de l'urgence, Hei a lancé son grappin en direction du poignard qui sort encore du flanc de Lana : son fil s'est enroulé autour d'une forme invisible. Bai l'a saisi, y a envoyé un violent courant, et maintenant la Contractante redevenue visible se tord dans les derniers spasmes de l'agonie.

Bai se penche sur elle, vérifie qu'elle est morte, mais apparemment ce n'est pas encore le cas. La Contractante s'accroche à son cou, murmure une longue phrase à son oreille, puis retombe, morte. Tout est fini.

"C'est la seconde fois." dit Brita à Amber, d'un ton qui contient une subtile nuance de menace. "La seconde fois que par ta faute, quelqu'un meurt, que j'aimais bien embrasser." Amber met plusieurs secondes à réaliser. Brita et Wilhelm ? Vraiment ? Mais elle comprend mieux maintenant.

Hei prend Bai endormie sur son épaule, Amber prend le cadavre de la fuyarde, Brita transporte celui de Lana, et ils marchent lentement vers le camp. Brita pourrait les téléporter, mais elle n'est pas d'humeur. Amber pourrait remonter le temps, personne ne le saurait, mais en réalité, elle ne se soucie pas assez de Brita ou de Lana pour cela.

Havoc parle à l'enfant sur son épaule, d'un ton neutre. "Je ne boirai pas ton sang cette fois-ci. Une prochaine, peut-être." Amber sent un frisson qui lui parcourt le dos, mais elle ne sait pas pourquoi. Peut-être vient-elle de se rappeler les mots de November 11, vous ne tuez pas les enfants.

Plus tard, à la nuit tombée, Bai réveille Amber, l'enjoint de la suivre sans un mot. Hei reste dans on lit ; Amber s'interroge. Elle est saisie d'un frisson, une forme de curiosité mêlée pourtant de confiance et de sécurité absolues. Elle aimerait que Hei soit là, mais la situation reste plaisante.

"La contractante que nous avons tuée." murmure Bai, cachée derrière un arbre, dans un lieu hors de portée de tous les Dolls qu'ils ont. "Elle m'a dit que le Syndicat, avec la Porte, comptait détruire tous les Contractants."

Le sens de la survie d'Ambre, un instant endormi, se réveille violemment. "As-tu confiance en elle ?"

"Non," répond Bai, "mais je n'ai pas confiance dans le Syndicat non plus. Je veux savoir, maintenant. Mes pouvoirs ne me permettent pas de les espionner sans me retourner ouvertement contre eux. Les tiens, si."

Amber acquiesce silencieusement. C'est déjà ce qu'elle fait pour le MI-6. Former un troisième camp ne sera pas forcément plus difficile, tout dépend de la profondeur de ce qu'elle veut trouver.

"Vas-tu le dire à Hei ?" demande-t-elle.

"Non. D'abord, je n'en suis pas certaine. Même si je l'étais, ses sentiments l'influencent. S'il savait que ses employeurs projettent de nous tuer, il pourrait devenir moins performant, voire se rebeller ouvertement. Il est un risque. Et puis..." et la voix de Bai s'adoucit, "il peut en faire aussi peu que moi, et cela lui ferait de la peine inutilement."

Là aussi, Amber comprend parfaitement.

Elle réalise soudain, avec un tremblement de crainte absurde, que si c'était elle qui avait tué la Contractante dont elle ignore le nom, ou Havoc, Bai n'aurait jamais su. Il n'y aurait pas eu de derniers mots. Non, ce frisson a une origine rationnelle. Il ne se manifeste pas envers les malchances qu'elle n'a pas eues, mais envers la brusque vision de toutes les chances qu'elle n'a pas eues non plus...

Le fait est qu'avec ses pouvoirs, elle a la possibilité de voir ses chances - de voir leurs chances, réalise-t-elle, à tous les Contractants, si cela est vrai. C'est juste que cela lui coûte beaucoup.

"J'aimerais que ce soit faux." dit-elle à Bai en souriant. "Mais si c'est confirmé, il y a quelque chose que je peux faire pour les en empêcher - quelque chose que je ne t'ai jamais dit que je pouvais faire."

Pas pour les en empêcher à coup sûr, mais pour explorer les possibilités, voir s'il y en a seulement une. Elle explique à Bai, qui la prend dans ses bras, presque aussi naturellement qu'elle étreint son frère.

Amber est UB-001, et November 11 lui a dit un jour, avec son sourire de plaisanterie, qu'elle était la première de toutes les étoiles. Cela n'avait rien voulu dire pour elle à l'époque, mais maintenant il est temps d'agir comme telle.

Hei et Bai s'aiment, et Amber les aime aussi.

Hei et Bai s'aiment, et il est temps qu'Amber les protège.



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/518602.html. Commentez où vous voulez.
linkReply