?

Log in

No account? Create an account
Fic - Doctor Who - Doctor/Master - Humour et angst - Les divagations de Nelja [entries|archive|friends|userinfo]
Les divagations de Nelja

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ archive | journal archive ]

Fic - Doctor Who - Doctor/Master - Humour et angst [Jun. 22nd, 2013|11:26 pm]
Les divagations de Nelja
[Tags|, , , , , , ]

Titre : Une fenêtre sur le passé
Auteur : [personal profile] flo_nelja
Fandom : Doctor Who
Persos/couples : Très vague Doctor/Master
Genre : Angst et humour
Résumé : Le Docteur a de bons souvenirs avec le Maître. Le contraste avec le présent est difficile.
Rating : G
Avertissements : Spoilers épisode 3x13.
Disclaimer : Tout appartient à la BBC
Nombre de mots : ~600
Notes : Ecrit pour [personal profile] andersandrew pour le mème I-feel-like-writing-this d'[personal profile] ishime.



Le Docteur se rappelle avec nostalgie ce jour où une décoction à l'aspect de vase pourpre et à l'odeur particulièrement déplaisante lui a sauté au visage.

Le Maître et la Rani ricanaient bêtement, et bien sûr, cela ne voulait pas dire qu'ils étaient responsables - ils auraient ri quelles que soient les circonstances - mais cela restait probable. Et bien sûr, le Docteur ne pouvait pas en rester là, aussi, il avait construit cette petite fissure dans l'espace temps - rien qui valait plus qu'une semaine d'exclusion, vraiment - pour regarder dans le passé et identifier le responsable, devant lequel il avait exhibé cette preuve avec hauteur.

Puis quand il avait lui-même saboté les expériences du Maître, parce qu'une vengeance complète est toujours meilleure qu'une moitié, il avait rajouté un petit appareil électronique qui brouillait immédiatement toute tentative de regarder cette scène depuis le futur par une fissure de l'espace-temps. Parce que le Maître n'avait aucune imagination, c'était bien connu !

Le voir tenter de cacher son air déconfit dans les jours qui avaient suivi avaient été une grande joie.

A défaut d'imagination, le Maître avait de bons réflexes et une certaine aptitude à la paranoïa. C'est pourquoi, quand le contenu de son bol avait sauté en l'air, il s'était écarté de justesse pour que la mixture gluante aille s'étaler sur les cheveux d'un camarade qui avait poussé un hurlement strident. On ne pouvait pas tout avoir.

Puis leurs professeurs les avaient convoqués et leur avaient fait un grave discours sentencieux sur l'importance de suivre les règles de Gallifrey. Le Docteur, après coup, s'était interrogé sur leur devenir. S'étaient-ils tous jetés dans le vortex, de désespoir, après avoir été les enseignants de la promotion qui avaient donné le Docteur, le Maître et la Rani ? L'avaient-ils fait exprès ? Ou avaient-ils haussé les épaules avec un désintérêt poli avant de retourner boire l'équivalent Gallifreyen de leur thé ?

En tout cas, au cours de la retenue qui s'était ensuivie, le Maître et le Docteur avaient commencé à se reprocher vivement leur situation, à coups d'arguments à peine plus raffinés que C'est ta faute ! Puis ils avaient éclaté de rire, parce que... parce que c'était drôle et qu'ils n'avaient pas besoin de raisons.

***


Certaines choses n'ont pas changé ; le Maître et le Docteur en sont encore à faire échouer leurs projets, à coups de plans plus ou moins élaborés et plus ou moins désastreux pour la timeline.

Mais maintenant le Docteur ne rit plus, et le Maître n'a plus que le rire jaune pour idées noires, celui des vainqueurs qui n'arrivent pas à être satisfaits malgré tout.

Et ce qui pourrait être un fragment préservé de sa jeunesse et de sa planète n'en est plus qu'un éclat déformé qui lui montre ce qu'il a perdu.

Gallifrey a disparu dans les flammes et même son passé est prisonnier d'une boucle, aucune faille temporelle ne pourrait permettre de le retrouver - si ce n'est celle des souvenirs. Et ce passé est différent, bien sûr. Il n'est plus question de connaître la vérité objective, juste de retrouver une vision du passé que le futur a modifiée - le Maître et la Rani, pense-t-il maintenant, plus jamais Koschei et Ushas - que le coeur du Docteur a peut-être déformée.

Riaient-ils vraiment de bon coeur, tous les deux, ou étaient-ils amers même en ce temps ?

Le Docteur n'aura jamais de réponse à cela, et il ne la voudrait pas. Il est des jours où un souvenir, déformé ou pas, est tout ce qui lui reste et qui ressemble, même un peu, à de l'espoir.



Cette entrée a été crosspostée au http://flo-nelja.dreamwidth.org/442839.html. Commentez où vous voulez.
linkReply

Comments:
[User Picture]From: elwan59
2013-06-22 11:26 pm (UTC)
Je crois que cette tristesse poursuit le Doctor depuis qu'il a dû détruire sa propre race. Et de ne pouvoir pas avoir accès à des souvenirs heureux de son ancienne planète est vraiment horrible.
Tu rends vraiment bien dans ton texte cette tristesse qu'a le Doctor vis à vis de sa vie d'avant.
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2013-06-23 06:06 am (UTC)
Merci beaucoup !
(Le pire est que pendant qu'il y était, il est probable qu'il voulait partir, tout le temps)
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: arakasi28
2013-07-09 07:07 pm (UTC)
J'avais déjà lu cette petite fic, il y a des semaines, mais j'avais omis de commenter... Etant en train de farfouiller à la recherche de fics Master/Doctor sur ao3 (que je viens de découvrir après des années de fandom, honte sur moi...), j'en profite pour réparer cet oubli.

Bon ben, le problème c'est que je n'ai rien de franchement constructif à dire, à part que j'ai beaucoup aimé - la nostalgie teintée d'amertume, ça marche à fond sur moi. J'aime particulièrement le fait que le présent ternisse à ce point les souvenirs heureux du passé que le Docteur ne sache plus s'ils étaient vraiment totalement heureux ou pas. En fait, j'aimerais lire davantage de fic sur l'adolescence du Maitre et du Docteur, sauf que je ne sais hélas pas trop où en chercher des bonnes. C'est le drame des gros gros fandoms...
(Reply) (Thread)
[User Picture]From: flo_nelja
2013-07-09 07:21 pm (UTC)
Merci beaucoup !

Oh, il y a des trucs bien sur AO3, et le système de tags est vraiment très pratique pour la recherche !

Merci beaucoup, en tout cas ! Malheureusement, sur ce sujet non plus, je ne sais pas trop où chercher non plus...
Ah si, le sujet m'est sorti de la tête, mais je crois que j'avais aimé celle-là : http://archiveofourown.org/works/11471
(Reply) (Parent) (Thread)
[User Picture]From: arakasi28
2013-07-09 07:41 pm (UTC)
Pas de chance, c'est une des rares que j'ai lu XD
Et c'est vrai qu'elle était bien !

Tant pis, je ferai mon petit farfouillage toute seule, je devrais bien réussir à dégoter des trucs sympas. Au premier coup d'oeil, j'ai l'impression que le niveau général d'ao3 est quand même plus haut que celui de fanfiction.net et je devrais pouvoir y dénicher plus facilement des bonnes fics.

(Reply) (Parent) (Thread)