?

Log in

No account? Create an account
Lectures de mars - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Lectures de mars [Mar. 29th, 2015|03:42 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , ]


"Le livre des commencements", aux Editions Time-Life
Pour la catégorie "Un livre avec un animal sur la couverture" de bingo_livres
Je me répète un peu, parce que je lis beaucoup de livres de cette collection ces temps-ci (d'ailleurs je n'en ai plus :-( ) mais environ 140 pages de contes avec de très jolies illustrations. La couverture représente le lion, le roi des animaux, en train de distribuer des queues à ses sujets, et le renard qui vient de choisir la plus belle.
Il y a trois parties : une sur la création du monde à proprement parler, une sur les créations des corps célestes, et une sur les origines de différents animaux et plantes.
Ce tome est un de ceux de la collection qui ont des histoires séparées plutôt que des analyses (sur un thème comme celui-là, c'est un peu dommage), et aussi un de ceux qui vont chercher dans les cultures non-européennes, ce qui est très bien, et m'a permis de découvrir de nouvelles histoires sur mes thèmes préférés (même si on n'échappe pas aux légendes grecques).
8/10


"Le palais de glace", par Tarjei Vesaas
Pour la catégorie "Un livres en rapport avec la neige et le froid" de bingo_livres
Environ 200 pages, un roman que j'avais lu parce que j'espérais du réalisme magique - il n'y en avait pas - et du romantic two girl friendship - et effectivement j'ai eu du très bon subtext femslash entre gaminse de 11 ans... pendant cinquante pages et ensuite il y en a une qui meurt de façon bête et le reste du livre est consacré à une exploration du deuil, et ils ne retrouvent même pas le cadavre alors qu'il était sous leur nez. L'écriture est charmante, très poétique, surtout en ce qui concerne les descriptions de la nature, et j'aime bien que l'auteur traite les sentiments des enfants avec toute la complexité et la gravité qu'ils méritent. J'aime aussi la description de la cascade gelée en tant que "palais de glace" et tout ce qu'elle représente, narrativement et symboliquement. Mais ça me laisse toujours avec l'impression que ce n'est pas exactement ce que je cherchais.
7/10


"La marmite à histoires 2 - La grand numéro des héros" par Gwendoline Raisson
Pour la catégorie "Un pop-up ou autre livre aux pages découpées de façon non-standard" de bingo_livres
Environ 40 pages. J'avais déjà lu le tome sur les contes de fées, et là je m'attendais à quelque chose sur les super-héros. C'est vrai qu'une certaine partie des histoires reprend des typer de super-héros standard (aucun perso connu), mais il y a aussi des héros classiques (les chevaliers patissiers de la table ronde, Penelope), et d'autres plus délirants.
Comme dans le tome 1, on trouve des histoires sans fin où tout laisse place à l'imagination, des histoires à rabats surprise qui soit expliquent des choses soit changement complètement le sens de l'histoire (même si c'est vrai de façon moins frappante que dans le tome 1), un générateur aléatoire de héros et un d'histoires, une histoire à choix multiples, quelques détournements... rien qui m'ait happée à fond, mais c'est mignon et cela donne envie d'inventer ses propres histoires (leur version de Penelope est inspirante).
7/10


