?

Log in

No account? Create an account
Fic - obscur échange - Mirai Nikki - Akise - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Fic - obscur échange - Mirai Nikki - Akise [Feb. 28th, 2015|10:25 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , , , ]

La session d'obscur_echange a enfin été bouclée très en retard, je vais reposter mes fics, ha ha !

Titre : La théorie des espérances
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : Mirai Nikki
Persos : Akise, Akise->Yukiteru, Yuno
Genre : Etude de personnages, angst
Résumé : Akise tient enfin la vie de Yuno entre ses mains, et pourtant...
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout appartient à Sakae Esuno.
Nombre de mots : ~800
Notes : Spoilers jusqu'à la fin du manga ! Ecrit pour Myosotis/luorescence.



Quand Yuno se poignarde, Akise est glacé d'effroi.

Il la déteste, pourtant. Il veut qu'elle meure. Mais avant même qu'elle explique, avant de comprendre pourquoi, il sait que le sang qui fuit son corps rejoint tout le sang qu'elle a déjà versé pour sceller sa victoire.

"Mais si je meurs par ta faute, qu'est-ce que Yukki va penser de toi ?"

Elle sait ce qui est important. Pas qu'elle puisse comprendre autrui, mais - il en coûte à Akise de l'avouer - ils ont la même obsession.

Cela ne suffirait pas. S'il pouvait vraiment la tuer et rendre le monde meilleur, il pourrait sacrifier l'affection - toute théorique, d'ailleurs - que Yukiteru pourrait jamais avoir pour lui. Mais il ne veut pas juste sauver Yukiteru, pas juste le voir gagner. Il veut que Yukiteru devienne un dieu bienveillant, pas pour lui mais pour le monde. Et cela n'arrivera jamais s'il fait de Yuno un idéal, une martyre.

Une martyre qui a plus de sang dans son corps qu'Akise pouvait l'imaginer d'un humain. La mort d'une ennemie ne devrait pas salir autant.

Yuno est le pire choix possible. Yuno est un monstre, même sans les pouvoirs d'un dieu, et s'il restait en son âme encore une lumière à pervertir, elle serait vite aussi pourrie que le reste. La numéro huit... oh, elle serait si gentille, elle créerait un très beau monde où personne ne ferait du mal à autrui. Elle ne leur laisserait pas la liberté. Akise a été créé juste pour accomplir une tâche, il sait pourquoi cela ne doit pas arriver.

Si Deus soutient Yukiteru, c'est parce qu'il est comme lui, suppose Akise. Alors le monde ne changerait pas tellement, juste un peu meilleur. Il est certain de cela. Ce n'est pas seulement son coeur qui parle. Yukiteu doit être vainqueur.

La nature de ses sentiments a changé depuis qu'il connaît sa propre nature. Oh, il avait toujours pensé que c'était le destin qui l'avait mené à Yukiteru, mais maintenant il le sait, et la pensée est moins réjouissante qu'elle le semblait. Mais il sait qu'il est possible d'aimer contre son gré, aimer à vouloir s'arracher le coeur, et même maintenant, même sans espoir de réciprocité, même sans tirer la moindre gloire d'un amour qui a été décidé pour lui, il ne voudrait pas changer qui il aime pour rien au monde.

Yuno doit devenir ce qu'il pense, car elle lui lance un regard de haine pure, un qui le défie de la tuer, qui ne demande ni pitié ni compréhension.

Akise pense qu'il comprend. Yuno ne pourra pas vivre avec Yukiteru. L'un des deux doit mourir. Il pense qu'elle le tuera, plutôt que de se laisser tuer, mais cela ne change rien à leur tragédie. Akise, lui, pourrait survivre à la fin du monde avec Yukiteru ; la probabilité en est faible, plus faible encore pour que Yukiteru le voie comme il le voit, mais c'est suffisant pour que Yuno en explose de jalousie, et le haïsse autant qu'elle haïssait les numéros sept, pour un espoir qu'ils avaient et qu'elle n'a jamais eu.

Bien sûr elle n'en dirait rien, mais comprendre les propriétaires est ce qu'Akise essaie de faire depuis le début. Il est facile d'oublier que Yuno est humaine aussi...

Akise n'a jamais voulu tuer des humains. Il est devenu détective pour sauver, pour aider. Oh, quelle hypocrisie ! Devant la fin du monde, chacun devient plus cruel ou meurt. Il ne s'est pas gêné pour laisser des humains courir à leur perte, voire pour l'organiser lui-même. S'il n'a jamais tué, c'est parce qu'il n'a jamais rien fait.

Toutes ces idées le frappent presque en même temps, comme de multiples éclairs qui, le temps d'une fraction de seconde, dessinent une figure qu'il pense reconnaître.

Ce serait si facile de continuer à ne rien faire.

Il agit, pourtant.

Il sauve une humaine qu'il déteste et qui le hait à en mourir. Il sauve celle qui, maintenant, a toutes les chances de tuer Yukiteru et de devenir le tyran absolu de ce monde.

Il sauve aussi la seule possibilité, toute faible qu'elle soit, pour que Yukiteru comprenne qui elle est vraiment. Il faut qu'il comprenne qu'elle est mauvaise pour pouvoir renoncer à ce qu'il y a de plus mauvais en lui, ce qu'elle a éveillé.

Il peut avoir le raisonnement le plus objectif possible, le mieux mûri.

Mais il ne lui servira jamais qu'à essayer d'atteindre ce qui est vraiment important.



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/508148.html. Commentez où vous voulez.
linkReply