"The Invisible Library", par Genevieve Cogman
Pour la catégorie "Un livre sorti il y a moins d'un an" de bingo_livres
Roman, environ 330 pages, sorti en janvier, écrit par quelqu'un que je suis sur LJ. Dans ce monde, il y a une dimension qui est une immense bibliothèque, et cela raconte les aventures d'Irene, en mission dans une certaine dimension steampunk pour y récupérer un livre rare (elle a l'habitude) et après lequel beaucoup de personnes courent, car il est vraiment très important, même pour des gens qui n'apprécient pas spécialement la lecture (ce qui est plus rare).
Cette situation permet de mettre les personnages dans une situation où le surnaturel ne bouleverse pas leur universe - ils savent que cela existe et ils ont beaucoup entendu parler dans des livres - mais où ils gardent quand même des réserves de surprise, d'émerveillement et d'effroi pour ce que contient ce monde-là en particulier. Une bonne combinaison.
J'aime la structure de l'univers (qui est le théâtre d'un combat entre les forces de l'ordre, qui veillent à ce que tout se passe selon des lois physiques, représentées par les dragons, soutenues par les bibliothécaires, et les forces du chaos, qui veillent à ce que tout se passe selon des lois narratives... avec un peu d'indicible en bonus, représentées par les fées). Le monde que les personnages explorent dans ce tome a de belles traces de chaos, et même s'il est bien moins original que le multivers (il suit, après tout, des structures narratives standard), il est très fun !
J'aime aussi la structure du scénario, d'ailleurs. Bien construit, avec des surprises. Si le livre était seul, trop de choses resteraient inexpliquées à mon goût, mais c'est un tome 1, donc aucun problème.
Les personnages sont sympathiques et compétents (OK, ils ne sont pas tous sympathiques, mais c'est fait exprès), et je serai très contente de les retrouver dans le tome 2 ! Je ne sais pas encore qui je shippe. Trop de possibilités
8/10


"Shabanu", par Suzanne Fisher Staples
Pour la catégorie "Un livre en rapport avec le désert" de bingo_livres
Roman jeunesse, environ 300 mots. L'histoire d'une jeune nomade du désert, qui vit au Pakistan à la fin du 20e siècle. Elle doit épouser un lointain cousin, mais n'a pas envie de faire un mariage arrangé, et préfère s'occuper des chameaux...
Le livre m'a été vivement conseillée par une amie et ce n'est pas mon genre préféré, mais je vois ce qu'elle y trouve : la possibilité de découvrir une culture très peu explorée, avec un point de vue un peu occidentalisé pour être accessible au jeune public mais pas trop, qui reste ouvert à la différence ; la justesse de l'exploration psychologique d'une adolescente qui voit et ressent les choses très différemment d'une adulte ; le mélange savamment dosé d'événements agréables et désagréables qui font qu'on n'a jamais l'impression qu'il ne se passe rien mais pas non plus que tous les malheurs du monde leur tombent sur la tête (le livre reste plus triste que ce que je pensais, sans happy end romanesque, mais de façon crédible). L'histoire n'est pas non plus téléphonée et les changements de direction surprennent. Ceci dit, ça reste pas spécialement mon genre de livre, et quand je parle de la justesse des émotions, je veux aussi dire que cela m'a un peu déprimée.
7/10


"Hänsel, Gretel et Sací Pererê", par Fabienne Gambrelle au texte et Joël Cimarrón aux dessins, et "Peau d'âne et les tanuki" par La Luciole Masquée au texte et Joël Cimarrón aux dessins
La collection "L'aventure des contes mélangés" prend un conte classique européen et l'adapte à un autre folklore ; j'aime beaucoup ce principe. Un jour, je les lirai tous.
Dans le premier, Hansel et Gretel vivent au Brésil avec leur père chercheur d'or, et ils ne croisent pas une sorcière, mais Sací Pererê, le lutin au bonnet rouge ; aussi, le Curupira, et le roi du carnaval, et Yemanja l'Orisha...
J'ai aimé ce plongeon dans le folklore brésilien que je connais finalement assez mal, mais les personnages sont pleins de vie et de couleurs, surtout grâce au talent de l'illustrateur (c'est superbe), mais les textes rendent bien aussi, dans leur fantaisie et leur simplicité de conte.
L'adaptation est très libre. La morale sur les dangers de la gourmandise est toujours là mais il n'y a pas d'abandon volontaire d'enfants dans les bois, pas de cannibalisme, pas de vrais méchants en fait, juste des esprits soit farceurs, soit nobles et un peu hautains. La construction est moins logique aussi, en particulier la conclusion avec les diamants sort de nulle part. En bref, je trouve ça enfantin, par rapport au conte d'origine, et c'est un peu dommage. Pour moi. Pour les enfants impressionnables, mieux vaut cette version. ^^
Dans le second, la nourrice de Peau d'âne est une kitsune, et elle fait passer la jeune fille qui s'enfuit par une porte dimensionnelle qui l'emmène au Japon. Là elle rencontre des tanukis qui l'aident à entrer au service de la sorcière Yama Uba et plus tard à épouser son fils Kintaro, un héros à la peau dorée qui combat des animaux à mains nus.
Ici, il y a moins de changements dans l'histoire - c'est pour des enfants plus âgés, à partir de 7 ans, ils ont même gardé l'inceste. Il y a plus de texte que dans l'autre, aussi. Le folklore japonais est toujours aussi bien intégré dans l'histoire, et les dessins sont toujours aussi magnifiques, mais je suis un peu déçue par l'apparence de Kintaro. Le prince de l'histoire est super-canon - et aussi, un prince - mais là comme il est élevé par une sorcière, pas très esthétiquement plaisant et un peu brusque malgré son bon coeur, je pense que cela aurait pu consacrer un peu plus de temps que le conte d'origine à ce que Peau d'Âne lui trouve exactement. Mais voilà, cela reste sympa !
7/10 + 7/10


Bonus


"Anthologie - Moto Hagio"
Pour la catégorie "Bande dessinée" de bingo_livres
Une anthologie d'histoires courtes de Moto Hagio, une des vénérables ancêtres du shôjo manga, présentée dans un coffret en deux tomes : "De l'humain", qui regroupe des histoires plutôt réalistes, et "de la rêverie", plutôt centré fantastique et science-fiction.
Contrairement à ce que j'attendais, j'ai préféré le premier. Il faut lire "De la rêverie", car il contient une de mes histoires courtes de sf préférées tous formats confondus, "Nous sommes onze", un mystère à bord d'une station spatiale... mais justement, les autres n'étaient pas à la hauteur. Ni la suite, qui fait plaisir à reprendre les mêmes personnages mais dont le scénario est moins original, ni "Un rêve ivre", une romance de réincarnation bien mise en scène mais qui n'est vraiment pas mon style, ni "Le petit flûtiste de la forêt blanche", un conte fantastique très charmant et un peu inquiétant mais dont le scénario est standard, ne m'ont autant séduite.
Alors que j'ai beaucoup aimé toutes les histoires de "De l'humain". "La princesse iguane", qui aurait presque pu être classée en fantastique si les iguanes n'étaient pas une métaphore, une hsitoire assez dure mais qui reste optimiste sur les relations familiales. Sur les mêmes thèmes, "Mon côté ange", l'histoire troublante d'une jumelle siamoise. "Le pensionnat de novembre" est une sorte de premier jet de "Le coeur de Thomas", mais si le début est le même et que c'est moins slash, les révélations sont très intéressantes. "Pauvre maman" et "Le coquetier" sont des histoires de meurtre, dont la seconde se passe pendant en France pendant la résistance, et où l'auteur met très bien en scène les relations et les personnages tordus.
Souvent, quand je lis de vieux shôjo mangas, je me dis que oui, le dessin est vieillot, mais l'histoire est bien ; et cela a été encore une fois le cas, je suis très contente de cet achat !
8/10


Progression : 21/52
"Risques de lecture" : Le palais de glace, The Invisible Library, Shabanu -> 7/26
Bingo_livres : 6/25

Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/511325.html. Commentez où vous voulez.
linkReply

Comments:
[User Picture]From: incandescens
2015-03-29 10:33 pm (UTC)
Merci beaucoup!
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2015-03-30 04:50 am (UTC)
De rien !
(La suite sort quand ?)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: incandescens
2015-03-30 10:33 pm (UTC)
Hopefully later this year. The title is _The Masked City_.
(Reply) (Parent) (Thread)